Un soir, à l’urgence

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Ma fille s’était blessée en faisant du vélo de montagne et craignait une fracture au pied. Nous nous sommes donc rendues à l’urgence après ses cours pour vérifier si tel était le cas. Cela n’a pris que sept heures pour voir un médecin, qui a rassuré ma fille en lui disant qu’il ne s’agissait que d’une foulure.

Cela faisait plus de deux ans depuis notre dernière visite à l’urgence. J’avais oublié à quel point cet endroit est un lieu de souffrance. Pendant nos quelques heures d’attente, nous avons vu une femme souffrir d’une fausse couche, plusieurs personnes blessées par divers accidents, d’autres qui souffraient de crises cardiaques ou de troubles respiratoires, et même une jeune ado en menottes accompagnée de trois policiers et de deux ambulanciers.

Chacune de ces personnes souffrait d’une façon importante. Ce que j’ai trouvé de plus pénible dans tout cela, c’était de constater combien d’entre elles souffraient seules…

Je sais, je sais... Ce n'est plus bien vu de souhaiter «Joyeux Noël» aux gens, au risque de les offusquer... Mais je vous le souhaite quand même!

J'adore Noël, ou, plus précisément, toute la période de l'Avent. À ce temps de l'année, mes pensées se tournent tout naturellement vers le plus grand mystère de tous les temps : la naissance du Fils de Dieu, Jésus-Christ.

Emmanuel... Dieu parmi nous... Dieu pour nous... Dieu avec nous.

En Jésus, je vois l'incarnation de l'amour de Dieu, de la miséricorde de Dieu, de la compassion de Dieu, de la patience de Dieu, de la sainteté de Dieu, de la justice de Dieu, de la puissance de Dieu... du salut offert par Dieu.

Jamais je ne me lasserai d'entendre son histoire... Jamais!

Et vous? Que célébrez-vous ce Noël? Qui célébrez-vous? Qui est Jésus, pour vous?

Si vous ne savez que répondre, je vous invite à faire ces études bibliques entourant sa naissance en ce monde :

Voyages d'Avent

Cela m’a rappelé que chaque personne que je rencontre a son histoire unique. Cela m’a sensibilisé au fait que trop de personnes dans ma ville, mon quartier, ma rue même, souffrent seules… et que cela ne devrait pas être ainsi.

Le lendemain matin, en travaillant à l’ordi, je suis tombée par hasard sur ce court-métrage qui illustre brillamment l’isolement dans lequel trop d’entre nous vivent notre souffrance:

Au cours de la soirée à l’hôpital, ma fille et moi avons pris le temps de sourire à nos voisins solitaires dans la salle d’attente et de dire bonjour. Cela nous a permis d’en rencontrer deux en particulier, d’entendre leur histoire, et je l’espère, de rendre leur temps d’attente moins pénible.Et si nous faisions plus souvent ce petit effort? Si, en souriant aux gens que nous croisons sur la rue, dans les salles d’attente, et ailleurs, nous disions un petit bonjour? Jusqu’où cela pourrait-il nous amener?

Print


Tags: , , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...