Pornographie toxique, sexualité toxique: le vrai visage de la pornographie

Auteur: Gene McConnell

Par Gene McConnelle–traduit de l’anglais par Pierre-Louis Lefebre

Le vrai visage de la pornographie

Par une sombre et froide nuit, il n’y a rien de mieux qu’un bon feu de foyer ronronnant. On peut empiler le bois et le laisser brûler, diffusant sa douce chaleur. C’est sans danger, chaud, relaxant et romantique.

Maintenant, prenez ce même feu et sortez-le du foyer (qui a été conçu pour l’accueillir) et mettez-le en plein milieu du salon. Il devient soudainement destructeur. Il peut raser la maison et tuer tous ses habitants.

La sexualité est semblable à ce feu. Aussi longtemps qu’elle est exprimée dans l’engagement protecteur du mariage, elle est merveilleuse, chaude et romantique. Mais la pornographie sort la sexualité de ce contexte.

À la recherche de  l'amour?  19 ans et 19 hommes plus tard

Besoin de vider ton sac?  Parler avec un mentor

Une grosse industrie

Selon le New York Times, 11,000 nouveaux films pornographiques ont été produits en l’an 2000, contre 400 nouvelles parutions des films d’Hollywood pour la même période.  L’an passé,  il y avait 70,000 sites web payants pornographiques. (Le 20 mai 2001, New York Times article  « Naked Capitalists » par Frank Rich)

La pornographie est une grosse industrie qui génère beaucoup d’argent sans se soucier de la manière dont elle le fait. Les pornographes vous montreront tout ce qu’ils croient que vous aimeriez voir et qui vous fera revenir pour en avoir plus.

L’image de la sexualité présentée par la pornographie.

Un des éléments les plus vitaux de notre environnement mental est une idée saine de qui nous sommes sexuellement. Si cette idée est polluée, une part critique de qui nous sommes devient tordue.

La culture pornographique vous dit que le sexe, l’amour et l’intimité sont une seule et même chose. Elle nous montre des gens ayant des relations sexuelles avec des étrangers – des gens qu’ils viennent à peine de rencontrer. La pornographie diffuse l’idée que « tout ce qui compte, c’est ma satisfaction, peu importe le corps de quel individu j’utilise pour l’obtenir. Ce qui compte, c’est que je l’aie. » La pornographie communique le message qu’il est possible d’avoir des relations sexuelles n’importe quand, n’importe où, avec n’importe qui et le tout sans conséquences.

Ce que la sexualité est vraiment.

La vision pornographique est obtuse et superficielle. Les relations ne se construisent pas sur la sexualité, mais sur l’engagement, la confiance attentionnée et mutuelle. Dans ce contexte, tout comme le feu dans le foyer, la sexualité est merveilleuse. Ce qui rend les relations sexuelles vraiment bonnes, c’est le fait d’être avec une personne qui vous aime et qui vous accepte, quelqu’un qui s’est engagé à votre égard pour toute la durée de votre vie, quelqu’un à qui vous pouvez vous donner complétement.

Les mensonges de la pornographie

Vous ne pouvez pas apprendre la vérité à propos de la sexualité en regardant de la pornographie. La vérité, ce n’est pas son créneau. La pornographie n’existe pas pour éduquer, mais pour vendre. Alors, elle dira tout ce qu’elle voudra dire ou aura à dire pour attirer et conserver son public. La pornographie prospère grâce aux mensonges – mensonges à propos de la sexualité, des femmes, du mariage et d’une foule d’autres choses.

Un regard plus attentif peut jeter la lumière sur les messages négatifs communiqués par la pornographie et sur la façon dont ils dégradent les vies et les attitudes de ceux qui la consomment.

Mensonge numéro 1: Les femmes ne sont pas tout à fait humaines

Les femmes dans le magazine Playboy sont appelées « lapereaux » (bunnies), les transformant en jolis petits animaux ou encore « copines de jeu » (Playmates), les transformant en jouets. Le magazine Penthouse les appelle « animaux de compagnie » (pets). La pornographie identifie souvent la femme à un animal, à un jouet ou à une partie du corps. Certaines images pornographiques montrent seulement le corps ou les organes génitaux et ne montent pas du tout le visage des femmes.

L’idée que les femmes sont de véritables être humains avec des pensées et des émotions est ainsi amenuisée.

Mensonge numéro 2: Les femmes sont un « sport »

Certains magazines sportifs ont un numéro consacré aux maillots de bain. Cela suggère que les femmes sont une autre sorte de « sport ». La pornographie voit la sexualité comme un jeu, et dans ce jeu, vous devez « gagner », « conquérir » ou « compter ». Les hommes qui acceptent cette vision aiment dire qu’ils « comptent » avec les femmes. Ils commencent à évaluer leur virilité selon le nombre de « conquêtes » qu’ils ont faites.

Cela encourage les hommes à adopter une attitude selon laquelle chaque femme avec qui ils couchent devient un autre trophée sur leur étagère, un autre trou à leur ceinture pour valider leur virilité.

Mensonge numéro 3: Les femmes sont des marchandises

Nous avons tous vu les images de belles voitures avec une femme sexy étendue sur le capot. Le message implicite est : « Achetez l’un et obtenez les deux ». La pornographie « hard » va encore plus loin. Elle montre les femmes comme étant une marchandise dans un catalogue, les exposant le plus explicitement possible afin que le client puisse bien les voir.

Il n’est donc pas surprenant que plusieurs jeunes hommes croient qu’ils ont le droit d’avoir une relation sexuelle avec la fille pour qui ils viennent de dépenser de l’argent en sorties. La pornographie nous dit que les femmes peuvent être achetées.

Mensonge numéro 4: La valeur d’une femme dépend de l’attirance physique que son corps provoque.

Les femmes moins jolies sont ridiculisées dans la pornographie. Elle les appelle des chiennes, des truies ou pire encore, simplement parce qu’elles ne cadrent pas dans les standards pornographiques de la « femme parfaite »

La pornographie ne s’intéresse pas à l’âme ou à la personnalité d’une femme. Seulement à son corps.

Mensonge #5: Les femmes aiment se faire violer

« Quand elle dit non, ça veut dire oui » est un scénario typique de la pornographie. On y montre des femmes se faisant violer, de débattant et frappant au début, mais qui commencent vite à apprécier.

La pornographie enseigne à ses consommateurs qu’il est acceptable d’aimer blesser et abuser les femmes pour se divertir.

Mensonge #6: Les femmes doivent être dégradées

La pornographie est pleine de discours haineux envers les femmes. On y montre des femmes se faisant torturer et humilier de centaines de façons plus malades les unes que les autres et elles en redemandent sans cesse.

Est-ce qu’un tel traitement montre un quelconque respect pour les femmes? Une quelconque forme d’amour? Ou alors est-ce la haine et le mépris que la pornographie promeut envers les femmes?

Mensonge #7 : Les jeunes enfants devraient avoir des relations sexuelles

Un des meilleurs vendeurs de l’industrie pornographie est l’imitation de la pornographie infantile. Les femmes sont « déguisées » pour avoir l’air de petites filles en portant des queues de cheval, des souliers d’enfants ou en serrant des oursons.

Le message de ces images et de ces dessins et qu’il est correct d’avoir des relations sexuelles avec des enfants. Cela amène le consommateur de pornographie à voir les enfants d’une façon érotisée.

Mensonge # 8: Les relations sexuelles illégales sont excitantes et plaisantes

La pornographie inclut souvent des éléments dangereux ou illégaux pour rendre la sexualité plus « intéressante ». Cela suggère qu’on ne peut pas vraiment apprécier la sexualité si celle-ci n’est pas étrange, illégale ou dangereuse.

Mensonge #9: La prostitution est élégant

La pornographie rend un portrait excitant de la prostitution. En réalité, plusieurs des femmes qu’on voit dans le matériel pornographique sont des fugueuses prisonnières d’une vie d’esclavage et plusieurs d’entre elles ont été abusées sexuellement. Certaines d’entre elles sont infectées de maladies transmissibles sexuellement incurables, sont très contagieuses et meurent souvent très jeunes. Plusieurs consomment de la drogue simplement pour être capable d’endurer tout cela.

En définitive la pornographie fait du profit au détriment de vies de jeunes femmes ruinées et emprisonne des hommes qui perdront beaucoup de temps et d’argent en succombant à leurs produits.

Deuxième partie

À lire aussi:

Les effets de la pornographie sur Internet

Comment aider votre mari à lutter contre la pornographie

Trouver la force  : L’histoire d’un homme qui a vaincu sa dépendance

Print


2 réponses à “Pornographie toxique, sexualité toxique: le vrai visage de la pornographie”

  • Mtc says:

    J aimerais dire à chacuns d entre vous que dieu est tout puissant et que rien n est impossible à celui qui crois.
    Votre arme reste votre patience et votre fidélité.
    Pensez aux valeurs que vous souhaitez laisser à vos enfants et qu elles images auraient t il de vous si il s apercevait de cette adduction.
    Courage à tout.
    Sachez qu’il n t’as pas de victoires sans combats.
    Et surtout. N oubliez jamais que celui qui règne au ciel est bien plus grand et plus fort que celui qui ère sur la terre.
    Que dieu vous protège.

  • killuminati says:

    Illuminati

Afficher vos commentaires