Une chandelle qui s’éteint?

Auteur : Anne-Marie Montgomery

À Halloween, ma société semble mettre de côté sa réticence habituelle à songer à la mort pour plutôt exprimer ouvertement tout ce qu’elle trouve d’effrayant ou de macabre au sujet de l’au-delà.  Halloween, ce serait donc le temps idéal d’affronter notre crainte de l’inconnu pour oser nous poser une question cruciale : Qu’est-ce que notre vie?

 

Notre vie serait-elle comme une chandelle que l’on allume pour jouir quelque temps de sa lueur, avant qu’elle ne s’affaiblisse et ne s’éteigne? Ne consisterait-elle qu’en quelques brefs moments inconséquents dans la grande histoire de l’humanité? Lorsque notre corps meurt, disparaissons-nous alors à tout jamais?

« T’as pas honte?! »

Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?

La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?

Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…

Il me semble que la honte prend de plus en plus d'ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.

Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.

« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »

Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.

Est-ce possible d'être délivrés de cette honte qui nous hante?

La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivreé de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film , en notant surtout la compassion et l'amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…

En voici un clip :

 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

Qu’est-ce que notre vie?

La réponse à cette question influence tout. Si notre vie s’éclipse à la mort, si elle se termine dans le néant, alors, ultimement,  la façon dont nous choisissons de la vivre demeure sans importance.

Si chacun de nous ne vit que pour ensuite périr, en fin de compte, pourquoi aurions-nous vécu?

Si un jour, cette Terre se refroidit et tout ce qui y habite meurt, quelle différence cela fait-il que je vive ou que je meure aujourd’hui?

Sans vie éternelle, notre vie n’a aucun sens ultime. Tout est dérisoire : autant courir après le vent. Il n’y a aucun avantage à tout ce qu’on fait sous le soleil. (Ecclésiaste 2.11)

C’est ce que le professeur William Lane Craig avance dans son article, Quelle importance cela a-t-il?

 

Selon lui, s’il n’y a pas de vie éternelle, non seulement notre vie n’a aucun sens ultime, mais nous nous trouvons sans espoir.

Mais si Dieu existe et nous offre la vie éternelle? Alors, quelle importance cela a-t-il?

Alors, notre vie a un sens éternel : nous vivons sur cette terre pour accueillir cette destinée éternelle et pour aider le plus grand nombre possible de personnes à l’accueillir aussi.

Nous avons aussi l’espoir d’une destinée éternelle et parfaite : l’espoir de nous trouver libres de tout mal, de toute souffrance, de toute injustice, pour vivre dans la perfection la plus absolue, à tout jamais, avec le Créateur et tous ses enfants.

Seul un Dieu d’amour nous offrirait un tel sens à la vie, un tel espoir. Seul un Dieu dont l’amour est parfait s’engagerait ainsi à passer l’éternité avec nous.

Jésus a dit ceci : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais. » (Jean 11.25-26)

Jésus le dit constamment : il est venu parmi nous pour nous offrir en cadeau un amour éternel, une destinée éternelle, un sens éternel à la vie.

Traditionnellement, Halloween met l’accent sur les horreurs de la mort sans Dieu et la crainte de l’au-delà. Mais je vous invite à célébrer plutôt l’assurance de vie éternelle que Jésus nous offre et qui nous libère de toute crainte de la mort!

Print


Tags: , , , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...