En avent, avec Jésus: Jour 8

Auteur: Anne-Marie Montgomery

De plus en plus de disciples viennent à Jésus en Judée. Qu’en sera-t-il en Samarie?

Aujourd’hui, je vous invite à lire Jean 4.1-42, une histoire d’une grande beauté…

Seigneur,

Comme êtres humains, nous avons tendance à établir des camps, à nous séparer en « nous » et « eux ». Nous avons tendance à nous ignorer les uns les autres, à nous blesser les uns les autres. Nous avons même tendance à nous juger les uns les autres, et même à marginaliser certains.

Cette histoire me montre si clairement à quel point tu es libre de tous ces préjugés humains qui nous affligent. Tu es venu démolir les murs de séparation, et non pas en construire.

Tu as choisi de passer par la Samarie pour retourner en Galilée. Tu aurais pu choisir un autre chemin, mais il fallait que tu passes par là. Tu savais déjà ce qui t’y attendait…

Tout au long de cet évangile, tu te révèles comme « Celui qui voit ». C’est le nom qu’Agar t’a donné lorsque tu l’as rencontré près d’un puits… Et voici l’histoire d’une autre femme, d’un autre puits…

Tu es là, épuisé, assoiffé, accablé par la chaleur torride de midi, assis près d’un puits qui date de l’ère des Patriarches.  Tes disciples sont tous partis à la ville acheter des vivres. Tu es seul.

Une femme arrive. Tu connais tout d’elle. L’attendais-tu?

À l’époque, un rabbin ne parlait pas seul à seul avec une femme en public, et surtout pas avec une femme de réputation douteuse. Mais, les attentes de la société n’ont aucune emprise sur toi. Tu es libre de ne faire que ce que ton Père veut que tu fasses, et il veut que tu parles à cette femme, en cet endroit, en ces circonstances.

Donne-moi à boire…

Il suffit que tu prononces ces quelques mots pour l’étonner. Toi, un Juif, tu es tout à fait à l’aise de boire dans une tasse qui appartient à un non-juif? C’était peut-être du jamais vu pour elle, car cela allait à l’encontre des lois cachère de ton époque. Mais tu ne te sens nullement obligé de suivre ces lois humaines. Seule la volonté de ton Père compte pour toi.

Et voilà que tu l’étonnes encore, en lui offrant une eau vivante.

C’est une femme franche qui s’étonne même plus en constatant que tu connaissais tout d’elle. Oui, avant même de lui demander à boire, tu savais qu’elle était une femme répudiée, et malgré cela, tu as choisi de lui parler et de lui offrir en cadeau la vie éternelle.

Tes disciples arrivent de la ville et voilà qu’elle te quitte, mais en laissant sa cruche, car elle sait bien qu’elle va revenir très bientôt!

Pourquoi retourne-t-elle ainsi à la ville que tes disciples viennent de quitter? Qu’est-ce qui la pousse à inviter tout le monde à venir te rencontrer? « Il m’a dit tout ce que j’ai fait! Serait-il le Messie? »

Tu viens de remplir son cœur d’un espoir indescriptible, en lui disant que toi, qui lui parles — à elle, la marginalisée — c’est toi, le Messie! C’est toi, qui peux lui enseigner toutes choses! C’est toi qui peux rendre cela possible pour elle d’adorer le Père en esprit et en vérité, n’importe où, n’importe quand! Qui aurait pu deviner la soif de te connaître qui l’habitait?

Les disciples sont entrés dans cette ville et sont retournés, seuls. Cette femme marginalisée au cœur rempli d’espoir et de joie y est rentrée, et elle revient avec une foule!

Car tu lui avais parlé. Toi, le Messie, le Sauveur du monde, tu lui avais parlé, à elle, une Samaritaine. Tu avais offert la vie éternelle à elle, une Samaritaine!

Beaucoup de gens dans cette ville ont cru en toi. Ils ont reconnu en toi le Sauveur du monde entier, et non seulement le Sauveur des Juifs.

Car tu leur as parlé.

Pour toi, il n’y a pas de nous et de eux… seulement un monde assoiffé, en besoin de l’eau de vie. Apprends-moi à voir les gens qui m’entourent comme tu les vois!

(Avez-vous soif de Dieu? Voulez-vous venir à le connaître personnellement? Jésus offre une relation profonde et éternelle avec lui à toute personne qui le lui demande. (Voir l’article: Connaître Dieu personnellement)

suivant >

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires