Pistes

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Je pratique le ski de fond depuis mon adolescence. J’ai toujours aimé m’échapper du bruit de la ville pour me restaurer en pleine forêt, accompagnée de la douce symphonie composée par le vent, les oiseaux et le glissement des skis sur la neige.

Parfois, je vois des pistes d’un animal quelconque se joindre à la piste de ski, pour ensuite la quitter. Arrivée à cette bifurcation, je m’arrête, indécise… Vais-je continuer à suivre la piste de ski ou m’aventurer en pleine forêt à la poursuite de cet animal?

J’ai souvent choisi de suivre les pistes d’animal, influencée comme je l’étais par un poème de Robert Frost, La route non prise, qui se termine ainsi : « Deux routes divergeaient dans un bois, et moi, j’ai pris celle par laquelle on voyage le moins souvent, et c’est cela qui a tout changé. »

croix2014La croix de Christ nous offense, elle nous offense profondément.
Pourquoi?



Parce qu’elle déclare ouvertement l’amour de Dieu pour tous.

Pour tous?
Oui, pour tous.


Car il n’y a aucune distinction... Sur ce bois infâme, Jésus, l’Agneau de Dieu, a enlevé le péché du monde entier.

Donc,

  • tous peuvent être pardonnés;

  • tous peuvent être réconciliés avec Dieu;

  • tous peuvent naître de nouveau;

  • tous peuvent devenir enfants de Dieu;

  • tous peuvent devenir comme Jésus;

  • tous peuvent recevoir la vie éternelle en cadeau;

  • tous peuvent être habités par l’Esprit de Dieu;

  • tous peuvent jouir d’une relation intime avec Dieu;

  • tous peuvent servir Dieu dans la paix et dans la joie tous les jours de leur vie.


Tous? Oui, tous!

  • Le meurtrier? Oui. Grâce à la croix.

  • Le violent? Oui. Grâce à la croix.

  • Le voleur? Oui. Grâce à la croix.

  • Le menteur? Oui. Grâce à la croix.

  • L’adultère? Oui. Grâce à la croix.

  • L’idolâtre? Oui. Grâce à la croix.

  • Le pédophile? Oui. Grâce à la croix.

  • Le violeur? Oui. Grâce à la croix.

  • L’homosexuel? Oui. Grâce à la croix.

  • Le transgenre? Oui. Grâce à la croix.

  • Le terroriste qui vient de crucifier un enfant? Oui. Grâce à la croix.

  • L'avare qui se fiche de tous? Oui. Grâce à la croix.

  • La prostituée? Oui. Grâce à la croix.

  • Moi? Oui. Grâce à la croix.


Tous, sans exception. Grâce à la croix. Il n’y a rien à mériter. Tout est don de la grâce.
La croix de Christ nous offense, elle nous offense profondément.

Pourquoi?



Parce que ce n’est que grâce à la croix de Christ que Dieu peut nous déclarer justes à ses yeux, purifiés de tout péché.

Oui, autant la croix de Christ déclare que la dette du péché est payé en entier, autant elle déclare que le péché du monde devait être payé en entier par Dieu lui-même, et non par nous.

Elle déclare ouvertement que sans elle, aucun de nous ne peut :

  • être pardonné et réconcilié avec Dieu,

  • naître de nouveau,

  • devenir enfants de Dieu,

  • devenir comme Jésus,

  • recevoir la vie éternelle,

  • être habité par l’Esprit de Dieu,

  • jouir d’une relation intime avec Dieu

  • ou servir Dieu dans la paix et dans la joie tous les jours de sa vie.


Aucun de nous ne peut mériter rien de tout cela.
Aucun de nous? Non.

  • Les personnes bonnes et morales? Non.

  • Les adeptes fidèles des différentes religions? Non.

  • Les personnes hétérosexuelles et monogames? Non.

  • Les personnes sincères? Non.

  • Les personnes qui ont toujours essayé de faire le bien? Non.

  • Les personnes qui prient et méditent et cherchent à se soumettre à Dieu? Non.

  • Personne? Personne.

  • Moi? Non. Sans Christ, sans la croix, non.



La croix de Christ déclare que Dieu est inclusif : tous peuvent venir à lui.
La croix de Christ déclare que Dieu est exclusif : nous ne pouvons venir à lui que par son Fils, Jésus.


Et cela nous offense... Cela nous offense profondément.


Oui, j’ai souvent choisi de suivre les pistes d’animal… et une fois, cela m’a laissée à des kilomètres de tout le monde, un ski cassé… Heureusement, c’était le ski qui s’était cassé, et non ma jambe! J’ai dû marcher longtemps, longtemps, dans une neige profonde, pour rejoindre la piste sur laquelle se trouvaient les autres skieurs. J’avoue que cette expérience m’a laissée un peu plus hésitante à quitter les sentiers battus!

Le désir d’aventure m’habite… En fait, je crois que Dieu nous a créés pour une vie d’aventure.

*Dieu a appelé Noé à le suivre, et il s’est trouvé maître d’un navire rempli d’animaux!

*Dieu a appelé Abraham à le suivre, et il a quitté son pays et son père pour errer vers un pays inconnu.

*Dieu a appelé Moïse à le suivre, et il s’est présenté devant un pharaon, a traversé la mer à pied avec une multitude d’esclaves libérés, et a erré dans un désert pendant quarante ans à la tête de ce peuple rescapé.

*Dieu a appelé David à le suivre, et il s’est trouvé devant un géant avec comme seules armes une fronde et des pierres. Il a commencé sa vie comme simple berger et l’a terminé comme roi d’un pays entier!

*Dieu a appelé Daniel à le suivre, et il s’est tenu devant des rois comme messager de Dieu, et a passé une nuit en compagnie de lions féroces.

Lorsque Jésus est venu parmi nous, il nous a tous appelés à participer à la plus grande des aventures, en nous avertissant d’avance que la route serait remplie de péripéties, de difficultés et de dangers, ainsi que de joie, d’amour et de paix.

Selon moi, C.S. Lewis dépeint merveilleusement cette vie d’aventure dans Les Chroniques de Narnia.

Ce Noël, j’ai vu le troisième film de la série inspirée de ces livres : L’Odyssée du Passeur d’aurore.

Dans ce film, nous voyons les membres de l’équipage d’un navire, ainsi que trois jeunes terriens, vivre une aventure pleine de découvertes et de péripéties, une aventure qui a pour but la libération de citoyens perdus de Narnia. Cependant, Aslan utilise aussi cette aventure pour encourager la découverte de soi et la transformation de soi des participants.

Jésus nous appelle tous à une telle aventure : une vie passée à chercher les citoyens perdus de son Royaume, une vie passée à nous découvrir et à nous dépasser…

Mais pour vivre cette aventure, nous devons choisir de suivre la piste moins prise… la piste étroite… Nous devons choisir de quitter le sentier large, commun, pour suivre Jésus sur une piste inconnue…

« Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’homme. »

Print


Tags: , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.