L’attente

Auteur : Anne-Marie Montgomery

miracle_noelAvez-vous déjà noté combien les enfants aiment compter les jours? Le nombre de jours avant les vacances, le nombre de jours avant leur anniversaire, le nombre de jours avant la sortie d’un film…

Certains jours sont plus importants que d’autres à nos yeux. L’attente de ce jour nous remplit d’anticipation et de joie. Nous nous réjouissons du fait que chaque jour qui passe nous rapproche du jour tant attendu.

Pour moi, Noël a toujours été un tel jour.

Chez nous, nous comptons les jours jusqu’à Noël avec un calendrier de l’avent, un calendrier en feutre avec une pochette pour chaque jour du mois de décembre.

Depuis que nos filles sont jeunes, elles se rendent chaque jour au calendrier pour y trouver un petit cadeau et un morceau de papier contenant une promesse de Dieu au sujet de l’enfant promis, ce roi qui régnera éternellement et restaurera la création à un état de perfection.

Dernièrement, je constate de nouveau qu’il y a une chose qu’il est en mon pouvoir de faire qui influence la qualité de ma vie plus que toute autre chose. Chaque jour, je peux choisir les pensées que je vais entretenir.

Ce n’est pas là un nouveau principe. Il y a près de 2000 ans, un de mes auteurs préférés, Paul, a dit ceci : « Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d'amour ou d'approbation, de tout ce qui mérite respect et louange.[i] » Ailleurs, ce même auteur dit ceci : « Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit.[ii] »

Existe-t-il un être plus vrai, noble, juste, pur, digne d’amour et d’approbation, digne de respect et de louange que Dieu? Pouvons-nous trouver une personne plus parfaite que Jésus à contempler?

Jésus nous dit qu’il est venu faire de nous de nouvelles personnes capables de refléter de nouveau l’image de Dieu. Ici, Paul nous dit que c’est en contemplant Jésus dans toute sa gloire que nous devenons de plus en plus comme lui, par l’œuvre de son Esprit.

Cet été, j’ai voulu apprendre à tourner mes pensées plus constamment vers Jésus.

 Pour m’aider à faire cela, j’ai consacré plus de temps à la lecture, l’étude et la méditation de sa Parole dans le but précis de fixer mes yeux sur Jésus,  en invitant l’Esprit à me parler et à me changer.

Je ne saurais vous décrire toute la joie que j’ai trouvée et que je continue à trouver à réfléchir longuement à l’amour infini de Jésus pour moi, à sa présence puissante en moi et à la destinée inouïe qui m’attend dans l’éternité grâce à lui.

Je veux continuer de me nourrir longuement de sa Parole et de son Esprit. Je veux continuer de garder les yeux fixés sur lui et de l’inviter à m’accompagner tout au long de ma journée.

Aimeriez-vous aussi le faire? Il vous attend.

Cet été, une foule de personnes se sont tenues dehors pendant des heures dans l’espoir de voir le Prince William, Kate et leur bébé, ne serait-ce que pour quelques minutes. Lorsque cela vient à notre Roi, nous n’avons pas à nous contenter de quelques instants en sa présence. Il nous invite à nous approcher avec confiance de son trône de grâce[iii], de nous asseoir avec lui dans les lieux célestes[iv] pour le connaître de plus en plus profondément, chaque jour de notre vie.

À lire aussi :

La méditation biblique

La prière, un dialogue permanent avec Dieu










La Bible regorge de telles promesses au sujet du Messie, du Fils de David.

En voici une, écrite des centaines d’années avant la venue de Jésus :

Le temps viendra, l’Éternel le déclare, où je vais accomplir cette promesse que j’avais prononcée pour le royaume d’Israël et celui de Juda. En ce temps-là, à cette époque, je ferai naître un germe juste dans la dynastie de David, et il exercera le droit et la justice dans le pays. En ce temps-là, Juda sera sauvé, Jérusalem vivra dans la sécurité. Voici quel est le nom dont on l’appellera : L’Éternel est notre justice. (Jérémie 33.14-16)

À Noël, nous célébrons la fin d’une longue attente… pendant des milliers d’années, nous attendions cet enfant qui viendrait restaurer la justice… Comment pouvions-nous deviner qu’il serait aussi notre justice?

L’Éternel, notre justice…

Voici ce que l’apôtre Paul a dit à ce sujet :

Dieu était en Christ, réconciliant les hommes avec lui-même, sans tenir compte de leurs fautes, et il a fait de nous les dépositaires du message de la réconciliation. Nous faisons donc fonction d’ambassadeurs au nom du Christ, comme si Dieu adressait par nous cette invitation aux hommes: «C’est au nom du Christ que nous vous en supplions : soyez réconciliés avec Dieu. Celui qui était innocent de tout péché, Dieu l’a condamné comme un pécheur à notre place pour que, dans l’union avec le Christ, nous soyons justes aux yeux de Dieu.» (2 Corinthiens 5. 19-21)

Je vous invite donc à faire de ce temps de l’avent un temps de réflexion et de découverte au sujet de Jésus, notre justice… Peut-être en étudiant sa vie?

Print


Tags: , , , , ,

Courriel Imprimer

Un commentaire

  • Martine says:

    Salut Anne-Marie,

    Merci pour cette idée de calendrier de l’Avent “virtuel”. Je cherchais depuis quelque temps une façon de moderniser et adapter notre tradition aux goûts des enfants qui vieillisent.
    Bonne journée,
    Martin

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...