Une semaine en quarante jours : Jour 10

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 14. 15-31, Jésus explique un des grands avantages de son retour auprès du Père.

Jésus,

Nous pouvons répondre à ta révélation de deux façons : nous pouvons te mépriser et mépriser ta parole (Jean 12.45-50), ou nous pouvons t’aimer et obéir à ta Parole. Nous pouvons accueillir avec joie ton commandement de t’aimer de tout notre être et d’aimer notre prochain comme toi tu nous as aimés, ou nous pouvons dire non à ce défi.

Si nous disons oui à ton amour en t’ouvrant tout grand notre cœur pour t’aimer et te suivre, alors, nous venons à connaître le plus grand privilège possible : toi, le Dieu éternel, le Créateur de l’Univers, tu viens unir ta vie à la nôtre par ton Esprit, qui vient habiter éternellement en nous. Éternellement!

Celui qui t’a vu a vu le Père; celui qui te connaît connaît l’Esprit. Tu as vécu auprès de nous; tu es mort et ressuscité pour nous; et maintenant, grâce à toi, l’Esprit peut venir vivre en nous pour nous témoigner ton amour et te faire connaître à nous. Car c’est la Trinité que nous accueillons en accueillant ton Esprit : le Père, le Fils, le Saint-Esprit. Vous venez vivre en nous!

Tu prépares une demeure pour nous, et tu viendras un jour nous prendre avec toi (Jean 14.1-4)… Mais d’ici là, tu nous invites à préparer une demeure pour toi : non un temple fait de pierres, mais notre cœur! Nous serons un jour avec toi, mais déjà aujourd’hui, tu es avec nous!

Je ne t’ai jamais vu de mes yeux, Jésus, mais je te connais, car ton Esprit est venu faire sa demeure en moi et t’a fait connaître à moi. Il m’a rendu capable de comprendre ta Parole et de la suivre. Il m’a fait goûter à ton amour. Il remplit mon cœur de ta paix, cette paix qui surpasse toute connaissance (Philippiens 4).

C’est par lui que nous venons à connaître le chemin, la vérité et la vie.

Seulement celui qui répond à ton amour en t’aimant en retour vient à le connaître. C’est en t’accueillant comme Roi que nous accueillons l’Esprit. Tu n’enfonces pas la porte de notre cœur pour exiger l’entrée. Tu nous laisses libres de dire oui ou non à ton amour…

Mais qui pourrait refuser un don si grand, si merveilleux, si parfait?

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires