En avent, avec Jésus : Jour 24

Auteur: Anne-Marie Montgomery

En Jean 10.22-42, Jésus se déclare une fois de plus Fils de Dieu, et cela, devant un cercle de personnes qui cherchent à le tuer.

Jésus,

Tu reviens à Jérusalem quelques mois après avoir guéri l’homme aveugle, en hiver. Toi, la Lumière du monde, tu viens célébrer la fête des Lumières, la fête de la Dédicace. Et voilà que des Juifs t’entourent en formant un cercle. Il n’y a rien de plus menaçant qu’un cercle…

Ils veulent que tu leur dises clairement, sans ambigüité, si tu es le Messie. Mais tu sais déjà qu’ils te posent la question, non pour te suivre, mais pour te poursuivre…

Tu leur as déjà dit que tu es le Messie, et que tes œuvres confirment tes Paroles.

Oui, Jésus, tu leur as dit clairement qu’ils scrutent les Écritures en espérant y trouver la vie éternelle, et que ce sont elles qui témoignent de toi :

Tu es l’Agneau de Dieu. Tu enlèves le péché du monde.

Tu es le Pain de vie. Tu as nourri la foule, mais tu veux aussi nourrir notre âme et la restaurer par ta Parole.

Tu es la Source d’eau vive.  Tu as donné du vin à boire, le vin d’allégresse, mais tu veux aussi déverser en nous ton Esprit, l’Esprit de joie, d’amour et de paix!

Tu es la Parole de vie. Tu nous offres à tous un nouveau départ, une vérité qui nous libère du péché.

Tu es la Lumière de la vie. Tu donnes la vue aux aveugles, et nous rends capables de voir Dieu tel qu’il est.

Tu es le Bon Berger, l’Éternel, qui va au-devant du troupeau qu’il a racheté au coût de sa vie!

Tu es le Bon Berger, qui donne la vie éternelle. Personne ne peut arracher tes brebis de ta main, ni de la main du Père, car personne n’est plus puissant que Dieu!

Toutes ces paroles, tous ces signes se trouvent prédits dans les Écritures. Tous font appel à des prophéties concernant le Messie, l’Éternel!

Tu leur as dit clairement, constamment, que tu es le Fils promis, le Messie, le Fils de l’homme, le Fils de Dieu…

Mais ils ne t’ont pas cru. Ils n’ont pas écouté ta voix.

Le voleur vient pour tuer, égorger, détruire… Et ils veulent te tuer et  te détruire.

Tu ne prends pas sur toi une gloire qui ne te revient pas : si ton Père peut appeler dieux de simples êtres humains, comment peuvent-ils  te condamner lorsque tu t’appelles le Fils de Dieu, puisque tu l’es vraiment? Tu n’es pas un simple homme : tu es l’envoyé consacré de ton Père. Le Père est en toi, et tu es en le Père… Vous ne faites qu’un…

Seigneur, il y a ici une image, une allusion que toute mère comprend : lorsque nous portons un enfant dans notre sein, nous sommes deux, en un. Mais, c’est une illustration imparfaite, car l’enfant porte un code génétique différent de celui de sa mère… Mais qu’en serait-il si nous étions identiques? Serions-nous alors un, ou deux?

Tu es l’image exacte du Père, la représentation exacte de sa personne. Il est en toi; tu es en lui. Tu es dans le sein de ton Père. Vous ne faites qu’un.

Tu as répondu à leur demande… Tu t’es déclaré Fils de Dieu, Messie.

Mais ils ne te posaient pas la question pour t’accueillir et te suivre. Ils veulent te lapider… sans autre raison que le fait que tu leur as dit clairement la vérité.

Personne ne peut te nuire, car ton heure n’est pas encore venue. Personne ne peut t’ôter la vie : tu l’offres librement, mais seulement à l’heure voulue par le Père.

Tu quittes le temple, la ville, la région, pour te rendre là où Jean-Baptiste a exercé son ministère. Beaucoup viennent à toi; beaucoup croient en toi, à cause de Jean, à cause de tes signes.

Tes brebis entendent ta voix et te suivent.

Le peuple se divise de plus en plus : il y a ceux qui croient en toi, et il y a ceux qui cherchent à te tuer… Parce que tu dis clairement que tu es le Fils de Dieu, le Messie, l’Éternel.

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires