La grippe

Auteur : Anne-Marie Montgomery

aa_blogue_09_11_03Voilà une semaine que je souffre d’une grippe. Serait-ce LA GRIPPE A? Je ne sais pas. Mais je m’en remets tranquillement.

En fait, j’ai profité de la grippe pour me reposer. J’ai dormi beaucoup plus que d’habitude, puisque le virus me laissait épuisée et essoufflée. J’ai regardé quelques films sur DVD. Et j’ai aussi choisi de passer beaucoup de temps avec Dieu, dans la réflexion et la prière.

De quoi avons-nous parlé ensemble, Dieu et moi? Eh bien, depuis quelque temps, je voulais réfléchir à tout ce qu’il nous dit au sujet de la Bonne Nouvelle dans sa Parole, la Bible. Cette grippe m’a offert l’occasion de le faire d’une façon suivie et détendue.

Je suis allé sur le site Bible Gateway

Je me suis levée avant l’aube samedi dernier, alors que le monde était silencieux et sombre. J’ai descendu l’escalier sans faire de bruit pour ouvrir les rideaux du salon. À la lueur du lampadaire, je voyais la neige tomber doucement au sol. Le gratte-neige n’avais pas déblayé la route : tout était recouvert d’une douce couette blanche.

« Quelle belle journée pour une promenade! », me suis-je dit. Et c’est alors qu’une petite voix intérieure m’a chuchoté : « Pourquoi tarder? Vas-y! » Et donc, je me suis habillée chaudement pour ensuite m’aventurer dans la pénombre de l’aube.

Tranquillité

Un silence inhabituel m’a accueilli. L’air semblait si pur et frais, nouvellement nettoyé comme il l’était par la descente des flocons. Tandis que je me promenais ici et là dans le quartier, le jour s’est levé, transformant les tons bleuâtres de la neige en une douce blancheur. C’était pour moi l’un de ces moments de bien-être intense qui me remplissent d’une joie transcendante. Mon cœur semblait exploser de reconnaissance envers celui qui avait créé un monde si merveilleux. C’était comme si une nouvelle dimension de la beauté de Dieu se présentait à moi.

Avez-vous déjà vécu un tel moment de transcendance, de sorte que vous aviez l’impression d’entrevoir Dieu alors que vous contempliez sa création en vous émerveillant de sa beauté? En ce moment, avez-vous désiré voir cette conscience de Dieu se transformer en une contemplation de plus en plus profonde de sa personne?

C’est le cas pour moi, et ce, depuis ma tendre enfance.

Qu'en est-il pour vous?

À lire aussi : Éveil à la présence de Dieu
. J’ai choisi la version Le Semeur, et j’ai fait une recherche par mot clé. C’était aussi simple que cela. J’ai inséré les mots « bonne nouvelle », et le moteur de recherche m’a présenté tous les versets dans la Bible où ce terme se trouvait.

Ensuite, j’ai lu chaque chapitre qui contenait ce terme. (Il faut dire que l’ordi a beaucoup facilité ce genre de recherche.) Cela a pris plusieurs heures, des heures passées à réfléchir à l’amour infini de Dieu pour nous et au fait qu’il mettra un terme au mal.

Nous vivons dans un monde où il est impossible d’échapper à la souffrance, au mal et à la mort. Si la grippe A est mentionnée tous les jours aux nouvelles, c’est parce qu’elle nous fait constater à quel point nous sommes impuissants devant la maladie et la mort. Un petit virus invisible répand la terreur tout autour de nous et nous fait constater une réalité que nous passons souvent sous silence : nous sommes des êtres mortels.

Mais la bonne nouvelle qui nous vient de Dieu, c’est que  Jésus est venu nous délivrer du mal et de la mort pour nous offrir plutôt une éternité sans mal, sans souffrance, sans larmes. Jésus est venu nous libérer non seulement du mal en ce monde, mais du mal qui nous habite, et il offre librement cette libération à toute personne sur cette terre. Jésus a résolu à tout jamais le problème, si seulement nous voulons accueillir sa solution…

Voilà seulement une des  réflexions qui sortent de ce temps avec Dieu. J’ai pensé la partager parce que trop de personnes font face à la souffrance et à la mort sans savoir que Jésus leur offre gratuitement la vie éternelle, le pardon parfait, une relation éternelle avec Dieu dans un lieu où toute trace de mal et de souffrance est à tout jamais rayée et où nous nous trouvons transformés en des êtres qui sont à l’image de Dieu, sans aucune trace de mal en nous. Je sais que Jésus veut ardemment voir cette bonne nouvelle se répandre. Il a souffert l’ignominie de la croix pour la joie de pouvoir l’annoncer. Cela peut paraître trop beau pour être vrai, mais en fait, c’est trop beau pour être faux.

Print


Tags: , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...