En avent, avec Jésus : Jour 15

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Savez-vous qui vous êtes? Comment votre perception de vous-même influence-t-elle votre réaction aux critiques, aux menaces ou aux insultes? En Jean 7. 1-36, nous voyons comment l’assurance que Jésus avait à son propre égard a influencé sa réponse à de telles situations.

Jésus,

Les dirigeants du peuple n’ont pas cru ce que tu leur disais à ton sujet, et ils ont voulu te supprimer.

Tu n’as pas forcé les choses : plutôt que de rester là à te disputer avec eux, tu t’es retiré pour aller en Galilée, une région qui t’a accueilli.

Jésus, tes frères n’ont pas cru en toi. Ils se sont moqués de toi; ils ont cherché à influencer tes choix.

Tu ne t’es pas plié à leurs attentes. Tu n’as jamais cherché l’honneur qui vient des hommes, ni même de ta famille. Tu as fait seulement et toujours la volonté de ton Père, et de ton Père seul.

Jésus, tu es libre des attentes des autres, des insultes et des menaces des autres, car tu sais qui tu es. Tu sais d’où tu viens, et vers où tu t’en vas. C’est de ton Père que tu tires ton identité, et non des hommes. Tu peux donc te tenir au beau milieu de la foule et proclamer la vérité à voix haute, devant tout le monde, sans crainte, sans hésitation, sans compromis.

Les gens pensent te connaître, mais ils se trompent. Les gens pensent connaître le Dieu d’Abraham et de Moïse, mais ils n’ont pas raison.

La vérité, si clairement dévoilée dans leurs propres Écritures, demeure cachée à leurs yeux. Tu déclares ouvertement pourquoi c’est le cas : « Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtra bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiative. »

Tu proclames la vérité à tous, mais tous ne la reconnaissent pas. Tu ne la révèles pas à tous, mais seulement à ceux qui veulent accueillir ton règne et obéir à ta volonté. Et donc, ta venue provoque une division parmi le peuple. Certains, décidés à faire la volonté de Dieu,  reconnaissent en toi le Messie, le Fils de Dieu, le Sauveur. D’autres, préférant leur faux dieu au seul vrai Dieu, te rejettent.

Jésus,

Tu puisais ton identité dans la relation qui te liait au Père. Tu savais qui tu étais pour lui et tu savais qui il était pour toi. Tu vivais pour lui, et pour sa gloire.

Jésus, dans ta Parole, tu me révèles qui je suis maintenant que je t’appartiens. Tu as fait de moi un enfant de Dieu, uni à lui par l’Esprit. Enseigne-moi de plus en plus à puiser en toi mon identité, à me voir telle que tu me vois. Transforme mon cœur pour que j’accueille plus pleinement ta volonté, sans crainte, sans hésitation, sans compromis. Merci de me révéler chaque jour un peu plus qui tu es et ce que tu as fait pour chacun de nous. Merci!

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires