Le célibat: une route vers les choses à venir

Auteur: Cherley Pajela

Traduit de l’anglais par Pierre-Louis Lefebvre

C’est vendredi soir. Vous êtes confortablement avachi sur le divan.

Le filles, vous avez un pot de crème glacée Häagen-Daaz dans une main et des guimauves dans l’autre. Votre télévision vous remontre les images de Casablanca. Vous avez vu ce film tellement souvent que vous vous demandez bien pourquoi vous en pleurez encore toujours aux mêmes endroits.

Les gars, vous avez les main encombrées de pizza 2-pour-1 bien graisseuse et de bière. Vos oreilles sont occupées soit à suivre le match à la télévision, soit à écouter votre ami ringard qui déblatère sur cette actrice incroyable qu’il ne rencontrera jamais.

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

Quelle chance! vous dites-vous avec un peu de sarcasme. Je me demande bien combien d’autres vendredis soirs vont être aussi excitants que celui-là!

Allez! souriez un peu, vous n’êtes pas seul dans votre situation. Pour tous ceux d’entre vous qui êtes fatigués d’attendre, qui se sont récemment fait laisser tomber ou qui sont tout simplement à le recherche de LA bonne personne, il y a de l’espoir malgré votre singularité.

Premièrement, mettons les choses au clair. Être célibataire ne signifie pas être privé des plus grandes joies de l’existence. Ce n’est pas une période juste pour attendre que LA personne parfaite entre magiquement dans votre vie (parce que sinon, vous risquez d’attendre longtemps!). Et ça ne vous donne pas le droit de vous négliger et de vous apitoyer sur votre sort.

Regardez l’envers de la médaille. Le célibat, c’est la liberté. C’est maintenant le temps idéal pour faire toutes ces choses que vous ne pourriez pas faire en tant que « seconde moitié » de quelqu’un d’autre. Il y a des choses que personne ne fera pour vous, des leçons que personne ne va prendre à votre place et des talents que personne ne développera pour vous. Vous avez tout le temps devant vous. Profitez-en!

Cessez de rêver au jour de votre mariage et commencez à vous préparer pour votre future vie de personne mariée. Le mariage représente tellement plus qu’une belle cérémonie!

Peut-être que cette date de mariage tarde encore à venir, mais qui a dit qu’on ne pouvait pas s’y préparer? Ne vous préoccupez pas d’être le meilleur petit ami ou la meilleure copine; quelle valeur ont-ils comparativement à la bonne épouse, au bon mari ou au bon parent?

Voici quelques idées de choses que vous pouvez faire de votre situation de célibataire.

Occupez-vous pendant que vous attendez : d’une manière ou d’une autre, nous sommes tous dotés de dons particuliers. C’est à nous de découvrir nos dons et de les mettre en pratique. Ça peut être de faire des biscuits, de jouer de la guitare, de recevoir des invités ou de faire du vélo sans les mains.

N’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses. Plongez et rendez-vous utile. Bénissez vos amis avec de bonnes œuvres ou les autres avec des actes de bonté spontanés!

Entraînez-vous à l’intimité avec votre famille et vos amis : Vous n’avez pas besoin d’un ou d’une petit(e) ami(e) pour vous prouver que vous êtes aimés. Vos amis et votre famille sont là pour ça et, en plus, ils ne peuvent pas vous abandonner comme un(e) petit(e) amie pourrait le faire. Profitez-en!

De plus, vous serez peut-être amené un jour à fonder votre propre famille. Alors vous pouvez commencer à apprendre à aimer vos amis et votre famille et à partager votre vie avec eux, comme vous le ferez un jour avec votre propre famille.

Être un bon ami, c’est quelque chose qui vous servira toute votre vie parce que, quel que soit votre statut matrimonial, les amis demeurent une partie importante de la vie. En outre, ça ne peut nuire à personne d’apprendre à être un bon ami.

Entraînez-vous à la responsabilité financière : Établissez un budget, dépensez et économisez. C’est facile de dépenser, n’est-ce pas? Mais nous devons le faire intelligemment – faire des prévisions et épargner sont aussi importants l’un que l’autre.

Planifiez plus que les dépenses hebdomadaires, faites-le pour le mois complet, étirez vos dollars. Je connais quelqu’un qui s’est vu offrir un montant substantiel, mais qu’il devait échelonner sur toute une année!

Si nous ne pouvons pas gérer notre argent alors que nous sommes seuls, comment pourrons-nous supporter les responsabilité financières du mariage, quand que nous aurons à gérer notre argent en collaboration avec notre partenaire pour le reste de nos vies?

Exercez-vous aux tâches ménagères, car ce sont des choses dont nous aurons besoin quand papa et maman ne seront plus là pour nous aider.

Si vous n’avez jamais essayé de faire les courses (en dehors de prendre de la nourriture à la cafétéria ou d’acheter un gueuleton à la machine distributrice)… vous avez du chemin à faire!

Les activités quotidiennes telles que planifier les menus, faire les repas (qu’on peut manger sans danger), laver la voiture et garder votre chambre, les zones communes et la maison propre sont des choses que vous ne regretterez jamais d’avoir acquises.

Entraînez-vous à être parent : être un bon père ou une bonne mère, ça ne commence pas quand le premier bébé est né. Ça commence quand vous êtes encore célibataire. Comment? En développant dès maintenant les qualités dons vous avez besoin pour être un bon parent un jour.

Nous pouvons apprendre à nourrir et à laver les enfants. Nous pouvons aussi développer la si nécessaire patience avec nos cousins, nièces, neveux, frères, sœurs ou bambins que nous gardons ou avec tout autre enfant présent dans notre entourage.

Observez papa, maman et les autres parents que vous admirez et découvrez ce qui est nécessairre pour être le meilleur parent possible.

Il y a d’excellentes chances que vous ne soyez pas célibataire pour toujours. Tôt ou tard, vous allez vous retrouver face à face avec ce que vous attendiez: le mariage et les enfants.

Toutefois, si vous vous plaignez et êtes malheureux de votre statut de célibataire, il y a de bonnes chances pour que vous soyez aussi malheureux en ménage. Quand nous projetons notre bonheur dans le futur, il n’arrive souvent jamais. Et si nous définissons notre bonheur selon ce que quelqu’un d’autre peut faire pour nous, nous allons droit vers une déception. Qui peut réussir à être à la hauteur de l’image que nous nous faisons du partenaire idéal?

De plus, le mariage apporte sa propre collection de défis, ce qui rend les choses bien plus difficile que tout ce que nous pouvons imaginer dans nos rêveries!

Le don du moment c’est l’immédiat — profitons-en à son plein potentiel.

Le célibat… le célébrer ou le supporter? Tia en parle.

Cherley est étudiante et vit avec ses parents aux Philippines. Elle collectionne les « Je t’aime » en toutes les langues. Copyright @iamnext.com Traduit par Pierre-Louis Lefebvre.

Print


Une réponse à “Le célibat: une route vers les choses à venir”

  • ulrich says:

    je pense que le temps de célibat n’est pas une punition mais un temps pour mieux préparer la vie à deux plutard. Et celui ou celle qui veut sauter les étapes de la vie peut faire du tord a son propre avenir. Donc, allons au rythme de Dieu pour nous c’est mieux ainsi.

Afficher vos commentaires