Une semaine en quarante jours : Jour 1

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 12. 12-19, Jésus entre en triomphe à Jérusalem… à la grande joie de plusieurs, et à la consternation de certains.

Jésus,

La nouvelle se propage.

Tu as ramené Lazare à la vie!

Qui pourrait faire une chose pareille, sinon le Messie promis?

Une foule s’est rendue à Béthanie à la nouvelle de ce miracle, une foule qui te suit et t’acclame comme Messie et Roi!

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Ce peuple était convaincu : tu pouvais ramener les morts à la vie, nourrir des foules, guérir la maladie et l’infirmité! Qui pourrait tenir contre toi et ton armée, une armée que tu pourrais nourrir, guérir et même ramener à la vie jusqu’à ce que la victoire soit gagnée?

Sûrement, sûrement, tu allais agir pour libérer ton peuple du joug romain, Ô Fils de David!

Et donc, la foule t’acclame, et tu accueilles leurs acclamations, car tu es le Roi d’Israël, le Messie, le Sauveur! Cet événement était prédit depuis des siècles! (Zacharie 9.9)

Mais cette foule ne comprend pas le but de ton entrée à Jérusalem…

Tu viens, non sur un cheval de guerre, mais sur un ânon, le petit d’une ânesse. Tu viens pour faire la paix, et non pour faire la guerre. Personne n’a à craindre.

Mais les pharisiens s’inquiètent. Comment t’arrêter? Tout le monde vient à toi…

Ce n’est qu’après ta résurrection que les disciples ont compris ce qui se passait ici. Ce n’est qu’après ta passion qu’ils ont appris que ton royaume n’est pas de ce monde…

Cette foule espérait un royaume temporel… Tu préparais un royaume éternel.

Elle espérait une manifestation de ta puissance… Tu as manifesté plutôt ton amour et ton humilité.

Elle voyait en toi un guerrier indomptable… Mais tu venais en artisan de paix.

Parfois, comme cette foule,  je veux te voir agir avec puissance, aujourd’hui.

Je ne comprends pas toujours pourquoi tu permets la souffrance, alors que tu as la puissance de tout guérir, de tout pourvoir, de tout changer…

Tu n’agis pas dans notre monde et dans nos vies selon nos attentes. Il y a une grande différence entre ce que tu peux faire, et ce que tu vas faire.

Nous voyons les choses d’un œil temporel. Tu vois tout d’un œil éternel…

Tu entrais à Jérusalem pour accomplir un dessein inimaginable dans sa puissance et sa beauté! Tu entrais à Jérusalem pour transformer notre éternité!

Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Vive le roi d’Israël!

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires