En attendant Noël

En attendant Noël

“Et quelles sont tes aspirations maintenant ?”

Le murmure dans mon oreille m’a fait sourire encore plus fort. C’était le 10 décembre et c’était notre première sortie avec notre nouveau bébé. Elle n’avait que 10 jours, mais nous avions affronté le rude hiver du Yukon (nord-ouest du Canada) pour assister à un spectacle de Noël donné dans une petite église missionnaire.

Créer un sanctuaire de paix pour le  Noël de cette année

L’année dernière, j’ai reçue une carte qui illustrait un véritable symbole de Noël. A travers le cadre d’une fenêtre givrée, une famille était assise autour d’un feu. La lumière dansait sur les personnages en pyjamas, qui arboraient des visages roses aux grands yeux écarquillés et qui écoutaient attentivement une histoire de Noël que le père racontait. Aussi serein que cela semblait, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à ce qu’ils verraient de l’intérieur, s’ils regardaient notre monde chaotique.

Célébrer les Fêtes alors que votre époux est déployé en mission

« C’est ma fête et je peux pleurer si je veux. » C’était ma réaction lorsque mon mari, pilote dans les marines, était déployé pendant la période des Fêtes. Ses quatre premiers déploiements nous ont séparés pendant quatre fêtes de l’Action de grâces, quatre Noëls, et bien sûr, quatre Saint-Valentins. C’était difficile, surtout les premières fois. Mais un jour,  j’ai découvert comment non seulement faire face à ces fêtes, mais les célébrer le cœur léger.

La frénésie de Noël

C’était un temps excitant pour le petit village de Bethléem, où la vie était d’habitude si tranquille et prévisible. Depuis que César Auguste avait exigé que tous retournent à leur ville natale pour se faire compter dans le recensement, les choses bougeaient!

Les femmes nettoyaient la maison et cuisinaient en l’attente de la parenté qui venait si rarement leur rendre visite. Les jeunes filles se fabriquaient de nouvelles robes dans l’attente joyeuse de tous ces jeunes hommes célibataires qui arriveraient bientôt.

Les marchants travaillaient fort à préparer leur marchandise. C’était une occasion rare d’amasser le salaire d’un an en quelques semaines, tant la population du village augmenterait. Les aubergistes s’assuraient que toutes les chambres étaient prêtes à accueillir les voyageurs. Tout le monde avait hâte au bon temps de visite et de fête qui les attendait.

Print


Courriel Imprimer

Aucun commentaire

Afficher vos commentaires

Invitation au dialogue

Sondage

Croyez-vous aux récits de la naissance de Jésus trouvés dans la Bible?

  • Oui (57%, 228 Votes)
  • Non (28%, 111 Votes)
  • En partie (8%, 33 Votes)
  • Je ne sais pas (7%, 28 Votes)

Total des votes: 400

Loading ... Loading ...