Eau vive

Auteur : Anne-Marie Montgomery

gain_eauChaque matin, à mon réveil, je me rends à la salle de bain. J’ouvre le robinet, et une eau pure et fraîche en sort. Chaque jour, j’ai facilement accès à toute l’eau qu’il me faut pour me brosser les dents, me laver, préparer mon café, faire le ménage ou le lavage…

Nous sommes si riches en eau au Canada. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

Depuis cet été, je réfléchis souvent à ce fait. Cela a commencé lorsque j’ai regardé un documentaire à la télé : A World Without Water. Ce film a soulevé des faits terrifiants.

Ma mère avait coutume de dire que si nous étions pareils, l’un de nous serait de trop. Les différences entre conjoints créent un grand potentiel de complémentarité, mais ouvrent aussi la porte aux conflits. Précisons toutefois que les conflits sont normaux et peuvent être bénéfiques, à condition d’être gérés de façon ni trop passive, ni trop agressive. On voit souvent jouer la même dynamique malsaine où l’un attaque pendant que l’autre s’isole. Apprenez plutôt à aborder les conflits de façon positive, en gardant confiance en votreconjoint et dans le lien solide qui vous unit. Allez-y, offrez-vous une « bonne » dispute!

  • À ÉVALUER EN COUPLE    Êtes-vous du genre à attaquer ou à vous retirer?

  • À EXPLORER      À quoi un conflit positif ressemblerait-il?

  • À DÉTERMINER ENSEMBLE    Quand vous voyez venir un conflit, oubliez la fuite ou l’attaque.      CHERCHEZ plutôt une solution gagnante pour vous deux.

  • À GARDER EN TÊTE    Les conflits constructifs sont orientés sur la recherche d’une solution, pas sur les personnes. C’est ainsi qu’on approfondit une relation.


 

« Si le cœur d’un homme est pénétré de sagesse, il parlera de façon avisée, et ses paroles serontd’autant plus persuasives. D’aimables paroles sont comme un rayon de miel : douces pour l’âme et bienfaisantes pour le corps. »

Proverbe de Salomon (Proverbes 16:23-24)

Plus d’un milliard de personnes sur cette terre n’ont pas de source fiable d’eau potable. On estime que près de 50 % des habitants des pays en voie de développement souffrent de maladies liées aux problèmes d’assainissement des eaux, et que 90 % des maladies diarrhéiques (la deuxième cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans) sont dues aux problèmes d’hygiène causés par un manque d’eau potable.

Et la situation se complique. Car de plus en plus, l’approvisionnement en eau en milieu urbain relève de sociétés privées. Si les riches peuvent facilement acheter cette eau, les pauvres se voient de plus en plus coupés des sources d’eau potable qui les entourent. Et certains choisissent alors de la voler.

En plus, des compagnies comme Coca-Cola s’installent dans ces pays et embouteillent l’eau qui servait jadis à l’irrigation et à l’approvisionnement en eau de la population environnante. N’est-ce pas voler l’eau des habitants de la région que d’agir ainsi?

Voici d’autres questions que je me pose :

Les municipalités devraient-elles permettre la privatisation de l’approvisionnement en eau et ne l’offrir qu’aux personnes qui peuvent se la payer?

Les personnes qui volent cette eau pour la donner aux pauvres sont-elles dans le droit ou dans le tort?

Devrait-on interdire aux compagnies qui vendent des produits à base d’eau de s’installer là où il existe déjà une carence d’eau potable?

Liens suggérés (en anglais seulement): GAiN, Flow

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Jésus est-il réellement mort sur la croix?

Voir résultats

Loading ... Loading ...