Une semaine en quarante jours : Jour 2

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 12.20-36, nous découvrons que des non-Juifs ont entendu parler de Jésus et veulent le rencontrer … Quel est le sens de tout cela?

Jésus,

Le peuple ne voit en toi qu’un Messie nationaliste qui libèrera les Juifs d’un joug politique. Et voilà que des non-Juifs, qui viennent d’ailleurs, veulent te rencontrer.

Mais que faire de ces non-Juifs qui s’intéressent à toi? Consternés, tes disciples t’en parlent…

Ta réponse est cryptique… mais nous prépare pour ce qui va bientôt arriver.


« T’as pas honte?! »


Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?


La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?


Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…


Il me semble que la honte prend de plus en plus d’ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.


Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.


« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »


Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.


Est-ce possible d’être délivrés de cette honte qui nous hante?


La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivrée de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film, en notant surtout la compassion et l’amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…


En voici un clip :


 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

Tu veux que tes disciples comprennent que ton œuvre ne se limite pas à un pays ou à un peuple en particulier. Tu dis à tes disciples que toute personne voulant te servir peut te suivre. Tu proclames le fait que tu vas attirer tous les hommes à toi en mourant. La promesse, donnée il y a si longtemps à Abraham, est en train de s’accomplir : Toutes les nations de la terre seront bénies en toi! (Genèse 12. 1-3)

L’heure est venue… tu vas accomplir très bientôt l’œuvre planifiée avant la fondation du monde.

C’est une heure troublante, une heure à affronter. C’est une heure pénible, l’heure de ta mort… Une mort qui produira un fruit éternel.

Cette heure manifestera comme jamais auparavant ta beauté, ta splendeur, ta gloire!

Ton Père t’a glorifié, et va te glorifier.

Ton Père témoigne de nouveau de toi d’une façon surnaturelle, pour le bien de tes auditeurs.

Jamais génération n’a vu et entendu ce qu’ils ont vu et entendu pendant ton séjour sur cette terre! Ils étaient la génération choisie! Ils ont vu ta gloire, la gloire du Fils unique de Dieu, plénitude de grâce et de vérité! (Jean 1.14)

Il n’y a jamais eu de plus grande lumière, de plus grande manifestation de Dieu!

Pour les Juifs, l’heure de décision est arrivée. Ils doivent maintenant choisir. Croiront-ils en toi? Deviendront-ils fils de la lumière, ou choisiront-ils plutôt de demeurer dans les ténèbres?

Luc nous dit que tu as pleuré sur Jérusalem à ton entrée…

« Ah, dit-il, si seulement tu avais compris, toi aussi, en ce jour, de quoi dépend ta paix! Mais, hélas, à présent, tout cela est caché à tes yeux. Des jours de malheur vont fondre sur toi. Tes ennemis t’entoureront d’ouvrages de siège, t’encercleront et te presseront de tous côtés. Ils te détruiront complètement, toi et les habitants qui seront dans tes murs, et ils ne laisseront pas chez toi une pierre sur une autre. Pourquoi? Parce que tu n’as pas su reconnaître le moment où Dieu est venu pour toi. » Luc 19.42-44

Le plus grand mystère de tous les temps, c’est que tu es venu chez les tiens, et les tiens ne t’ont pas reçu…

Je veux être de ceux qui veulent te servir et te suivre. Je ne veux pas être aveugle et sourde à ta présence, à ton œuvre dans ma vie! Rends-moi sensible à ta voix! Enseigne-moi de plus en plus à marcher comme enfant de lumière!

Apprends-moi à dire chaque jour : « Je voudrais voir Jésus! »

suivant>

Index

Print


Tags: , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Désolé, il n'y a aucun sondage pour l'instant.