Zut! C’est la Saint-Valentin

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Avouons-le… La Saint-Valentin fait grogner plus d’un d’entre nous.

Mais dites, qui a eu l’idée loufoque de dédier une journée particulière de l’année à l’expression de l’amour? Qui a décidé de nous imposer une telle pression?

Même lorsque je n’étais qu’une enfant, cette journée venait ajouter du stress à ma vie!

À qui devrais-je remettre un valentin? À qui devrais-je éviter d’en donner? Comme je trouvais cela gênant d’offrir une marque d’affection qui ne serait peut-être pas retournée!

Mais, que pouvons-nous y faire! Tout autour de nous, nous voyons des rappels incessants que le grand jour approche. Les magasins étalent une multitude d’objets pour la Saint-Valentin : les cartes, les boîtes de chocolat, les animaux en peluche… c’est à voir rouge!


« T’as pas honte?! »


Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?


La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?


Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…


Il me semble que la honte prend de plus en plus d’ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.


Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.


« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »


Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.


Est-ce possible d’être délivrés de cette honte qui nous hante?


La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivrée de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film, en notant surtout la compassion et l’amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…


En voici un clip :


 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

Et cela nous amène à nous poser une question des plus importantes : comment survivre à cette fête?

Il faut dire que les tactiques à adopter varient selon notre état. Passer la Saint-Valentin en couple, c’est bien différent de la passer lorsqu’on n’est pas en couple!

Je vous offre donc, en cette saison de l’amour, deux petits guides de survie :

Survivre à la Saint-Valentin lorsqu’on est en couple

Survivre à la Saint-Valentin lorsqu’on n’est pas en couple

Pourquoi ne pas y ajouter vos suggestions?

Print


Tags: , , ,

Courriel Imprimer

Un commentaire

  • Carole says:

    bonjour! nous avons toujours eu un resentiment a propos de cette fete, “la Saint Valentin” mon mari et moi, en fait nous nous posons toujours la question de savoir si il est bon de participer a cette fete la en tant que chretiens, car si nous nous referons a l’Histoire il s’agit d’un certain Valentin qui s’est suicider a cause d’une peine de coeur, et participer a cette fete pour nous c’est comme Lui rendre aumage et etre de coeur avec lui… et sur le plan spirituel selon nous c’est comme dire a tout le monde si jamais rien ne marche dans le couple ou si nous avons une peine de coeur il serait mieux de chercher refuge dans le suicide ou autres choses que la face de Dieu. pour nous l’amour entre mari et femme devrais etre celebrer tous les jours… disons a chaque fois que l’occasion se presente… merci de nous eclaircir sur ce sujet…

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.