Trop de bagages

Auteur: Gail Rodgers

Après avoir examiné ma valise aux rayons X, l’agente de sécurité m’a fait signe. « Vous avez trois appareils électroniques », m’a-t-elle dit. « Pourriez-vous me les montrer s’il vous plaît? » J’ai sorti les items pour l’inspection en notant à quel point les mesures de sécurité avaient augmenté. Les agents faisaient de leur mieux pour qu’aucun item nuisible ou dangereux n’entre dans l’avion.

Cela m’a fait songer à ma vie, et au fait que parfois, sans réfléchir, je laisse entrer des pensées qui peuvent causer des dégâts. Cela m’a permis de mieux comprendre ce verset du livre d’instruction de Dieu, la Bible : « Nous faisons prisonnière toute pensée pour l’amener à obéir au Christ. »(2 Corinthiens 10.5) Lorsque je nourris des pensées négatives, des pensées de condamnation, des pensées critiques à l’égard des autres (en d’autres mots, des pensées qui ne sauraient plaire à Jésus), je peux les reconnaître comme nuisibles pour ensuite décider si je leur permettrai de s’installer  en moi ou si je leur refuserai l’entrée.

Mon choix a-t-il un quelconque effet? Après tout, mes pensées ne sont que cela : mes pensées. Elles demeurent privées. Elles ne font que révéler ce que je suis en train de penser et de ressentir. Elles ne sont pas l’affaire des autres. Est-ce important qu’elles plaisent à Dieu? Voici ce que la Bible en dit : « Car il est comme les pensées de son âme. »  Proverbes 23.7

Nos pensées influencent qui nous sommes et ce que nous devenons. Parce que Dieu nous a créés, il sait mieux que quiconque ce qui viendra combler notre vie de satisfaction et de passion. Nous pouvons nous fier à lui pour faire le triage de nos pensées pour que nous devenions tout ce qu’il désire que nous soyons.

Beaucoup de livres encouragent la pensée positive. Cependant, malgré nos meilleurs efforts, nous ne savons surmonter la frustration causée par ces pensées négatives que nous trouvons impossibles à ignorer. Nous ne savons pas non plus gérer les sentiments nuisibles provoqués par ces mauvaises pensées.

Aussitôt que vous constatez que vous ne voulez pas suivre un certain train de pensée, courez vers Jésus, aussi souvent qu’il le faut. Confiez-lui toutes vos pensées : la colère, l’anxiété, les pensées critiques à votre sujet ou au sujet des autres. Demandez-lui de les enlever pour les remplacer par de bonnes pensées. Demandez-lui de vous accorder sa paix. Cette paix n’est pas simplement un sentiment bienfaisant : c’est une paix qui demeure constante malgré les ravages des tempêtes de la vie.

Cela peut paraître trop simple. Nous savons à quel point ces pensées mauvaises peuvent persister. Mais l’Esprit est là pour nous donner la capacité de transformer nos pensées les plus secrètes. Et savez-vous ce qui se passe lorsque nous invitons Dieu à sonder notre cœur pour changer nos pensées? Nous changeons. C’est une promesse qui nous vient du cœur de Dieu :    « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence… » Romains 12.2.

Lorsque nous invitons Jésus à régner en nous, il ne promet pas de nous donner la vie facile. Il promet plutôt de nous transformer et de nous renouveler par sa puissance. Fiez-vous à lui et invitez-le à vous changer en l’invitant à faire le triage de vos pensées pour que vous puissiez rejeter ce qui est nuisible et choisir le bien, par sa puissance!

Gail Rodgers adore découvrir la pertinence des Écritures pour la vie quotidienne. En tant qu’auteure, elle s’inspire de son expérience passée dans le domaine de l’aviation ainsi que de son vécu en tant que pasteure pour femmes. Vous pouvez visiter son site anglais pour lire toute sa série de méditations.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires