Une semaine en quarante jours : Jour 18

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 17.1-5, Jésus remet son œuvre et son avenir entre les mains du Père.

Jésus,

Jean ne mentionne pas vraiment ton agonie à Gethsémani. Il choisit plutôt de nous révéler la confiance et l’espérance qui t’habitaient en ces derniers moments avant ton arrestation.

L’heure est venue… cette heure prévue avant le fondement de la terre, cette heure connue de toute éternité, l’heure de ta gloire!

Quel paradoxe! La croix te révèle dans toute ta gloire! Sur cette croix, nous découvrons ton humilité, ta douceur, ta bonté, ta bienveillance, ta persévérance, ton amour, ta grâce, ta miséricorde, ta sainteté, ta justice et ta patience envers nous. Sur cette croix, nous découvrons ta haine du péché et ton amour pour le pécheur.

Ton œuvre terminée, ton Père t’a glorifié de la gloire que tu avais auprès de lui avant la création de l’univers : il t’a ressuscité,en transformant ton corps en un corps éternel, glorifié, pour ensuite t’élever pour te faire asseoir à sa droite.

Oui, ton Père a répondu à ta demande : il t’a glorifié, pour que tous ceux qu’il t’a donnés puissent connaître le seul vrai Dieu — Père, Fils et Saint-Esprit — pour toute l’éternité.  La nouvelle de ta gloire se répand d’âge en âge, de plus en plus.

La vie éternelle, c’est connaître le seul vrai Dieu, non pas de loin, mais en tant qu’enfants bien-aimés, réconciliés avec lui par ta mort sur la croix et unis à lui par son Esprit.

Père, que ton nom soit sanctifié!

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires