En avent, avec Jésus : Jour 28

Auteur: Anne-Marie Montgomery

En Jean 12.1-11, nous voyons la famille de Lazare en train d’accueillir Jésus et ses disciples. C’est un moment de grande joie qui précède une semaine remplie de moments inoubliables, d’une portée éternelle moments préfigurés tout au long de cet évangile.

Jésus,

Dans six jours, tu vas célébrer la Pâque avec tes disciples. Dans sept jours, tu vas mourir sur une croix. Tu le sais. Tu l’as prédit.

Mais aujourd’hui, chez Lazare, c’est la célébration, un festin en l’honneur de celui qui a ramené Lazare d’entre les morts!

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

La dernière fois que Marie est tombée à tes pieds, elle pleurait, le cœur en désarroi.

Aujourd’hui, ce n’est pas le deuil qu’elle manifeste, mais la joie, l’amour et la reconnaissance. Elle oint tes pieds d’un parfum très cher, du coût d’une Mercedes!

Tu nous accueilles tels que nous sommes. Nous pouvons tout exprimer devant toi: le deuil et le doute, le désarroi et la consternation, la joie et la reconnaissance. Comme je suis contente de connaître un tel Père, un tel frère, un tel ami!

Mais tous ne comprennent pas cette liberté que tu nous offres dans notre relation avec toi. Son acte d’adoration est critiqué par l’un de tes disciples. Il ne comprend rien à l’amour…

Oui, dans ton amour, tu nous invites à t’exprimer tout ce que nous avons sur le cœur.

Lorsque l’amour remplit notre cœur, nous désirons donner, donner, et donner encore! Il n’y a pas de plus grande joie que de donner… N’est-ce pas là l’une des grandes raisons que nous trouvons tant de plaisir à offrir des cadeaux à Noël?

Oui, Marie déverse sur toi son amour, en oignant tes pieds, en les lavant d’un parfum, en les essuyant de ses cheveux…

Si elle manifeste tant d’amour et de reconnaissance envers toi, c’est parce que tu l’as aimée en premier.

Tu nous aimes tous d’un amour plus ardent que nous pouvons imaginer.

Ce n’est pas au prix d’une Mercedes que tu nous prouves ton amour, mais au prix de ton sang, versé pour nous sur la croix, qui sert non pas à laver nos pieds, mais à purifier notre être entier…

Aujourd’hui, en ce Noël, je célèbre ta venue en ce monde, acte d’amour qui n’a pas son pareil!

Aujourd’hui, je célèbre de tout cœur le fait que ton Père a tellement aimé le monde qu’il t’a donné, toi, son Fils, son unique, afin que quiconque croit en toi ne périsse pas, mais ait la vie éternelle.

Tu as donné ta vie pour que nous puissions tous un jour sortir de nos tombeaux pour vivre éternellement avec toi, libres enfin de toute souffrance et de tout mal! Il n’y a pas de plus grand cadeau que cela!

Merci, Jésus!

Tu es Dieu avec nous, Dieu pour nous, Dieu en nous : Agneau de Dieu, Pain de vie, Source d’eau vive, Fils de l’homme, Fils de Dieu, le Bon Berger, Lumière du monde, la Résurrection et la Vie!

Tu nous as révélé la grâce et la vérité! Tu nous as affranchis! Merci!

Note à mes lecteurs : Joyeux Noël! Que le Seigneur remplisse votre cœur de son amour, de sa joie et de sa paix en cette saison qui le célèbre!

Dès le mercredi 16 mars 2011, en préparation pour Pâques, je posterai une nouvelle série de réflexions quotidiennes fondée sur Jean 12 à Jean 21 : Une semaine en quarante jours.

D’ici là, je reprends mon blogue hebdomadaire habituel.

Si vous n’avez pas encore ouvert tout grand votre cœur à Jésus pour accueillir son amour et son pardon et entrer dans une relation authentique et profonde avec lui, pourquoi ne pas le faire aujourd’hui? Cet article explique comment faire: La voie de la joie

Amicalement,

Anne-Marie

suivant > Une semaine en quarante jours

Index

Print


Les commentaires sont fermés.