En avent, avec Jésus: Jour 6

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Aujourd’hui, en lisant Jean 3.1-21, nous découvrirons le sens profond de la venue de Jésus sur cette terre…

Jésus,

Une des choses qui me surprend tellement en lisant ton histoire, c’est à quel point tu accueillais les gens qui venaient vers toi, quelle que soit l’heure ou le jour. Tu ne faisais pas du 9 à 5, ça, c’est clair!

Voici un dirigeant du peuple qui vient à toi de nuit, pour te parler, seul à seul… Que cherchait-il? Quelles questions voulait-il te poser? Entretenait-il l’espoir que tu étais le Messie, que tu étais venu délivrer le peuple du joug romain? Il était dirigeant du peuple : espérait-il jouir d’un rôle privilégié dans le royaume que le Messie allait établir?

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

Le texte ne nous révèle pas ses pensées. Mais toi, tu connaissais parfaitement tous les motifs de sa  venue vers toi. Tu connaissais tout à son sujet, tout comme tu connais tout à notre sujet. Tout est à nu et à découvert devant toi. (Hébreux 4. 12-16)

Tu choisis de lui parler du royaume de Dieu… non pas du royaume d’Israël, mais du royaume de Dieu. Ce terme ne se trouve que dans un autre chapitre de cet évangile, où tu affirmes que ton royaume n’est pas de ce monde. Et ici, tu affirmes que personne ne peut y entrer s’il ne nait d’en haut, de nouveau, de l’Esprit.

Nicodème ne comprend pas le sens de tes paroles cryptiques. Tu t’en étonnes… Il avait sûrement lu Ézéchiel 36. 25-27!

« Je répandrai sur vous une eau pure, afin que vous deveniez purs, je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’enlèverai de votre être votre cœur dur comme la pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon propre Esprit et je ferai de vous des gens qui vivent selon mes lois et qui obéissent à mes commandements pour les appliquer. »

Des centaines d’années avant ta venue, le but de ton séjour parmi nous était clairement révélé : tu venais nous purifier, nous transformer. Tu venais pour mettre ton propre Esprit en nous et nous rendre capables de t’aimer et de te suivre!

Oui, il aurait dû le comprendre… Tu l’avais dit si longtemps d’avance par les prophètes.

Mais comme il ne le comprend pas, tu le lui expliques, patiemment, avec une illustration d’une grande beauté!  Une illustration qui date de très loin dans le passé, à l’époque de Moïse.

Dans le désert, le peuple se plaignit de leur sort, et Dieu envoya des serpents dont le venin était mortel. Beaucoup en mouraient. Le peuple reconnut sa faute et demanda à Moïse de prier pour eux. En réponse à cette prière, Dieu ordonna à Moïse d’élever un serpent de bronze sur une perche, en promettant que tous ceux qui tourneraient leurs regards vers ce serpent inanimé (représentant un serpent mort) seraient guéris. Tous ceux qui levaient les yeux vers le serpent pendu au bois étaient saufs…

Il n’y a aucune explication naturelle de l’efficacité de ce traitement… Cela dépassait toute logique ou compréhension humaine. Tout ce que tu demandais à ton peuple, c’est qu’il se fie à la solution que tu avais offerte, même si cela ne faisait aucun sens à leurs yeux.

Et voilà que tu dis clairement à Nicodème, un des dirigeants du peuple, que tu dois être élevé, comme ce serpent l’a été, et que cela nous donnerait la vie éternelle. Cela nous empêcherait de périr…

Tu n’es pas venu juger, mais sauver… pas pour un temps, mais pour toujours!

Il suffit de te faire confiance, de faire confiance au moyen de guérison que tu nous offres et d’accueillir cette nouvelle vie, de vouloir ce nouveau cœur, purifié, restauré, habité par ton Esprit… en reconnaissant notre besoin de cette transformation, parce que nos œuvres sont mauvaises, notre cœur est de pierre, et nous avons besoin de cette purification. Même le meilleur d’entre nous, le plus religieux d’entre nous, a besoin de cette purification… tout comme Nicodème en avait besoin…

Jésus,

Merci d’être venu parmi nous pour nous sauver. Merci d’être venus nous purifier, nous transformer, nous rendre capables de t’aimer et te suivre. Merci!

Auriez-vous des réflexions, des questions ou des prières à ajouter?

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires