Une semaine en quarante jours : Jour 22

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 18.1-9, Jésus se rend à Gethsémané. C’est là que Judas, le traître, le retrouve.

Jésus,

En 2 Samuel 15, nous lisons l’histoire de ton ancêtre David, qui a lui aussi traversé le torrent du Cédron en temps de difficulté et de péril. Il s’est lui aussi rendu au Mont des Oliviers pour pleurer, prier et se prosterner devant Dieu, le jour qu’il a appris que son fils Absalom le trahissait. Plus de 600 hommes armés l’accompagnaient le jour qu’il s’est trouvé trahi par l’un des siens.

Et voilà que des centaines d’années plus tard, en ce soir de ta trahison, toi, le Fils de David, tu te rends toi aussi au Mont des Oliviers, mais avec 11 hommes seulement. Tu t’y rends, toi aussi, pour y prier, comme nous le disent les autres évangiles.

Cependant, tu ne t’y rendais pas pour fuir le traître, mais pour le rencontrer. Tu ne t’y rendais pas pour préserver ta vie, mais pour la livrer comme rançon pour plusieurs.

En cette nuit, ce n’est pas le Roi qui est accompagné de centaines d’hommes armés, mais le traître, qui guide la cohorte romaine et les huissiers du temple jusqu’à toi, leur passage éclairé par des flambeaux et des lanternes. Romains et Juifs travaillent de concert pour arrêter le Fils de David, tel que prédit dans le Psaume 2.

Tu te trouvais au sommet d’une montagne. Tu les voyais venir de loin. Tu les entendais venir de loin. Si tu l’avais voulu, tu aurais pu t’enfuir.

Tu savais tout ce qui allait t’arriver, et tu n’as point reculé devant ce destin pénible. Tu t’es avancé avec assurance vers le traître, vers cette foule menaçante. Quel courage! Quelle maîtrise de soi! Quel calme!

Qui cherchez-vous?

Jésus de Nazareth

Ils ne cherchent que Jésus de Nazareth. Ils ne te voient que d’un œil humain. Ils ne savent pas que tu es Jésus, le Messie, le Fils de David. Ils ne savent pas que tu es le Fils de Dieu. Ils ne cherchent qu’un homme, un Galiléen. Mais lorsque tu dis : « Je suis »… Ils reculent et tombent par terre.

En  cet instant, ont-ils constaté ta puissance? L’épouvante les a-t-elle saisis?

Qui cherchez-vous?

Jésus de Nazareth

C’est moi… Laissez aller ceux-ci.

Tu dois aller à la croix : cela était prévu avant que le monde fût. Mais tu y iras seul. Aucun de tes disciples fidèles ne doit périr en cette nuit. Tu n’as perdu aucun de ceux que ton Père t’avait donnés, sinon le fils de perdition…

Tout comme Absalom, Judas, le traître, mourra, pendu à un arbre…

Mais tes disciples, ceux que le Père t’a donnés, survivront tous à cette nuit.

Des centaines d’hommes armés se trouvent là, devant toi, mais c’est toi qui commandes en cette nuit, et non eux.

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires