Le sexe : tout se passe-t-il dans ma tête?

Auteur: Sheila Wray Gregoire

Nous le savons toutes : nos maris veulent être l’objet de notre désir. Ils ne veulent pas être tout simplement apaisés. Donc, l’intimité physique exige un peu d’effort de notre part. Vous vous dites peut-être que vous comblez son besoin en faisant l’amour quelques fois par semaines, mais il ne se sentira pas désiré à moins que vous y mettiez de l’énergie et de l’enthousiasme! Nous pouvons parfois trouver cela difficile en tant que femmes.

À mon avis, pour nous, les femmes, tout se passe dans notre tête. Au contraire des hommes, nous ne ressentons pas le besoin de faire l’amour sur le plan physique. Si nous attendons que l’envie nous pique, nous attendrons parfois longtemps! Puisque tout se passe dans notre tête, nous avons besoin de décider de nous y mettre de plein cœur, et notre corps suivra!

De victime de guerre à ambassadrice de la paix : Phan Thi Kim Phuc

À la recherche de la paix intérieure? Parler à un mentor

Si souvent, nous nous trouvons au lit, en train de réfléchir : « Est-ce que je le veux? Est-ce qu’il le veut? Cela le dérangera-t-il si je refuse? Suis-je trop fatiguée? Si nous commençons, à quelle heure nous endormirons-nous? Combien de sommeil me faut-il ce soir? Mais, peut-être que je veux faire l’amour et que je suis en train de perdre un temps précieux à me poser des questions? Non, peut-être ai-je vraiment besoin de m’endormir? »… et ainsi de suite.

Mais si nous cessons d’y réfléchir pour décider de nous donner à notre mari avec enthousiasme, il y a de bonnes chances que notre corps suivra. Et celui de notre mari aussi! Je ne parle pas de le faire chaque soir, mais assez fréquemment pour qu’un climat d’intimité règne entre nous.

Donc, simplifiez votre vie, prenez une petite sieste une fois les tâches ménagères complétées. Ainsi, vous auriez l’énergie qu’il faut pour répondre à ces avances avec passion. Cela vous étonnera de voir à quel point cela viendra améliorer votre vie de couple!

Je comprends que cela n’est pas simple du tout si vous trouvez le sexe difficile sur le plan physique ou émotif, ou si votre mari utilise la pornographie. Si c’est le cas pour vous, il se peut que vous trouviez l’acte dégradant ou repoussant. Je parle de tout cela dans mon livre, Honey, I Don’t Have a Headache Tonight. (Chérie, je n’ai pas mal à la tête ce soir)

Dieu ne veut pas que le sexe soit pour vous un acte dégoutant ou dégradant. Si vous ou votre mari avec besoin de guérir d’expériences passées, ne perdez pas espoir. Dieu peut tout guérir et restaurer. Exprimez à votre mari votre désir de trouver ensemble des solutions aux problèmes. Laissez-le savoir que vous voulez voir cette dimension de votre couple s’épanouir, parce que vous l’aimez. Cherchez activement ensemble des solutions, en vous fiant à Dieu pour le faire. C’est le meilleur cadeau que vous pouvez offrir l’un à l’autre.

Voici d’autres ressources utiles :

L’article Guérir de son passé sexuel, de Barbara Wilson

Le livre Enfance déchirée, de Dan Allander

Ce qu’homme veut

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires