Nuit blanche

Auteur: Julie Cosgrove

Vers cette même époque, Jésus se retira sur une colline pour prier. Il passa toute la nuit à prier Dieu. (Luc 6.12)

 Quelle est la dernière fois que vous avez passé une nuit blanche? Ma première était la nuit de mon bal de finissants : après le bal, quelques-uns d’entre nous ont décidé de prendre le petit déjeuner dans un restaurant ouvert 24 heures sur 24 parce que nous voulions rester ensemble jusqu’au lever du soleil. C’était un moment poignant pour nous tous, car nous savions tous que, dorénavant, nos chemins divergeraient. Depuis, j’ai passé des nuits blanches à soigner un enfant malade, ou au chevet d’une personne qui avait subi une chirurgie à l’hôpital. De temps à l’autre, j’ai passé la nuit entière (ou presque la nuit entière) à me tourner et à me retourner sur mon lit parce que je souffrais d’insomnie. L’inquiétude ou l’anxiété à un sujet quelconque interdisait tout repos à mon âme. Parfois, c’est la douleur qui m’a tenue éveillée. Mais, passer une nuit entière à prier?

Qui est Jésus? Le connaissez-vous?

Des questions? Parlez-nous-en!

Ce verset de l’Évangile selon Luc dit que Jésus s’est retiré sur une colline pour prier. Autrement dit, il s’est retiré des autres. Il a recherché la solitude. Il voulait un dialogue ininterrompu avec son Père, parce qu’il savait que dès le matin, il allait choisir ses disciples et se donner pleinement à son ministère public.

Il s’est retiré sur une colline. Cela a demandé un effort de sa part. Il a agi. Il n’a pas permis à l’inquiétude d’envahir son corps ou d’étreindre son esprit. Il s’est tourné vers la source de sa force et de sa paix. Tout comme nous nous assurons de remplir la voiture d’essence avant d’entreprendre un voyage, Jésus a pris le temps de revitaliser son âme avant d’entreprendre sa mission.

J’ai assisté à une retraite pour femmes où quelqu’un avait placé un petit cadeau sur l’oreiller de chacun. C’était un morceau de bonbon accompagné d’une carte. Ce message était inscrit sur ma carte : « Repose-toi bien. Je dirige tout. — Dieu. » Une autre femme avait reçu ce message : « Confie-le-moi. Je veille la nuit entière, de toute façon. — Dieu. » J’ai préservé cette carte dans un cadre sur ma table de chevet, tout prêt de mon réveille-matin. Si je me réveille pendant la nuit, je vois ce cadre chaque fois que je me tourne pour vérifier l’heure. Même dans les ténèbres, je sais ce qui s’y trouve inscrit, et cela vient m’encourager.

Jésus prie constamment pour nous, nuit et jour. Il intercède pour nous dans les lieux célestes, 24 heures sur 24, 8 jours par semaine. En Hébreux 7.25, nous lisons : « Voilà pourquoi il est en mesure de sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, puisqu’il est toujours vivant pour intercéder en leur faveur auprès de Dieu. »

Il se peut fort bien que pendant cette nuit blanche passée dans la présence de son Père, il priât beaucoup plus pour les disciples qu’il choisirait et les foules qui l’entendraient que pour lui-même. Ce soir, demain soir, et toujours, il vit pour intercéder pour vous auprès de Dieu. Confiez-lui tout — puisqu’il veille constamment sur vous.

Questions : Qu’est-ce qui vous tient éveillé la nuit? Avez-vous un verset de la Bible ou une pensée particulière qui vous encourage en de tels moments? Cela vous aide-t-il de savoir que Jésus est toujours là, veillant sur vous et intercédant pour vous? Qu’est-ce que cela changerait à votre vie si vous passiez ces heures d’éveil à prier plutôt qu’à vous inquiéter?  Aimeriez vous partager votre souci avec un mentor en ligne qui priera pour vous?

À lire aussi:

Pourquoi se faire du souci?

La crainte vous envahit-elle?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires