Se laisser respirer

Auteur: Mike Woodard

 Un couple célébrant son soixantième anniversaire de mariage se voit demander le secret de son bonheur. « Très simple, répond le mari. Nous avons décidé dès le départ que je me chargerais des décisions importantes et que ma femme prendrait les petites décisions. Et voilà la dernière grosse décision que nous ayons jamais prise! » Blague à part, certaines personnes passent un temps incroyable à se torturer avant de prendre une décision. La tension qu’elles vivent pourrait être réduite si elles apprenaient à faire la part entre les décisions anodines et celles qui sont importantes. Le fait de se concentrer sur les grosses décisions permet d’investir nos ressources émotionnelles limitées là où elles seront le plus utiles.Et qu’en est-il des gens pour qui chaque décision est ardue? Ils prennent probablement la vie – ou se prennent eux-mêmes – trop au sérieux. C’est peut-être aussi une question de contrôle. Pour tout contrôler, il faut participer à la moindre prise de décision, et cet objectif peut vite devenir épuisant. D’abord, parce qu’il est inatteignable. Ensuite, parce que le désir de contrôle étouffe l’autre conjoint! Pour qu’il puisse s’épanouir, il lui faut un cadre où règnent la confiance, le respect et la liberté.

ACTION: Examinez votre façon de prendre des décisions en couple. En êtes-vous satisfait?

Y a-t-il des domaines où l’un de vous désire disposer de plus de confiance, de respect et de liberté?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires