La mère au foyer: choisir de rester à la maison

La mère au foyer: choisir de rester à la maison

Le gynécologue était plongé dans ses paperasses, et sans me jeter le moindre regard, me posait froidement les questions d’usage : Quel âge avez-vous ? Situation de famille ? C’est votre première grossesse ? Prenez-vous des médicaments ? Fumez-vous ? Avez-vous déjà utilisé des drogues ? Antécédents à signaler ? Profession ?..

Là, j’ai eu un moment d’hésitation : allais-je lui annoncer ma brillante carrière de jeune cadre que je venais de laisser, ou ma toute nouvelle « carrière », choisie de tout mon cœur : fonder une famille et m’en occuper ?

L’importance de comprendre que …hommes et femmes sont différents mais égaux

La famille est la cellule de base de la société. Sa stabilité repose sur la capacité de l’homme et de la femme à vivre dans l’harmonie. Or le taux élevé de divorces, le refus de s’engager dans les liens du mariage, les nombreux conflits dans les relations de couple sont de forts indicateurs de l’extrême difficulté pour l’homme et la femme à vivre en paix l’un avec l’autre. Ces échecs ont fragilisé la société, qui en paie le prix à tous niveaux : social et économique, dans la santé mentale et physique des gens. L’homme et la femme deviennent malades; malades dans leur âme et dans leur corps. Car le conflit rend malade.

Organiser un groupe de soutien pour les mères célibataires

De plus en plus de femmes se trouvent seules pour élever leurs enfants. Que pouvons-nous faire en tant qu’églises pour leur venir en aide?  Pourquoi ne pas commencer en organisant un groupe de soutien pour elles, un lieu sûr où elles se sentent libres de partager leur vécu et peuvent trouver de l’aide pratique?

L’amour de ma mère

Je dois beaucoup à ma mère. Elle m’a toujours encouragée. Elle m’a inscrite à toutes sortes de cours pour que je puisse me tenir confiante lorsque je chante ou que je parle devant un auditoire. Elle s’est toujours attendue à beaucoup de ma part.

Ma mère a toujours été comme un phare dans la nuit. Elle s’est toujours intéressée à moi et à ce que je faisais. Si je pouvais lui parler aujourd’hui, elle se montrerait curieuse de savoir ce que je fais. Elle s’est réjouie avec moi chaque fois que l’occasion se présentait. Elle a agi de la même façon envers mes enfants, et les enfants de mes enfants.

Choisir la patience:  un cœur persévérant

Patience! Patience!

Je ne sais pas combien de fois je dis cela à mes enfants. Je ne me rappelle pas combien de fois mes parents me l’ont recommandé. Mais je crois que c’était peut-être quotidiennement. Le mot patience trouvé en Galates 5.22 a aussi été traduit par le mot endurance, ou « souffrir longtemps ». Il se trouve surtout dans les passages qui parlent de l’attitude à adopter dans nos relations les uns avec les autres. Au cours de cette étude, nous verrons comment Dieu démontre cette patience envers nous. Cela peut nous aider à mieux comprendre comment l’exprimer envers les autres.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires