Il neige, il neige, de gros flocons blancs…

Auteur : Anne-Marie Montgomery

J’ai vu la neige tomber cette semaine… Parfois, c’était des bourrasques de neige, m’avertissant qu’il valait mieux rester bien au chaud à la maison. Parfois, c’était de gros flocons blancs qui se balançaient tout doucement, emportés par un souffle léger.

J’aime me promener dehors juste après une tempête de neige, lorsque le paysage se trouve recouvert d’une couette ouatée d’une blancheur scintillante sous un ciel ensoleillé. L’air semble si pur et frais! C’est comme si la neige, en tombant, avait balayé la poussière et la pollution de l’atmosphère pour ensuite l’enfouir. En fait, le paysage entier semble profiter d’un nouveau départ, toute saleté et impureté invisibles à nos yeux. Nous ne voyons que le blanc partout!

Je me suis levée avant l’aube samedi dernier, alors que le monde était silencieux et sombre. J’ai descendu l’escalier sans faire de bruit pour ouvrir les rideaux du salon. À la lueur du lampadaire, je voyais la neige tomber doucement au sol. Le gratte-neige n’avais pas déblayé la route : tout était recouvert d’une douce couette blanche.

« Quelle belle journée pour une promenade! », me suis-je dit. Et c’est alors qu’une petite voix intérieure m’a chuchoté : « Pourquoi tarder? Vas-y! » Et donc, je me suis habillée chaudement pour ensuite m’aventurer dans la pénombre de l’aube.

Tranquillité

Un silence inhabituel m’a accueilli. L’air semblait si pur et frais, nouvellement nettoyé comme il l’était par la descente des flocons. Tandis que je me promenais ici et là dans le quartier, le jour s’est levé, transformant les tons bleuâtres de la neige en une douce blancheur. C’était pour moi l’un de ces moments de bien-être intense qui me remplissent d’une joie transcendante. Mon cœur semblait exploser de reconnaissance envers celui qui avait créé un monde si merveilleux. C’était comme si une nouvelle dimension de la beauté de Dieu se présentait à moi.

Avez-vous déjà vécu un tel moment de transcendance, de sorte que vous aviez l’impression d’entrevoir Dieu alors que vous contempliez sa création en vous émerveillant de sa beauté? En ce moment, avez-vous désiré voir cette conscience de Dieu se transformer en une contemplation de plus en plus profonde de sa personne?

C’est le cas pour moi, et ce, depuis ma tendre enfance.

Qu'en est-il pour vous?

À lire aussi : Éveil à la présence de Dieu

La neige, la glace, la grêle, la pluie, le brouillard, le gel et la rosée… l’eau!

Nous vivons sur une planète qui manifeste à merveille les qualités exceptionnelles de cette petite molécule!

Tout être vivant est fait d’eau et de poussière… mais surtout et avant tout, d’eau!

Nous ne faisons rien pour mériter cette eau que les nuages déversent sur nous sous tant de formes. Le Créateur la donne à tous, comme le dit si bien Jésus dans son Sermon sur la Montagne : « Ainsi vous vous comporterez vraiment comme des enfants de votre Père céleste, car lui, il fait luire son soleil sur les méchants aussi bien que sur les bons, et il accorde sa pluie à ceux qui sont justes comme aux injustes. » (Matthieu 5.45)

Celui qui déverse sur nous cette eau qui vient purifier et vivifier la terre nous offre aussi une autre eau, une eau vive, qui vient vivifier et purifier notre âme…

« Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Et même vous qui n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez! Venez acheter sans argent, oui, sans paiement, du vin, du lait! Pourquoi dépensez-vous votre argent pour payer ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour une nourriture qui ne rassasie pas? Écoutez, oui, écoutez-moi, alors vous mangerez ce qui est bon, vous vous délecterez d’aliments savoureux. Tendez l’oreille, venez à moi, écoutez-moi et vous vivrez […] Or, la pluie et la neige qui descendent du ciel n’y retournent jamais sans avoir arrosé et fécondé la terre, sans avoir fait germer les graines qui s’y trouvent, sans fournir au semeur le grain qu’il doit semer, et sans donner du pain à tous ceux qui le mangent. Il en sera de même de la parole que j’ai prononcée : elle ne reviendra jamais vers moi à vide, sans avoir accompli ce que je désirais et sans avoir atteint le but que je lui ai fixé. » (Ésaïe 55.1-3,10-11)

Print


Tags: , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...