Avide de vie

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Certains de mes amis ont perdu des êtres chers récemment : une maman, un papa, un neveu…

Nous connaissons tous ce deuil perçant qui vient tout bouleverser, qui nous fait constater si péniblement notre impuissance face à la mort.

Malgré toutes nos tentatives, toute notre recherche, nous n’arrivons pas à vaincre la mort; nous n’arrivons pas à nous protéger de cet ennemi implacable qui nous traque tous.

Dès notre premier souffle, nous nous dirigeons vers notre dernier souffle.

Certes, à observer le monde, il est facile de constater que tout autour de nous est en train de périr; même les étoiles meurent un jour. Si la vie se résume à ce que nous pouvons voir, si nous ne sommes que le produit du hasard et du temps, nous devrions trouver cela tout à fait naturel de périr.

Dernièrement, je constate de nouveau qu’il y a une chose qu’il est en mon pouvoir de faire qui influence la qualité de ma vie plus que toute autre chose. Chaque jour, je peux choisir les pensées que je vais entretenir.

Ce n’est pas là un nouveau principe. Il y a près de 2000 ans, un de mes auteurs préférés, Paul, a dit ceci : « Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d'amour ou d'approbation, de tout ce qui mérite respect et louange.[i] » Ailleurs, ce même auteur dit ceci : « Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit.[ii] »

Existe-t-il un être plus vrai, noble, juste, pur, digne d’amour et d’approbation, digne de respect et de louange que Dieu? Pouvons-nous trouver une personne plus parfaite que Jésus à contempler?

Jésus nous dit qu’il est venu faire de nous de nouvelles personnes capables de refléter de nouveau l’image de Dieu. Ici, Paul nous dit que c’est en contemplant Jésus dans toute sa gloire que nous devenons de plus en plus comme lui, par l’œuvre de son Esprit.

Cet été, j’ai voulu apprendre à tourner mes pensées plus constamment vers Jésus.

 Pour m’aider à faire cela, j’ai consacré plus de temps à la lecture, l’étude et la méditation de sa Parole dans le but précis de fixer mes yeux sur Jésus,  en invitant l’Esprit à me parler et à me changer.

Je ne saurais vous décrire toute la joie que j’ai trouvée et que je continue à trouver à réfléchir longuement à l’amour infini de Jésus pour moi, à sa présence puissante en moi et à la destinée inouïe qui m’attend dans l’éternité grâce à lui.

Je veux continuer de me nourrir longuement de sa Parole et de son Esprit. Je veux continuer de garder les yeux fixés sur lui et de l’inviter à m’accompagner tout au long de ma journée.

Aimeriez-vous aussi le faire? Il vous attend.

Cet été, une foule de personnes se sont tenues dehors pendant des heures dans l’espoir de voir le Prince William, Kate et leur bébé, ne serait-ce que pour quelques minutes. Lorsque cela vient à notre Roi, nous n’avons pas à nous contenter de quelques instants en sa présence. Il nous invite à nous approcher avec confiance de son trône de grâce[iii], de nous asseoir avec lui dans les lieux célestes[iv] pour le connaître de plus en plus profondément, chaque jour de notre vie.

À lire aussi :

La méditation biblique

La prière, un dialogue permanent avec Dieu










Mais il y a en nous une voix qui nous crie que cela ne devrait pas être ainsi. Notre âme nous crie que nous n’avons pas été créés pour nous éteindre, mais pour vivre, éternellement.

D’où nous vient ce désir d’éternité?

Est-ce possible de vivre éternellement?

Comment le savoir?

En cette saison de l’année, où tout renaît autour de nous, une fête vient affirmer que nous pouvons vivre éternellement. Une fête vient proclamer que Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle.

Est-ce un conte de fées, ou la plus belle des réalités?

À Pâques, les chrétiens célèbrent un fait inouï : la résurrection de Jésus-Christ. Non pas une simple réanimation, mais une résurrection : Jésus sort de son tombeau, avec un corps transformé. Et il nous promet qu’il nous donnera un jour ce qu’il possède déjà : un corps éternel, impérissable, incorruptible, parfait. Jésus est le premier-né d’entre les morts… le premier à se revêtir d’un corps humain immortel.

Personne d’autre dans toute l’histoire de l’humanité n’est ainsi ressuscité. Personne d’autre n’a ainsi prouvé qu’il a le pouvoir de nous offrir une telle éternité.

Si Jésus est vraiment ressuscité, alors, il y a une solution à la mort, une solution assurée.

À mon avis, cela vaut la peine de prendre le temps de découvrir si c’est vrai…

Voici quelques ressources qui peuvent nous aider dans notre quête:

Un article qui nous invite à découvrir qui est Jésus-Christ

Le film, Un homme sans égal

Une exploration de l’Évangile de Luc

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...