Vive le vent!

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver, qui s’en va, sifflant, soufflant, dans les beaux sapins verts…

Ce cantique fait partie de mes souvenirs d’enfance, ces moments féeriques passés à patiner, à glisser, à faire le ski de fond au grand air.

J’aime le vent, quelle que soit la saison! Le vent disperse la pollution, dirige vers nous les nuages porteurs de pluie ou de neige pour ensuite les disperser, adoucit le climat…

Le vent est invisible, mais ses effets sont tangibles : nous l’entendons souffler, nous le voyons courber les épis des champs et mener les feuilles dans une dance animée…

Tantôt il nous caresse doucement la joue; tantôt, il nous bafoue de sa puissance.

Dernièrement, je constate de nouveau qu’il y a une chose qu’il est en mon pouvoir de faire qui influence la qualité de ma vie plus que toute autre chose. Chaque jour, je peux choisir les pensées que je vais entretenir.

Ce n’est pas là un nouveau principe. Il y a près de 2000 ans, un de mes auteurs préférés, Paul, a dit ceci : « Enfin, frères, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d'amour ou d'approbation, de tout ce qui mérite respect et louange.[i] » Ailleurs, ce même auteur dit ceci : « Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l'éclat ne cesse de grandir. C'est là l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire de l'Esprit.[ii] »

Existe-t-il un être plus vrai, noble, juste, pur, digne d’amour et d’approbation, digne de respect et de louange que Dieu? Pouvons-nous trouver une personne plus parfaite que Jésus à contempler?

Jésus nous dit qu’il est venu faire de nous de nouvelles personnes capables de refléter de nouveau l’image de Dieu. Ici, Paul nous dit que c’est en contemplant Jésus dans toute sa gloire que nous devenons de plus en plus comme lui, par l’œuvre de son Esprit.

Cet été, j’ai voulu apprendre à tourner mes pensées plus constamment vers Jésus.

 Pour m’aider à faire cela, j’ai consacré plus de temps à la lecture, l’étude et la méditation de sa Parole dans le but précis de fixer mes yeux sur Jésus,  en invitant l’Esprit à me parler et à me changer.

Je ne saurais vous décrire toute la joie que j’ai trouvée et que je continue à trouver à réfléchir longuement à l’amour infini de Jésus pour moi, à sa présence puissante en moi et à la destinée inouïe qui m’attend dans l’éternité grâce à lui.

Je veux continuer de me nourrir longuement de sa Parole et de son Esprit. Je veux continuer de garder les yeux fixés sur lui et de l’inviter à m’accompagner tout au long de ma journée.

Aimeriez-vous aussi le faire? Il vous attend.

Cet été, une foule de personnes se sont tenues dehors pendant des heures dans l’espoir de voir le Prince William, Kate et leur bébé, ne serait-ce que pour quelques minutes. Lorsque cela vient à notre Roi, nous n’avons pas à nous contenter de quelques instants en sa présence. Il nous invite à nous approcher avec confiance de son trône de grâce[iii], de nous asseoir avec lui dans les lieux célestes[iv] pour le connaître de plus en plus profondément, chaque jour de notre vie.

À lire aussi :

La méditation biblique

La prière, un dialogue permanent avec Dieu










Jésus, en parlant du vent, a dit ceci : « Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. »

Le vent souffle où il veut; nous ne pouvons prédire ni la direction ni la force de sa prochaine bourrasque; nous ne pouvons qu’en faire l’expérience, au présent, lorsqu’il passe. Il varie constamment en direction et en intensité. Il est symbole de liberté. Il est symbole de vie!

Le souffle de vie!

Dans la Bible, le mot pour l’Esprit de Dieu est le même mot que souffle, vent : ruah en Hébreu, pneuma en Grec…

Tout comme le vent, l’Esprit est invisible, mais ses effets sont tangibles… L’Esprit nous fait entendre la voix de Dieu, il nous dirige dans les voies à suivre, il nous inspire, il nous vivifie!

Jésus, pendant ses années sur cette terre, s’est limité volontairement à ce qu’il pouvait faire dans un corps humain. Mais son Esprit, tout comme le vent, se trouve partout; il peut se faire entendre en tous lieux, en tout moment…

Le mystère de l’incarnation de Dieu est sublime, mais le mystère de notre union avec Dieu, par l’Esprit, l’est même plus… Jésus est Emmanuel, Dieu avec nous… L’Esprit de Dieu, lui, vient vivre en nous.

Oui! Si nous avons ouvert tout grand notre cœur à Jésus, l’invitant à venir unir sa vie à la nôtre, son Esprit est venu habiter en nous, faisant de nous une nouvelle création.

Dès l’instant qu’il vient habiter en nous, l’Esprit nous invite à vivre pleinement d’un moment à l’autre sous son influence invisible, mais tangible : à l’écoute de sa voix, sensible à sa direction. Les disciples de Jésus appelaient cela : marcher par l’Esprit.

Jésus n’est plus limité par l’espace… Son Esprit le rend présent, partout…

Son Esprit le rend présent en nous

Vive le vent!

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.