En avent, avec Jésus : Jour 21

Auteur: Anne-Marie Montgomery

En Jean 9.14-34, nous découvrons la réaction des dirigeants religieux à la guérison de l’homme né aveugle.

Jésus,

Tu es la Lumière du monde. En guérissant cet homme né aveugle, tu as fait briller la lumière là où autrefois, il n’y avait que ténèbres. Quel témoignage puissant à la vérité de tes paroles!

La foule amène cet homme miraculeusement guéri devant les pharisiens. Comme cet homme devait avoir hâte de raconter ce que tu avais fait pour lui! Il était sûrement encore sous le coup du choc. Je m’imagine la joie et l’émerveillement qu’il exprimait en disant :

« Il a placé de l’argile sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois! »

Mais plutôt que d’accueillir cette nouvelle avec joie, les pharisiens cherchent à réfuter son témoignage, car tu as de nouveau fait ce qu’ils interdisaient en «travaillant» un jour de sabbat. Ils ne peuvent s’imaginer qu’un vrai prophète de Dieu négligerait ainsi leurs règles tout humaines! Pour expliquer ce qui s’est passé, ils se disent que cet homme doit être un charlatan.

Ils font venir ses parents, qui témoignent que c’est bien leur fils, et qu’il était bel et bien né aveugle.

Ils cherchent à intimider l’homme, mais leurs menaces et leurs insultes n’ont aucun effet sur lui. Il se proclame publiquement ton disciple, quel qu’en soit le coût, car il t’a rencontré, et tu as transformé sa vie. Il sait que tu faisais la volonté de Dieu en lui donnant la vue.

Combien cela a dû le surprendre de voir ces dirigeants religieux si aveugles à ton sujet! Comment ces personnes si instruites peuvent-elles refuser de voir la grandeur et la beauté de cette œuvre de Dieu? Personne, dans toute l’histoire de l’humanité, n’a jamais guéri un homme né aveugle!Il voit tout clairement, grâce à toi, et ces dirigeants ne voient rien du tout…

Jésus,

Tu as poursuivi les pharisiens de ton amour. Tu n’as pas cessé de leur envoyer des témoins qui proclamaient ta grandeur! Tu faisais le bien, tu répandais l’amour, tu faisais renaître l’espoir!

La religion peut parfois avoir l’effet contraire de l’effet voulu. Elle devrait nous éclairer et nous guider jusqu’à toi. Mais lorsque nos dogmes et traditions deviennent sacrosaints, cela peut nous aveugler à ta présence, à tes œuvres, à la vérité de tes paroles.

Préserve-moi de toute pensée humaine qui pourrait m’aveugler à ton œuvre dans ma vie et dans celle des autres. Rends-moi capable d’accueillir ta vérité et de vivre selon elle, surtout lorsqu’elle vient déranger ma vision des choses. Je veux te connaître tel que tu es. Je veux suivre ta voix. Éclaire mes pas.

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires