Une grâce suffisante

Auteur: Suzanne Benner

Mais il m’a répondu : « Ma grâce te suffit, c’est dans la faiblesse que ma puissance se manifeste pleinement.» C’est pourquoi je me vanterai plutôt de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ repose sur moi. Je trouve ainsi ma joie dans la faiblesse, les insultes, la détresse, les persécutions et les angoisses que j’endure pour le Christ. Car c’est lorsque je suis faible que je suis réellement fort. (2 Corinthiens 12.9-10)

Parfois, j’ai l’impression que je n’ai pas assez… pas assez de patience, d’énergie, de sagesse, de temps.

Lorsque Dieu me dit que sa grâce me suffit, il me dit qu’il me donne tout ce qu’il me faut pour accomplir sa volonté. Il y en a assez. Quel repos cette pensée me procure : je n’ai pas à m’inquiéter, car sa grâce me suffit.

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Mais cette promesse faite à Paul va plus loin que cela. Paul dit qu’il se réjouit de sa faiblesse; il trouve sa joie dans les insultes, la détresse, les persécutions et les angoisses.

Comment est-ce possible?

Paul a appris à puiser dans la puissance de Dieu en temps de faiblesse.

Si nous pensons pouvoir accomplir de quoi sans Dieu, Dieu nous laisse faire, mais ce n’est que lorsque nous reconnaissons notre incapacité à accomplir sa volonté par nos propres forces que nous connaissons la puissance transformatrice de Dieu dans notre vie.

Lorsque je crie vers Dieu, en lui avouant que je ne peux pas prendre un pas de plus, et que je lui demande de prendre soin de mon parent malade, je vois alors sa puissance à l’œuvre. Je peux même me réjouir de ma faiblesse, puisqu’elle m’a poussée à faire appel à sa puissance.

Lorsque ma situation financière passe de difficile à impossible, lorsque je ne peux plus couper dans les dépenses et que je demande à Dieu de faire de quoi, je le vois pourvoir. Je me réjouis alors de cette difficulté, qui sert à manifester le fait que la grâce de Dieu me suffit.

Dieu saint, je me réjouis du fait que ta grâce me suffit, tout en t’avouant que je n’aime pas me trouver faible. Donne-moi le désir de me réjouir des difficultés, sachant que tu t’en serviras pour manifester ta puissance.

Questions : Comment votre faiblesse a-t-elle servi à manifester la puissance de Dieu? Comment faire pour se réjouir dans la faiblesse et la souffrance?

Victime d’un requin:  la simple foi d’une surfeuse

Pourquoi la religion ne fonctionne-t-elle pas?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires