Mon miracle de Noël

Mon miracle de Noël

C’était le matin du 24 décembre 1998 et tout était presque en ordre.

«Bonjour, mon nom est Virginia et je vous ai appelé ce matin». J’étais vraiment prête à mettre fin à tout. Je ne me doutais pas de ce qui allait arriver.

«Bonjour Virginia, je m’appelle Cheryl », répondit la directrice funéraire. « Je vais m’occuper de vous.»

À ce moment-là, je ne savais pas à quel point elle allait s’occuper de moi. Cette jolie femme de quarante ans environ était sur le point de prendre part à un miracle, mon miracle.

L’histoire de Noël

Des extraits de la Bible, version Louis Segond

Le dernier cadeau

Plus je vieillis, plus je suis convaincu que les souvenirs et les odeurs sont liés. J’aime l’odeur de Noël : les biscuits en train de cuire, la dinde rôtissant. J’aime aussi le goût de Noël : les assortiments de noix, les mandarines, l’odeur de la terre collée à la boule de neige que mon frère Tim vient de me lancer. Ah ! Noël…

La paix en cadeau

J’ai connu des hauts et des bas dans ma relation de couple. En novembre 2009, après environ 10 ans de mariage, je me suis séparée de mon mari à la suite de violence conjugale de sa part. Pour moi, c’était là une décision très difficile, car je voyais le mariage comme un engagement, non seulement devant mon mari, mais aussi devant Dieu. En me mariant, je m’étais engagé pour le meilleur comme pour le pire, et je n’avais pas tenu parole. Je me sentais donc coupable devant mon ex et surtout devant Dieu.

Dix conseils pour des Fêtes plus détendues et remplies de sens

Perdez-vous la joie de Noël en décembre? Votre famille se trouve-t-elle si occupée que même Bob Cratchit s’en tirerait les cheveux de la tête? Acceptez le fait que même le Grincheux ne peut empêcher l’arrivée de Noël; il faut donc trouver des moyens de survivre aux Fêtes les cheveux et le cerveau intacts. Il est possible de passer du stress à la joie. Il suffit de planifier un Noël plus simple.

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires