En avent, avec Jésus : Jour 18

Auteur: Anne-Marie Montgomery

En Jean 8.12-29, Jésus nous dit qu’il est la lumière du monde. Il affirme que celui qui le suit ne marchera pas aveugle, dans le noir, mais aura la lumière de la vie.

Jésus,

Tout dans cet évangile parle de ta divinité en faisant appel aux Écrits des prophètes. Dans les chapitres précédents, nous t’avons vu inviter le peuple à venir à toi, le Pain de vie et la Source d’eau vive prédits par les prophètes. Ici tu nous dis que tu es la Lumière du monde, la lumière de vie, prédite elle aussi par les prophètes :

« Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu! À l’ombre de tes ailes, les fils de l’homme cherchent un refuge. Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, et tu les abreuves au torrent de tes délices. Car auprès de toi est la source de la vie; par ta lumière nous voyons la lumière. » Psaume 36.8-9

Jésus,

Tout comme nous dépendons de nourriture et d’eau pour vivre, nous dépendons de la lumière du monde, le soleil, pour notre vie sur cette terre.

Nous ne pouvons subsister sans elle. Elle nous réchauffe et nous guide. Sans cette lumière, aucune plante ne peut survivre. Sans plantes, aucun animal ne peut survivre. En elle se trouve la vie.

Tout comme notre corps ne peut subsister sans le soleil, notre âme ne peut subsister sans toi. Sans toi, la Lumière du monde, nous demeurons à toujours aveugles, incapables de connaître ton Père, incapables d’aller vers lui. Sans toi, nous mourons tous dans notre péché. En toi se trouve la vie.

Tu es le seul qui connaît le chemin vers le Père, car tu es le seul à quitter sa présence pour venir parmi nous. Tu sais parfaitement d’où tu viens, et où tu t’en vas. Tu te connais parfaitement, et tu peux donc témoigner de toi-même.

Tu dis que celui qui te connaît, connaît du même coup ton Père, car il t’a envoyé et il est avec toi. Tu fais toujours ce qui lui est agréable. Tu transmets fidèlement son enseignement. Tu révèles fidèlement sa personne. Celui qui t’a vu a vu le Père.

Jésus, autant mon corps dépend du soleil pour voir le monde physique, autant mon âme dépend de toi pour voir le monde spirituel, la vérité au sujet de Dieu. Tu es la lumière qui éclaire le chemin vers ton Père pour tous ceux qui te suivent. Tu es la lumière qui nous guide jusqu’à lui.

Tu es celui qui accomplit cette prophétie : « Mais il n’y aura pas pour toujours des ténèbres sur ce pays envahi par l’angoisse. Si, dans les temps passés, Dieu a couvert d’opprobre tout le pays de Zabulon et le pays de Nephtali, dans les temps à venir, il couvrira de gloire la route de la mer, au-delà du Jourdain, le district des nations païennes. Le peuple qui vivait dans les ténèbres verra briller une grande lumière : la lumière resplendira sur ceux qui habitaient le pays dominé par d’épaisses ténèbres. […] Car pour nous un enfant est né, un fils nous est donné. Et il exercera l’autorité royale, il sera appelé Merveilleux Conseiller, Dieu fort, Père à jamais et Prince de la Paix. Il étendra sans fin la souveraineté et donnera la paix qui durera toujours au trône de David et à tout son royaume. Sa royauté sera solidement fondée sur le droit et sur la justice, dès à présent et pour l’éternité. Voilà ce que fera le Seigneur des armées célestes dans son ardent amour. » Ésaïe8.23-9.1, 5-6

Merci d’être la Lumière du monde qui est venu percer les ténèbres qui nous voilaient le Père. Merci d’être venu nous donner la paix éternelle! Merci pour la réconciliation que ta mort sur la croix a rendue possible! Merci pour ton ardent amour!

« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, je suis. Vous reconnaîtrez que je ne fais rien de ma propre initiative, mais que je transmets ce que le Père m’a enseigné. »

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires