Faim de vie et de beauté

Faim de vie et de beauté

Déjà toute jeune, je voulais être populaire.Enfant, j’avais beaucoup d’amis et je me sentais bien dans ma peau. Je me sentais très proche de ma famille. Puis, à l’âge de onze ans, mon monde paisible se transforma en une souffrance confuse. J’ai été la victime d’abus sexuels par un lointain parent. Mon petit frère mourut. Et notre famille déménagea dans une autre province.

Ces évènements eurent pour effet que je me suis mise à me sentir mal dans ma peau. J’avais peur de parler de l’abus à mes parents. J’avais peur de déranger des relations “paisibles” et je justifiais ainsi mon silence – les choses n’étaient pas si graves, me disais-je…

Les deux stades de l’amour romantique

Avant de me marier, je savais qu’il existait deux stades à l’amour. Je savais qu’il existait une différence entre le stade « lune de miel » et le stade caractérisé par l’amour constant et solide qui dure pour la vie, mais j’ignorais comment passer du premier stade au deuxième.

Je me sens libre!

Franchement, je ne pense pas souvent à la liberté dont je jouis, mais lorsque j’y pense, elle est une chose précieuse à mes yeux. J’ai besoin d’en demeurer consciente. Il y a des mondes de possibilité dans ces trois petits mots : « Oui, c’est permis. »

Le secret d’un déménagement réussi

Pour un enfant, déménager à l’autre bout de la ville ou du pays peut être traumatisant.  Quitter la maison qu’il ou elle a toujours connu, le quartier et les amis auxquels il ou elle s’est attaché(e) peut ébranler la sécurité intérieure d’un enfant et parfois même son estime et sa confiance en soi.  En plus de ces défis à relever en tant que parent, un déménagement apporte aussi les difficultés personnelles auxquelles on doit faire face en tant qu’individu, que partenaire, ou qu’époux(-se).

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires