La musique nous entoure de partout

Auteur : Anne-Marie Montgomery

blogue_4Écoutez. Vous l’entendez?
La musique.
Je peux l’entendre partout.
Dans le vent, dans l’air, dans la lumière.
Elle est tout autour de nous.
Il suffit juste de s’ouvrir à elle.
Il suffit juste d’écouter.

C’est par ces paroles que commence le film August Rush, de Warner Brothers, une adaptation du roman Oliver Twist, de Charles Dickens. C’est l’histoire d’un jeune prodige sensible à la musique créée par la nature, créée par la vie, et qui espère que son talent de compositeur, légué par ses parents, les conduira jusqu’à lui.

« T’as pas honte?! »

Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?

La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?

Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…

Il me semble que la honte prend de plus en plus d'ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.

Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.

« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »

Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.

Est-ce possible d'être délivrés de cette honte qui nous hante?

La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivreé de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film , en notant surtout la compassion et l'amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…

En voici un clip :

 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

Ce film compte parmi mes favoris pour la beauté de sa trame sonore…

Aujourd’hui, plus que jamais, la musique nous entoure. Grâce aux avances technologiques des derniers cent ans, ce qui, autrefois, ne pouvait être qu’éphémère et occasionnel se trouve maintenant enregistré sous de multiples formats. Nous ne nous contentons plus d’écouter la radio ou d’assister à des concerts de temps à l’autre. Nos lecteurs MP3, nos cellulaires ou nos IPOD nous offrent à portée de main une liste d’écoute personnalisée, unique, changeante.

La musique ne fait pas seulement nous entourer. Elle nous habite et réclame sa libération.

C’est plus fort que moi : je chante dans la douche, en marchant, en faisant de la bicyclette, en faisant le ménage. Parfois, ce sont des chants inédits, nouveaux, créés par les émotions et les pensées du moment. En d’autres moments, ce sont des chants appris au genou de ma mère, ou des cantiques, des hymnes, ou encore des chansons du palmarès.

Cette musique sert à exprimer ma joie, ma peine. Elle peut servir à exprimer l’amour, et la haine. Elle est calmante et reposante, ou, au contraire, énergisante et emballante.

D’où nous vient cet amour de la musique? Pourquoi avons-nous ce désir de l’entendre et de la créer?

Tirons-nous notre inspiration de la symphonie dynamique que nous offre la création?

Pour moi, la musique, dans toute sa beauté et sa complexité, me révèle le cœur sensible du Dieu qui l’a créée.

Quel effet la musique te fait-elle? Est-elle pour toi un indice de la bonté de Dieu, comme elle l’est pour moi?

Elle est tout autour de nous.
Il suffit de s’ouvrir à elle.
Il suffit d’écouter.

Print


Tags: , , , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...