Vive le vent!

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver, qui s’en va, sifflant, soufflant, dans les beaux sapins verts…

Ce cantique fait partie de mes souvenirs d’enfance, ces moments féeriques passés à patiner, à glisser, à faire le ski de fond au grand air.

J’aime le vent, quelle que soit la saison! Le vent disperse la pollution, dirige vers nous les nuages porteurs de pluie ou de neige pour ensuite les disperser, adoucit le climat…

Le vent est invisible, mais ses effets sont tangibles : nous l’entendons souffler, nous le voyons courber les épis des champs et mener les feuilles dans une dance animée…

Tantôt il nous caresse doucement la joue; tantôt, il nous bafoue de sa puissance.

croix2014La croix de Christ nous offense, elle nous offense profondément.
Pourquoi?



Parce qu’elle déclare ouvertement l’amour de Dieu pour tous.

Pour tous?
Oui, pour tous.


Car il n’y a aucune distinction... Sur ce bois infâme, Jésus, l’Agneau de Dieu, a enlevé le péché du monde entier.

Donc,

  • tous peuvent être pardonnés;

  • tous peuvent être réconciliés avec Dieu;

  • tous peuvent naître de nouveau;

  • tous peuvent devenir enfants de Dieu;

  • tous peuvent devenir comme Jésus;

  • tous peuvent recevoir la vie éternelle en cadeau;

  • tous peuvent être habités par l’Esprit de Dieu;

  • tous peuvent jouir d’une relation intime avec Dieu;

  • tous peuvent servir Dieu dans la paix et dans la joie tous les jours de leur vie.


Tous? Oui, tous!

  • Le meurtrier? Oui. Grâce à la croix.

  • Le violent? Oui. Grâce à la croix.

  • Le voleur? Oui. Grâce à la croix.

  • Le menteur? Oui. Grâce à la croix.

  • L’adultère? Oui. Grâce à la croix.

  • L’idolâtre? Oui. Grâce à la croix.

  • Le pédophile? Oui. Grâce à la croix.

  • Le violeur? Oui. Grâce à la croix.

  • L’homosexuel? Oui. Grâce à la croix.

  • Le transgenre? Oui. Grâce à la croix.

  • Le terroriste qui vient de crucifier un enfant? Oui. Grâce à la croix.

  • L'avare qui se fiche de tous? Oui. Grâce à la croix.

  • La prostituée? Oui. Grâce à la croix.

  • Moi? Oui. Grâce à la croix.


Tous, sans exception. Grâce à la croix. Il n’y a rien à mériter. Tout est don de la grâce.
La croix de Christ nous offense, elle nous offense profondément.

Pourquoi?



Parce que ce n’est que grâce à la croix de Christ que Dieu peut nous déclarer justes à ses yeux, purifiés de tout péché.

Oui, autant la croix de Christ déclare que la dette du péché est payé en entier, autant elle déclare que le péché du monde devait être payé en entier par Dieu lui-même, et non par nous.

Elle déclare ouvertement que sans elle, aucun de nous ne peut :

  • être pardonné et réconcilié avec Dieu,

  • naître de nouveau,

  • devenir enfants de Dieu,

  • devenir comme Jésus,

  • recevoir la vie éternelle,

  • être habité par l’Esprit de Dieu,

  • jouir d’une relation intime avec Dieu

  • ou servir Dieu dans la paix et dans la joie tous les jours de sa vie.


Aucun de nous ne peut mériter rien de tout cela.
Aucun de nous? Non.

  • Les personnes bonnes et morales? Non.

  • Les adeptes fidèles des différentes religions? Non.

  • Les personnes hétérosexuelles et monogames? Non.

  • Les personnes sincères? Non.

  • Les personnes qui ont toujours essayé de faire le bien? Non.

  • Les personnes qui prient et méditent et cherchent à se soumettre à Dieu? Non.

  • Personne? Personne.

  • Moi? Non. Sans Christ, sans la croix, non.



La croix de Christ déclare que Dieu est inclusif : tous peuvent venir à lui.
La croix de Christ déclare que Dieu est exclusif : nous ne pouvons venir à lui que par son Fils, Jésus.


Et cela nous offense... Cela nous offense profondément.


Jésus, en parlant du vent, a dit ceci : « Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. »

Le vent souffle où il veut; nous ne pouvons prédire ni la direction ni la force de sa prochaine bourrasque; nous ne pouvons qu’en faire l’expérience, au présent, lorsqu’il passe. Il varie constamment en direction et en intensité. Il est symbole de liberté. Il est symbole de vie!

Le souffle de vie!

Dans la Bible, le mot pour l’Esprit de Dieu est le même mot que souffle, vent : ruah en Hébreu, pneuma en Grec…

Tout comme le vent, l’Esprit est invisible, mais ses effets sont tangibles… L’Esprit nous fait entendre la voix de Dieu, il nous dirige dans les voies à suivre, il nous inspire, il nous vivifie!

Jésus, pendant ses années sur cette terre, s’est limité volontairement à ce qu’il pouvait faire dans un corps humain. Mais son Esprit, tout comme le vent, se trouve partout; il peut se faire entendre en tous lieux, en tout moment…

Le mystère de l’incarnation de Dieu est sublime, mais le mystère de notre union avec Dieu, par l’Esprit, l’est même plus… Jésus est Emmanuel, Dieu avec nous… L’Esprit de Dieu, lui, vient vivre en nous.

Oui! Si nous avons ouvert tout grand notre cœur à Jésus, l’invitant à venir unir sa vie à la nôtre, son Esprit est venu habiter en nous, faisant de nous une nouvelle création.

Dès l’instant qu’il vient habiter en nous, l’Esprit nous invite à vivre pleinement d’un moment à l’autre sous son influence invisible, mais tangible : à l’écoute de sa voix, sensible à sa direction. Les disciples de Jésus appelaient cela : marcher par l’Esprit.

Jésus n’est plus limité par l’espace… Son Esprit le rend présent, partout…

Son Esprit le rend présent en nous

Vive le vent!

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.