Sois aimé(e) pour qui tu es

Auteur: Stefanie Coutinho

Tout le monde veut être aimé pour ce qu’il est vraiment; sous le masque qu’il porte, derrière les impressions qu’il essaie de donner et les jeux psychologiques auxquels il se livre. Mais comment en arrivons-nous à nous comporter de cette façon? Deux des experts d’Amérique les plus respectés, novateurs et très demandés en matière des dynamiques des relations, Jim Sniechowski et Judith Sherven, remettent en question notre compréhension de l’amour. Dans leur nouveau livre « Be Loved For Who You Really Are », ils nous donnent une nouvelle vision sur la façon d’aimer dans une relation.

De nombreuses images que nous avons de l’amour et de la romance proviennent des films, de la télévision et des romans. Ils ont tous comme thèmes la quête et la conquête, la domination et la soumission. Le film se termine lorsque le gars capture la fille. Ce scénario nous donne une image très incomplète

de l’amour vécu dans la vraie vie. L’amour est beaucoup plus qu’une simple expérience de nouveaux départs.

Sherven et Sniechowski soulignent que notre culture affiche plutôt une compréhension superficielle qui ressemble à celle des adolescents en ce qui a trait à l’amour et aux éléments essentiels pour faire naître l’amour vrai. Au début d’une relation, nous sommes emportés par les émotions et l’imagination, et nous comptons sur l’autre personne pour répondre à nos attentes. Lorsque ces dernières ne sont pas comblées et que nous commençons à remarquer les imperfections et les différences chez notre partenaire, nous mettons un terme à la relation. Nous cherchons le/la partenaire « parfait(e) », sans savoir qu’il/elle ne pourra jamais être à la hauteur car il/elle sera toujours différent(e) par rapport à nos attentes.

Ce qui est formidable dans une relation romantique n’est pas le fait que l’amour a été trouvé ou qu’on est tombé en amour, mais que l’amour est créé à deux. Un très grand nombre de personnes recherchent malgré tout l’amour comme s’il appartenait à quelqu’un d’autre. Nous ne trouvons pas l’amour. Nous nous trouvons l’un et l’autre et nous permettons à l’amour de grandir entre nous.

« Je ne suis pas trop impressionné(e)! »

Plusieurs parmis nous faisons des sorties avec l’intention d’impressionner l’autre personne. Un homme peut louer une voiture qu’il ne peut se permettre dans le but d’impressionner une femme, tandis qu’une femme peut changer complètement son apparence. L’objectif de la sortie est « Je veux t’impressionner » plutôt que « Je veux que nous apprenions réellement à nous connaître et voir si nous nous aimons ».

Sherven et Sniechowski indiquent que si nous nous faisons passer pour quelqu’un d’autre durant la première sortie, nous ne favorisons pas le développement de l’intimité émotionnelle car l’autre personne ne voit qu’une façade. À la longue, cette illusion s’estompera parce qu’elle ne peut exister pour toujours. Vient ensuite l’amertume et la déception qu’on peut éviter si l’on se comporte dans la simplicité et l’honnêteté.

Si deux personnes sont vraiment intéressées l’un à l’autre et à faire une sortie ensemble, les auteurs recommandent qu’elles se rencontrent dans un café ou qu’elles se rendent à d’autres endroits qui n’ont pas un caractère romantique. Ce faisant, elles commencent à se faire une idée de l’autre personne plutôt que les deux faisant semblant d’être quelqu’un d’autre. Si elles se rencontrent dans des lieux neutres à quelques reprises avant que la relation ne se développe davantage, elles peuvent découvrir s’il en vaut la peine d’aller de l’avant sans s’engager émotionnellement et financièrement dans un processus qui mène éventuellement à rien.

En bout de ligne, nous ne pouvons forcer une personne à être impressionnée par nous car il s’agit de son propre choix. Il vaut mieux alors être soi-même plutôt que d’essayer d’impressionner quelqu’un. Notre comportement reflète souvent notre estime de soi. Les propos de Sherven portent à réflexion : « Si vous mettez l’accent sur le fait d’impressionner l’autre personne, alors vous croyez que vous n’êtes pas assez bien tel que vous êtes. Le processus de rejet a déjà été amorcé, et il a commencé à l’intérieur de vous-même. »

Les attentes peuvent être restrictives

Au fur et à mesure que la relation progresse plus loin que la période de la « lune de miel », certains masques que nous portons depuis le début commencent à tomber. Nous découvrons assez vite que nous avons plusieurs attentes irréalistes qui nous empêchent de connaître l’autre personne pour ce qu’il/elle est vraiment. Il vaut mieux laisser son partenaire être soi-même et voir ce qu’il en adviendra.

Une des attentes importantes que les femmes ont souvent dans la relation est que l’homme lui donnera ce qu’elle recherche : l’argent, les rapports sociaux, l’aventure et la romance. Mais lorsque la relation devient plus sérieuse, elle se rend compte qu’il n’est simplement qu’un autre être humain tout comme elle. Il ne peut lui donner que ce qu’il est vraiment.

Malheureusement, de nombreuses femmes qui ne sont pas satisfaites de leur propre vie personnelle se tournent vers l’homme pour remédier à la situation, ce qu’il ne peut pas faire. En fait, il est impossible à l’homme de combler les attentes de la femme. Ces attentes et les efforts de l’homme pour les satisfaire font en sorte que la relation sera vouée à l’échec dès le commencement. L’homme ne peut être authentique s’il se comporte selon des stéréotypes ou les idées d’une autre personne sur ce qu’il devrait être. La femme ne sera jamais heureuse dans la relation jusqu’à ce qu’elle l’accepte pour qui il est, et non pour ce qu’elle pense qu’il devrait être.

Les différences permettent de grandir

L’importance d’un partenariat se manifeste clairement en temps de conflit. Il est inévitable que deux personnes vivant dans « l’autocuiseur » d’une relation à long terme explosent à un moment donné. Elles seront déçues l’une de l’autre, ainsi qu’irritées, désillusionnées ou fâchées contre l’autre. Un grand nombre de personnes croient que ces conflits sont signes que la relation fait fausse route. Toutefois, ce n’est pas le conflit qui amène la relation à faire fausse route, mais bien l’incapacité à gérer le conflit.

Un exemple classique de ce cas serait un couple où une personne dépense beaucoup et l’autre est un(e) épargnant(e). Malgré que cette différence soit normalement mal perçue, en fait, les deux ne sont pas équilibrés. Leurs attitudes en ce qui concerne l’argent et les finances se situent complètement à deux extrêmes. Ils ont la possibilité d’apprendre de l’un et de l’autre sur la manière de gérer l’argent de façon beaucoup plus équilibrée et respectueuse tout en collaborant ensemble, faisant partie de la même équipe et en comptant sur les forces de l’autre. Ils peuvent établir une véritable association fondée sur les différences.

L’amour d’un couple est mis à l’épreuve durant un conflit. Lorsque le couple résout ce conflit et veut toujours être ensemble, il a prouvé que les différences ont des avantages. Malgré qu’un bon nombre d’entre nous pensons que les différences sont à craindre, celles-ci ouvrent en fait la voie vers l’intimité véritable. Elles nous donnent la possibilité de valoriser nos différences et de les utiliser pour grandir et changer.

« Une des choses les plus bénéfiques à faire dans une relation est de reconnaître que vous n’êtes pas votre partenaire! Lorsque vous comprenez vraiment ça, vous n’essaierez pas de le/la changer en ce que vous pensez qu’il/elle devrait être et vous le/la connaîtrez intimement pour ce qu’il/elle a été créé(e). N’oubliez pas que deux personnes prennent part à la relation. C’est une relation, et non une dictature! », affirment Sherven et Sniechowski.

La curiosité est un outil puissant dans une relation car elle aide à rester ouvert(e) et à vouloir en connaître davantage sur l’autre personne. À cause de notre préoccupation de soi, nous passons à côté de tout ce qu’une relation intime a à nous offrir. Lorsque nous regardons les choses d’une seule perspective, c’est-à-dire la nôtre, nous nous éloignons des bienfaits d’une relation intime.

Nous devons aimer les autres pour qui ils sont si nous désirons être aimé(e) de la même façon. Au fur et à mesure que deux personnes observent de plus près la dynamique de la relation, elles verront que l’intimité émotionnelle qui existe entre elles s’intensifie de plus en plus. Et n’oubliez pas que si vous n’êtes pas aimé(e) pour qui vous êtes vraiment, on ne vous aime pas du tout.
devo-interact-icon-42x42Comment décrirais-tu ta vie sentimentale? Si tu aimerais poser une question, ou si tu désires simplement parler avec quelqu’un de ce que tu vis, n’hésite pas à communiquer avec l’un de nos mentors en ligne. Vous pouvez faire appel à ce service à tout moment. À la réception de votre message, un mentor vous répondra, et vous pourrez continuer le dialogue aussi longtemps que vous voudrez. Ce service est gratuit, confidentiel et libre de jugement. Tous les mentors sont des bénévoles formés qui offrent une certaine expérience de la vie. La communication se limitera à ce dialogue avec un mentor; nous ne vendrons pas vos coordonnées à une tierce personne. Vous n’avez qu’à cliquer pour commencer le dialogue.

À lire aussi :

Un dialogue sur Dieu et l’amour

Dix choses nécessaires pour cultiver l’intimité

Le véritable langage d’amour, c’est la communication

L’équipe de psychologues, mari et femme, Jim Sniechowski, Ph.D. et Judith Sherven, Ph.D. sont dévoués à renforcer les relations intimes. Ils ont travaillé avec près de 100 000 personnes célibataires et en couple dans leurs séances de formation en relation et ils sont emballés de leur nouveau livre « Be Loved For Who You Really Are », un atout à tous ceux intéressés aux relations qui ont plus de tendresse et qui sont enrichissantes sur le plan spirituel. Droits d’auteur 2003 Women Today Magazine. Utilisé avec permission.

Print


Une réponse à “Sois aimé(e) pour qui tu es”

  • Alvine says:

    Bonsoir Jaime une personnes déjà 3ans aujourd’hui sachant que entre lui et moi tout aller bien on vie pas ensemble mais ce soir il men voie un message qu’il ne sur porte plu mon comportement tout simplement pas ce que je me simplifie avec tout le mode que faire je nem peut plu et ne sais quoi faire c’est dure en plus nous ne somme pas a coté lun de l’autre

Afficher vos commentaires