Le Fils promis

Auteur : Anne-Marie Montgomery

L’amour de Dieu me dépasse. Jamais je ne parviendrai à le décrire ou à l’exprimer. Mais je vais tout de même tenter de le faire, car son amour me transforme et me fait revivre!

Dans mon dernier blogue, j’ai parlé du fait que dès notre premier acte de révolte en tant que race humaine, Dieu nous a redonné espoir en nous donnant une promesse : un jour, la semence d’une femme mettrait fin à la tyrannie du serpent…

Peu à peu, au fil des siècles, Dieu a précisé les circonstances de la venue de ce fils par l’entremise de ses prophètes. Et lorsque tout était finalement prêt, ce fils promis a vu le jour.

« Car Dieu a tellement aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique

« T’as pas honte?! »

Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?

La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?

Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…

Il me semble que la honte prend de plus en plus d'ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.

Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.

« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »

Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.

Est-ce possible d'être délivrés de cette honte qui nous hante?

La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivreé de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film , en notant surtout la compassion et l'amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…

En voici un clip :

 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 
, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle… » Jean 3.16

Quel mystère insondable!

Le Créateur de l’univers entier, le Dieu souverain et éternel, le Tout-Puissant, nous a aimés.

Nous avons douté de sa bonté parfaite; il nous a aimés.

Nous avons refusé son règne et sa loi; il nous a aimés.

Nous sommes devenus des enfants révoltés; il nous a aimés.

Nous avons vécu dans l’indifférence la plus complète à son égard; il nous a aimés.

Nous l’avons remplacé par des dieux qui n’étaient que le fruit de notre imagination; il nous a aimés.

Qui aurait soupçonné que Dieu puisse manifester envers nous un si grand amour, une si grande grâce, quand nous méritions plutôt sa colère et son jugement?

Le fils restaurateur promis à nos ancêtres dès l’aube de l’histoire était non seulement fils d’Adam, non seulement fils d’Abraham, non seulement fils de David… il était le Fils unique de Dieu.

Jésus, éternellement présent auprès du Père, a accepté de prendre sur lui notre humanité, non seulement pour un temps, mais pour toujours! Car, en acceptant de devenir homme, en acceptant de naître, de mourir et de ressusciter des morts en tant qu’être humain, Jésus a du même coup accepté de demeurer à la fois pleinement homme et pleinement Dieu à tout jamais!

Ce n’est que l’amour qui l’a poussé à s’identifier ainsi à nous : le plus parfait des amours, le plus pur des amours, le plus infini des amours : son amour pour nous.

Dieu nous a tellement aimés…

Print


Tags: , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...