Une semaine en quarante jours : Jour 11

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 14, Jésus promet de venir demeurer en nous. En Jean 15.1-8, Jésus nous invite maintenant à demeurer en lui…

Jésus,

Cela ne cesse de me surprendre de constater combien les écrits des prophètes proclamaient d’avance ta venue et ta mission. Dans le Psaume 80.15-20, le psalmiste parle de la vigne, la branche que Dieu a plantée, le fils qu’il s’est choisi. En disant que tu es la vraie vigne, disais-tu que tu es le vrai Israël, le vrai Fils choisi par Dieu, assis à la droite du Père, celui qui allait nous sauver et nous restaurer afin que nous puissions servir Dieu fidèlement?

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

Tu es la vraie vigne; nous sommes les branches. Nous faisons un avec toi; nous œuvrons de concert avec toi. Ce n’est qu’en demeurant unis à toi, par ton Esprit, que nous pouvons accomplir notre mission sur cette terre : porter du fruit à la gloire de ton Père.

C’est une union réciproque : tu te donnes à nous, et nous nous donnons à toi. C’est une union vitale : tu nous rends fructueux et vivants!

Sans toi, nous périssons.

Séparés de toi, nous séchons, inutiles, et nous mourons.

Sans toi, nous ne pouvons rien faire. Nous avons besoin de toi!

Tu veux que nous portions du fruit, plus de fruit, du fruit en abondance! Ton Père nous taille et nous façonne dans ce but : pour que nous te glorifiions de plus en plus. Le fruit que nous portons est la preuve que nous te connaissons comme maître.

La vigne produit le vin, source de joie et d’allégresse! Que devons-nous produire, nous, en tant que fruit? Serait-ce le fruit que l’Esprit produit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la douceur, la fidélité et la maîtrise de soi? (Galates 5.22-23)

À quel point ce monde se trouverait-il transformé si tous tes enfants, de partout, manifestaient de plus en plus ces qualités?

À quel point mon monde serait-il transformé si je manifestais de plus en plus ces qualités?

Jésus,

Tu ne m’appelles pas à suivre des règles par mes propres efforts, mais à vivre une vie constamment unie à la tienne. Tout comme la vigne nourrit et abreuve constamment les branches rattachées à elle, viens me nourrir constamment par ta Parole et m’abreuver constamment de ton Esprit. Père, viens m’émonder, me purifier, pour que je puisse porter de plus en plus de fruit, à ta gloire!

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires