L’ordinaire extraordinaire

Auteur: Anne-Marie Montgomery

Entre Noël et le Nouvel An, un de mes oncles est décédé, vieux de 97 ans. Le soir avant le service funèbre, nous nous trouvions tous au salon en train de partager nos souvenirs le concernant.

Nous n’avons pas parlé d’œuvres extraordinaires qu’il a accomplies de son vivant. Nous nous sommes plutôt attardés sur tous ces petits moments ordinaires de la vie qu’il a su rendre extraordinaires en y manifestant la foi, l’amour, le pardon et la joie.

C’était un homme fidèle, le mari d’une seule femme pendant 68 ans, qui a mis Jésus au cœur de son mariage.

C’était un papa qui a manifesté l’amour, le pardon et la grâce à ses enfants.

C’était un grand-papa espiègle qui savait transformer une balade en voiture en aventure inoubliable ou un petit-déjeuner en rite secret.

C’était un grand farceur et raconteur d’histoires et de petits poèmes ridicules qui aimait nous faire rire.

Mon souvenir le plus inoubliable? C’est le jour où lui et ma tante sont venus me chercher à l’université, pour que je n’aie pas à entendre la nouvelle du décès de mon père seule au téléphone.

Ce soir-là, nous avons célébré sa vie, tous ces moments ordinaires rendus extraordinaires par l’amour…

Parfois, nous espérons vivre un grand destin, accomplir des choses exceptionnelles. Et Jésus nous appelle parfois à vivre de tels moments.

Mais au fil des ans, je découvre que plus souvent qu’autrement, Jésus m’invite plutôt à me fier à sa puissance en moi pour rendre tous les petits moments ordinaires de ma vie extraordinaires en les empreignant d’amour, de joie, de grâce et de paix… comme mon oncle a cherché à faire.

Car rien n’est plus extraordinaire que cela.

À lire aussi :

Vivre le deuil : une fille partage les leçons que son père lui a laissées en héritage

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires