En avent, avec Jésus: Jour 13

Auteur: Anne-Marie Montgomery

En Jean 6.16-21, nous lisons le récit d’un grand signe de la divinité de Jésus : sa capacité à marcher sur les eaux agitées de la mer de la Galilée.

Jésus,

Lorsque le peuple d’Israël est sorti d’Égypte sous Moïse, Yahweh a fendu la mer des Roseaux pour qu’ils puissent la traverser à sec. (Exode 14)

Lorsque Josué a fait entrer le peuple d’Israël dans la Terre promise, là aussi, Yahweh a montré qu’il était avec eux en fendant les eaux pour que le peuple puisse traverser le Jourdain à sec. (Josué 3)

Élie et Élisée ont aussi traversé le Jourdain à sec en voyant l’Éternel fendre les eaux. (2 Rois 2)

Tu as déjà montré au peuple que tu dépasses les prophètes, tout en leur ressemblant. Ici aussi, nous te voyons agir d’une façon tout à fait miraculeuse pour traverser la mer de Galilée.

Tu marches sur les eaux… Tu n’as pas besoin de les fendre. Ils ne  présentent aucun obstacle pour toi. Tes disciples n’ont pas besoin de ramer pour traverser : ils arrivent de façon inexplicable à destination alors que tu montes dans le bateau.

Cet événement ne peut s’expliquer autrement que du fait que tu règnes sur la création.

Tes disciples connaissaient-ils le Psaume 89, ce psaume qui décrit le pouvoir du Messie sur les flots?

Ou encore, en tant que pêcheurs, avaient-ils appris par cœur le Psaume 107. 23-32?

« D’autres s’étaient embarqués sur la mer et ils travaillaient sur les eaux immenses. Là, ils ont vu ce que fait l’Éternel, et ses miracles sur la haute mer. D’un mot, il fit lever une tempête et les flots de la mer se soulevèrent. Tantôt ils étaient portés jusqu’au ciel, tantôt ils retombaient dans les abîmes. Ils étaient saisis d’effroi et d’angoisse. Pris de vertige, ils titubaient comme ivres, toute leur adresse avait disparu. Dans leur détresse, ils ont crié à l’Éternel, et il les délivra de leurs angoisses. Il réduisit la tempête au silence, et il apaisa la furie des vagues. Ce calme fut pour eux cause de joie et Dieu les guida au port désiré. Qu’ils louent donc l’Éternel pour son amour, pour ses miracles en faveur des hommes, qu’ils le célèbrent dans l’assemblée de leur peuple, et qu’ils le louent devant le conseil des autorités. »

D’un signe à l’autre, tu te déclares le Messie, le Fils de David, le Seigneur!

Jésus,

Rien n’est impossible pour toi. Tout ce que nous considérons obstacle ne l’est point pour toi. Tu règnes en puissance! Aide-moi aujourd’hui à me reposer en toi, calme dans la certitude que rien ne peut me séparer de ton amour, de ta protection, de ta provision, de ta direction. Merci!

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires