19 ans et 19 hommes plus tard

Auteur: Tenisha Gainey

Lorsque, l’école secondaire réussie, je me rendais à l’université, jamais je n’aurais pensé devenir prostituée. Mais c’est bien ce qui s’est passé.

J’étais contente de quitter le foyer pour aller étudier parce que cela semblait bien plus intéressant que de rester à la maison et fréquenter la fac du coin. L’université m’offrait l’occasion de fréquenter des parties et de devenir autonome tout en obtenant un diplôme. Fréquenter l’université était une de mes grandes réalisations, et obtenir mon diplôme était mon objectif numéro 1.

Mal-préparée pour l’université

Pour une raison quelconque, je me suis trouvée mal-préparée pour la vie étudiante. Ma première session, j’ai découvert que j’étais enceinte. Ma deuxième session, j’ai commencé à faire la tournée de tous les parties. Rendue à ma troisième session, j’ai décidé que je ne voulais que trois choses dans la vie : faire de l’argent, posséder de belles choses et être heureuse. Après avoir discuté avec des gars sur le campus qui travaillaient à une boîte de strip-tease, j’ai décidé que je pourrais tout obtenir le plus facilement possible en devenant danseuse exotique.

Le père d’un des gars était propriétaire de la boîte. Il conduisait un beau BMW et possédait toutes les nouveautés électroniques : les télévisions à écran plat, les ordinateurs de pointe, tout ce dont je pourrais rêver. J’ai visité la boîte, et après avoir réfléchi à tout ce que cet argent pourrait m’apporter, j’ai dit : «Je vais m’y essayer.» Après un ou deux week-ends, j’avais trouvé le tour. Mais ce n’était que le début. Dans mon désir de gagner de plus en plus d’argent, j’ai commencé à accepter des «rendez-vous», une forme de prostitution.

Un peu plu de neuf mois plus tard, ma vie a pris un tournant inattendu lorsque Jésus s’en est mêlé.

Jamais je ne me serais attendue à cela …

Un de mes gars a payé l’acompte d’une auto pour moi, mais je devais tout de même payer les paiements mensuels et les assurances. Je retournais à mon auto lorsqu’un homme d’une cinquantaine d’années qui conduisait une belle voiture Lincoln couleur perle m’a accostée. Il m’a parlé gentiment pendant un temps pour ensuite m’inviter à prendre le déjeuner avec lui. Il m’a conduit au restaurant du coin, et nous avons continué de jaser et de rire tout en mangeant. À la fin du repas, il m’a invité à me joindre à lui pour une étude biblique du mercredi soir. Je me sentais piégée, un peu comme un trafiquant qui vend de la drogue à un policier, mais j’ai quand même accepté de m’y rendre. Ce soir-là, à l’église, Dieu m’a parlé de ce que je faisais. Je m’étais toujours dite : «Dieu connaît mon cœur… Je suis une bonne personne… J’ai besoin de manger…» mais je savais que ce n’était pas assez. Je me suis avancée vers l’avant pour confier ma vie à Jésus-Christ. C’était au mois de juillet 2003.

J’étais toute contente du choix que je venais de prendre, et j’en ai parlé avec mes amis et ma famille. J’en ai aussi parlé avec les gars qui m’appelaient pour des rendez-vous, pour leur expliquer que je ne pouvais plus les rencontrer maintenant que je vivais en chrétienne. J’ai essayé de continuer les paiements pour la voiture, mais je ne pouvais plus me la permettre, et donc, je l’ai ramenée au détaillant. J’ai coupé tout lien avec la boîte de strip-tease, pour me retrouver sans emploi. Je lisais ma Bible tous les jours, je priais, et je croyais que Dieu prendrait soin de tout. Et en fin de compte, Dieu a répondu.

Ma nouvelle vie

Après ces trois sessions à l’université, je suis rentrée à la maison pour fréquenter la fac  de coin. J’ai réussi à faire une session, mais comme je n’avais plus d’auto pour m’y rendre, j’ai dû lâcher après cela. J’ai tout de même gardé espoir que de meilleurs jours m’attendaient et que tout irait bien. Cependant, même avec ma nouvelle foi en Dieu, je me suis retrouvée perplexe, déprimée, inquiète. J’étais perplexe parce que je pensais que la vie serait des plus belles maintenant que j’avais confié ma vie au Seigneur, et je découvrais que ce n’était pas le cas. Je me sentais déprimée parce que je n’avais pas toutes les choses qui me semblaient indispensables. Et j’étais inquiète parce que je ne savais pas comment retrouver le cap.

Je me suis trouvée à la fin août, toujours sans voiture, et donc incapable de m’inscrire à la fac. J’ai trouvé un emploi à la cantine de la base navale de la ville voisine, mais comme j’avais de la difficulté à m’y rendre, par manque de transport, j’ai lâché ce poste après un mois. J’avais tout de même confiance que les choses allaient s’améliorer, et j’ai donc continué de fréquenter l’église, de lire la Parole, de prier et de me fier à Dieu.

Au mois de février, j’ai reçu un chèque par la poste : ma grand-mère, récemment décédée, m’avait laissé de l’argent en héritage. J’ai donc pu m’acheter une voiture et retourner aux études. En mai 2007, j’ai obtenu mon diplôme : un baccalauréat en sciences, en comptabilité. Je travaille maintenant dans le domaine de la santé, et mon auto fonctionne toujours bien!

Tu peux aussi connaître une transformation de vie

J’ai l’espoir de publier l’histoire de ma vie sous le titre : 19 Years Old and 19 Men Later: How Someone Truly Loved Me. Cela m’ouvrira peut-être la porte à des occasions de parler avec les jeunes et les gens de tout âge pour les encourager à confier leur vie à Jésus plutôt qu’à poursuivre les choses matérielles, parce que cette poursuite n’est qu’un cul-de-sac. Dieu ne nous promet pas une vie sans problèmes, mais lorsque nous lui confions notre vie en nous fiant à ce que Jésus a fait pour nous, nous le voyons transformer notre vie et nous délivrer du péché.

As-tu cherché dans le matériel ce que Dieu seul peut offrir? En as-tu assez de ta vie actuelle? Comment décrirais-tu ta vie? excitante? frustrante? stressante? Nous passons tous par de tels moments. Nous avons tous des rêves et des regrets. Dans la Bible, Jésus nous dit qu’il est venu tout renouveler. Que pourrait devenir ta vie si tu la recommençais à neuf?

L’espoir

Personne ne peut être parfait, ni vivre une vie parfaite. Mais nous pouvons tous connaître l’amour et le pardon dans une relation personnelle avec Dieu, par Jésus-Christ, son Fils.

Tu peux ouvrir tout grand ton cœur à Jésus dès maintenant, par la foi. Dieu te connaît parfaitement : pour lui, ce ne sont pas les paroles qui comptent, mais l’attitude du cœur. Voici une façon de lui exprimer ton désir de l’accueillir et de goûter à son pardon :

Seigneur Jésus, je veux te connaître personnellement. Je te remercie pour ta mort sur la croix pour mes péchés. Je te reconnais comme Sauveur et Seigneur. Je t’ouvre tout grand mon cœur et je te demande de venir habiter en moi. Viens diriger ma vie. Merci d’avoir pardonné mes péchés et de m’avoir donné la vie éternelle. Fais de moi la personne que tu désires que je sois.

Cette prière exprime-t-elle le désir de ton cœur? Si oui, tu peux la prier et Jésus viendra faire sa demeure en toi, tel qu’il l’a promis.

Si tu as invité Jésus à demeurer en toi, remercie souvent Dieu à cet effet. Il a promis de ne jamais te laisser ou te délaisser. Il a aussi promis que tous ceux qui ont Jésus ont la vie éternelle. En venant à connaître Dieu de plus en plus, en découvrant tout l’amour qu’il a pour toi, tu vivras pleinement la vie.

Si tu as pris cette décision, nous aimerions le savoir. Tu n’as qu’à cliquer sur le bouton oui pour nous communiquer cette bonne nouvelle. Tu peux aussi cliquer pour poser une question ou demander de plus amples renseignements.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires