De chenilles à papillons

De chenilles à papillons

Il y a quelques mois, j’ai fait une découverte qui m’a prise par surprise. J’ai réalisé que certaines de mes pensées, certaines de mes façons de voir la vie avaient changé sans même que je ne m’en rende compte. Soudainement, j’ai réalisé que j’avais un réel plaisir à donner l’offrande et cela m’a frappée! Comment est-ce que j’ai pu passer d’une petite fille qui tenait à ses sous pour s’acheter des luxes divers à cette adulte qui tient à son offrande?

Moitié moitié

Quand nos enfants étaient jeunes, les cris de « C’est pas juste! » résonnaient souvent dans la maison. Je suis certain d’avoir crié la même chose, enfant. Voici la bonne et douce réponse que je leur servais en tant que père :  « La vie n’est pas juste.  En fait, tu serais loin d’être content s’il fallait qu’elle le soit vraiment. »

Le petit caillou

Il était une fois, alors que le monde était encore jeune, une majestueuse montagne qui s’élevait fièrement jusqu’aux nuages. Dans toute sa hauteur, elle était souvent affectée par les intempéries et un jour, un orage particulièrement violent s’approcha d’elle et un éclair lui en frappa le flan. Un énorme bloc se détacha et déboula la pente, se brisant en de multiples fragments. Un des plus petits morceaux roula et s’arrêta tout près d’une falaise

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires