Une semaine en quarante jours : Jour 27

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Je vous invite cordialement à vous joindre à moi chaque jour d’ici le dimanche des Rameaux pour lire le récit de la dernière semaine de la vie de Jésus, tel que raconté par Jean.

En Jean 18.28-40, les Juifs mènent Jésus devant Pilate.

Jésus,

L’aube se lève sur une scène révélatrice.

Les dirigeants du peuple t’amènent devant Pilate sans lui expliquer pourquoi ils veulent te voir condamné à mort. En réponse à la question de Pilate, ils disent seulement ceci : « S’il n’avait rien fait de mal, nous ne te l’aurions pas livré. »

Ils ne pouvaient t’accuser de quoi que ce soit d’illégal, car « tu n’avais pas commis d’acte de violence; jamais tes lèvres n’avaient prononcé de mensonge » (Ésaïe 53.9).

Dans l’absence d’accusation, Pilate choisit de t’interroger. Tu réponds ouvertement et clairement à ses questions. En t’écoutant, il constate que tu n’es nullement coupable de sédition. La preuve, c’est que tu t’es laissé arrêter par les Juifs sans fomenter de révolte. Tu es le Roi des Juifs, mais Rome n’a rien à craindre, car ton royaume n’est pas de ce monde. Tu n’es pas coupable de mensonge ou de complot… Tu es plutôt venu témoigner de la vérité.

Mais qu’est-ce que la vérité? Y a-t-il un mal quelconque à proclamer la vérité?

Pilate proclame publiquement qu’il ne trouve en toi aucun motif de condamnation. Il fait éclater au grand jour le fait que ce peuple si religieux préfère relâcher un bandit coupable de crimes sérieux plutôt qu’un homme innocent qui ne fait que témoigner de la vérité.

Les Juifs refusent de rentrer chez Pilate parce qu’ils ne veulent pas se souiller avant la Pâque. Mais sont-ils vraiment plus purs que lui?

Jésus,

Ta passion manifeste ta gloire, mais elle manifeste aussi notre impureté de cœur.

Nous préférons le mensonge à la vérité, l’injustice à la justice, le mal au bien.

Nous préférons le bandit au Fils unique venu du Père.

Tu étais méprisé, et nous n’avons fait aucun cas de ta valeur (Ésaïe 53.3).

suivant>

Index

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires