Je ne peux aimer sans toi

Auteur: Phil Callaway

jenepeuxaimer« Une star d’Hollywood n’est plus amoureuse ». Le gros titre d’un journal réputé pour son attention particulière à la véracité, l’exactitude, l’intégrité et  le respect de la liberté d’expression attire mon attention.

En-dessous, la photo d’un couple célèbre lorsqu’ils coulaient des jours heureux. La légende disait « … nous ne nous aimons simplement plus ».

En haut se trouvait peut-être la seule vraie information figurant sur cette page ignominieuse, la date : le 28 août.

Ah! Maintenant je me souviens pourquoi je fais la queue avec d’autres personnes. Je suis ici pour acheter une carte d’anniversaire de mariage. Oui, car aujourd’hui cela fait 2920 jours que Ramona et moi sommes mariés.

Cet après-midi, nous fêterons ça avec un parcours de golf et un dîner en amoureux. Je suis impatient!

Le véritable langage de l'amour? La communication

Des questions? Parlez-en!

« Tu as payé combien pourquoi? »Deux jours sont passés. Je suis au salon, les poings sur les hanches, essayant d’être impressionnant.

« Quarante-neuf dollars  pour des vêtements. »

« Quarante-neuf dollars ! Pourquoi ne me l’as-tu pas dit ? » J’ai l’air en colère ; plus que je ne le suis.
« Je te l’ai dit mais tu étais trop occupé à lire. » Elle a raison, je me souviens maintenant.
« Eh bien… je pense seulement que c’est beaucoup d’argent dépensé pour des vêtements.»

« Pardon? » Sa voix est de plus en plus forte. Les voisins vont sûrement nous entendre!

« Tu achètes des trucs comme des stéréos, des voitures et je ne peux même pas acheter des vêtements ? »

« Je n’ai pas dit ça. Je pense seulement que nous devons faire attention en ce moment. Nous rentrons de vacances et…»

Alors que la tension monte, je réalise qu’elle a raison. Mais il n’est pas question de l’admettre aujourd’hui.

Il est temps de sortir faire un tour. Dans la rue, je fais signe et je souris aux voisins, mais je suis vraiment fâché. « Parfois quand on se dispute avec sa femme, c’est comme essayer d’éteindre une ampoule en soufflant dessus. » « Spécialement lorsqu’on a tord! »

« Comment vas-tu Phil ? »  « Bien merci. »Je souris et je mens.

Ce que j’aimerais vraiment dire c’est : « Ok, je n’ai pas été très facile ces derniers temps. Mais je ne suis pas si terrible. Je ne dépense pas notre argent en boisson, je ne bats pas ma femme. Peut-être que je me sens comme cela parce que je ne l’aime plus. Cela arrive. Peut-être que notre flamme s’est éteinte. Bien sûr, je ne vais pas la quitter. Mais je ne lui adresserai pas la parole pendant une semaine. Peut-être deux. Vous voyez, je pense que je ne l’aime plus. »

Ce jour là, pour la première fois depuis que nous sommes mariés, j’ai laissé le soleil se coucher sur notre colère.

Le lendemain, elle dormait lorsque je suis parti pour le travail.

En arrivant au bureau, je rencontre un souci d’un autre genre. Comment un homme peut-il donner des conseils sur la famille alors qu’il ne sait pas comment gérer la sienne?

Je prends ma Bible et je commence à la lire. Je lis dans Colossiens et le texte me semble plus clair et plus important que n’importe quel gros titre : « …vous devez vous revêtir d’affectueuse bonté, de bienveillance, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres et pardonnez-vous réciproquement, toutes les fois que l’un de vous a une raison de se plaindre d’un autre. Vous devez vous pardonner comme le Seigneur vous a pardonné » (Colossiens 3.12-14).

Revêtir l’amour. Ne pas se sentir aimant, mais choisir de l’être.
Je me suis mis à prier : « Seigneur, j’ai besoin de toi. Je ne peux plus aimer par mes propres moyens ». J’ai posé ma Bible et j’ai pris le téléphone.

Ce soir-là, les choses étaient différentes. Nous avons parlé très tard. Nous avons parlé de l’amour, pas des émotions, pas de quelque chose que l’on ressent ou ne ressent plus, mais de la décision d’aimer que nous en ayons envie ou pas.

Le lendemain matin,  j’étais fatigué mais j’avais un sourire sur le visage. Un sourire honnête. C’est un bon commencement pour un mari qui a encore du chemin à faire.

À lire aussi :

Aimer à l’exemple de Jésus

Un dialogue sur Dieu et l’amour

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires