Toutes vraies? Toutes fausses? Toutes pareilles?

Auteur : Anne-Marie Montgomery

Aujourd’hui, je vous invite à imaginer une scène un peu loufoque :

Vous avez entendu parler de La Joconde toute votre vie, et vous avez finalement décidé de vous rendre au Louvre pour contempler ce grand chef-d’œuvre. Vous vous hâtez vers la salle qui accueille ce tableau pour découvrir, à votre plus grand chagrin, qu’il s’y trouve des milliers de tableaux affichant des sourires énigmatiques identiques.

Perplexe, vous vous tournez vers l’agent de sécurité pour lui demander pourquoi toutes ses contrefaçons se trouvent dans la même salle que le tableau original. Il vous répond ainsi :

« T’as pas honte?! »

Cette phrase condamnatrice ne nous a-t-elle pas tous flagellés à un moment ou autre? Ne luttons-nous pas tous contre la honte, ce sentiment désagréable de ne pas être à la hauteur des attentes d’autrui, ou même de nos propres attentes à notre sujet?

La honte se trouverait-elle à la racine de tout manque d’estime de soi?

Tant de choses peuvent devenir sources de honte : un acte destructif que nous regrettons profondément; notre victimisation aux mains des autres; une maladie quelconque; un échec cuisant; une faiblesse ou un manquement dont nous aimerions tant nous trouver délivrés…

Il me semble que la honte prend de plus en plus d'ampleur dans notre société depuis qu’Internet existe. Aujourd’hui, n’importe qui peut afficher nos moindres défauts et méfaits en ligne, aux yeux du monde entier. Et cela peut avoir des effets dévastateurs.

Nous n’avons qu’à songer à toutes ses personnes qui se suicident parce que quelqu’un a affiché en ligne une photo ou un vidéoclip qui leur faisait honte, au point qu’elles ont préféré mettre un terme à leur vie plutôt que de vivre, marginalisées.

« T’as pas honte? » N’est-ce pas le message subliminal de toute annonce publicitaire? « T’as pas honte de faire de l’embonpoint? T’as pas honte de tes vêtements, de tes dents, de tes cheveux, de ta peau, de ta forme physique? T’as pas honte de ta voiture, de ta maison, de tes meubles? T’as pas honte? »

Oui, notre société nous motive par la honte, et ce, constamment. Et cela peut nous anéantir.

Est-ce possible d'être délivrés de cette honte qui nous hante?

La semaine dernière, j’ai regardé un film qui m’a invité à réfléchir à cette question. Il s’agit du film Magdalène, l’histoire de Jésus telle que racontée par Marie de Magdala. Nous y découvrons comment Jésus l’a délivreé de la honte, et comment il peut nous en délivrer aussi. Je vous invite donc à prendre le temps de regarder ce film , en notant surtout la compassion et l'amour étonnants de Jésus pour les personnes les plus marginalisées et seules de son époque…

En voici un clip :

 


Est-ce là la solution à la honte? L’expérience d’une compassion et d’un amour parfaits que nous manifestons alors à notre tour?

Qu’en dites vous?

Voir aussi une étude en ligne:

Libérés de la honte

 

« Le nouveau président-directeur du musée trouvait cela très intolérant de notre part de ne pendre qu’un tableau de La Joconde alors qu’il en existe des milliers en ce monde. Il a donc décidé de tous les pendre aux murs de cette salle pour que chacun puisse choisir celui qu’il aime le plus. Il faut dire qu’il est de l’opinion que l’original n’existe pas et que tous ces tableaux n’ont aucune valeur. »

Vous avez alors un choix à faire :

Allez-vous quitter la salle sans même regarder les tableaux en vous disant qu’ils sont tous faux et que cela ne vaut même pas la peine de les étudier?

Allez-vous jeter un regard rapide autour de la pièce,  décider que tous les tableaux se ressemblent plus ou moins, et vous contenter de choisir celui qui vous plait le plus?

Ou allez-vous les étudier attentivement l’un après l’autre dans l’espoir qu’un d’entre eux portera des indices immanquables qu’il vient de la main de da Vinci?

Heureusement, cette scène est tout à fait fictive. Mais elle illustre bien la situation qui nous affronte lorsque nous partons à la quête de Dieu.

La beauté et la complexité de la création nous parlent d’un Créateur. Notre conscience nous convainc de sa perfection et de notre injustice, tout en nous donnant l’espoir que nous pouvons venir à le connaître et à être acceptés par lui. Mais lorsque nous partons à sa quête, nous découvrons des milliers de religions, alors que nous espérions n’en trouver qu’une.

Comment venir à connaître le vrai Dieu alors qu’il y a tant de religions en ce monde?

Certains, devant tant de choix, décident que toutes les religions sont fausses et abandonnent la quête avant même de la commencer.

D’autres jettent un regard rapide sur ces religions, décident qu’elles se ressemblent toutes plus ou moins, et se contentent de choisir celle qui leur semble la plus attrayante.

D’autres cependant décident d’étudier attentivement chacune d’elles dans l’espoir de trouver celle qui porte des indices frappants qu’elle vient de la main du Créateur.

Lorsque nous décidons d’étudier attentivement les religions pour les comparer, nous découvrons que seulement l’une d’entre elles offre une solution parfaite au problème du mal en ce monde.

  • Seulement l’une d’entre elles offre une solution au mal qui manifeste l’amour et la miséricorde infinie de Dieu sans nier sa justice et sa sainteté absolues.

 

  • Seulement l’une d’entre elles se trouve appuyée par des douzaines de prophéties écrites des centaines d’années avant que cette solution soit manifestée.

 

  • Seulement l’une d’entre elles dit que ce n’est pas l’homme qui résout le problème du mal, mais Dieu lui-même qui le fait.

 

  • Seulement l’une d’entre elles offre à l’être humain l’assurance d’un pardon parfait accompli par Dieu lui-même, ainsi qu’une transformation et une restauration parfaites qui sont elles aussi l’œuvre de Dieu et non des hommes.

 

  • Seulement l’une d’entre elles nous offre l’assurance ferme d’une vie éternelle parfaite en la présence de Dieu, une éternité sans aucune trace de mal, une vie éternelle que nous n’avons pas à mériter, mais que Dieu offre librement à tous, en cadeau.

La semaine prochaine, j’explorerai un peu plus le contraste entre les autres religions du monde et cette voie unique.

<<précédent suivant>>

Print


Tags: , , , , ,

Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Publicité pour le livre Publicité pour des clips sur Jésus

Visitez Âme Avide sur facebook!

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...