Vive le vent!

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver, qui s’en va, sifflant, soufflant, dans les beaux sapins verts…

Ce cantique fait partie de mes souvenirs d’enfance, ces moments féeriques passés à patiner, à glisser, à faire le ski de fond au grand air.

J’aime le vent, quelle que soit la saison! Le vent disperse la pollution, dirige vers nous les nuages porteurs de pluie ou de neige pour ensuite les disperser, adoucit le climat…

Le vent est invisible, mais ses effets sont tangibles : nous l’entendons souffler, nous le voyons courber les épis des champs et mener les feuilles dans une dance animée…

Tantôt il nous caresse doucement la joue; tantôt, il nous bafoue de sa puissance.

« T’as pas honte?! »

Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?

La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?

Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…

Il me semble que la honte prend de plus en plus d'ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.

Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.

« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »

Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.

Est-ce possible d'être délivrés de cette honte qui nous hante?

La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivreé de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film , en notant surtout la compassion et l'amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…

En voici un clip :

 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

Jésus, en parlant du vent, a dit ceci : « Le vent souffle où il veut, tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. »

Le vent souffle où il veut; nous ne pouvons prédire ni la direction ni la force de sa prochaine bourrasque; nous ne pouvons qu’en faire l’expérience, au présent, lorsqu’il passe. Il varie constamment en direction et en intensité. Il est symbole de liberté. Il est symbole de vie!

Le souffle de vie!

Dans la Bible, le mot pour l’Esprit de Dieu est le même mot que souffle, vent : ruah en Hébreu, pneuma en Grec…

Tout comme le vent, l’Esprit est invisible, mais ses effets sont tangibles… L’Esprit nous fait entendre la voix de Dieu, il nous dirige dans les voies à suivre, il nous inspire, il nous vivifie!

Jésus, pendant ses années sur cette terre, s’est limité volontairement à ce qu’il pouvait faire dans un corps humain. Mais son Esprit, tout comme le vent, se trouve partout; il peut se faire entendre en tous lieux, en tout moment…

Le mystère de l’incarnation de Dieu est sublime, mais le mystère de notre union avec Dieu, par l’Esprit, l’est même plus… Jésus est Emmanuel, Dieu avec nous… L’Esprit de Dieu, lui, vient vivre en nous.

Oui! Si nous avons ouvert tout grand notre cœur à Jésus, l’invitant à venir unir sa vie à la nôtre, son Esprit est venu habiter en nous, faisant de nous une nouvelle création.

Dès l’instant qu’il vient habiter en nous, l’Esprit nous invite à vivre pleinement d’un moment à l’autre sous son influence invisible, mais tangible : à l’écoute de sa voix, sensible à sa direction. Les disciples de Jésus appelaient cela : marcher par l’Esprit.

Jésus n’est plus limité par l’espace… Son Esprit le rend présent, partout…

Son Esprit le rend présent en nous

Vive le vent!

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...