Tirer un trait et aller de l’avant

Auteur: Claudia and David Arp

par Dave et Claudia Arp–traduit de l’anglais par Fleur Clapot

Le départ des enfants a été un tournant dans nos vies. Certaines choses ont changé pour toujours. C’est à ce moment par exemple, que nous avons commencé à classer les évènements dans les catégories AVE (avant les enfants) et APE (après les enfants).

Face à tous les changements de la vie, nous avons fait ce que nous faisons souvent – une liste.  Ce fut pour nous un moyen de faire face à la réalité et notre premier travail a consisté à tirer un trait sur quelques unes de nos attentes irréalistes – à vrai dire certaines d’entre elles n’étaient pas tant irréalistes qu’irréalisables – ou du moins pas dans cette vie !

Votre conjoint vous a déçu? Que faire maintenant?

Parlez-en, en toute confidentialité

Tirer un trait

Sur notre liste figuraient les choses que nous ne ferions plus jamais, ou celles qui ne changeraient jamais. Par exemple, nous n’aurons jamais de fille. (Avoir trois belles-filles et trois petites-filles est une belle compensation,mais notre noyau familial se composera toujours de 4 garçons et une fille.)

Nous ne traverserons jamais les Alpes suisses à moto. Nos dos ne seront jamais plus au meilleur de leur forme. Cela sera toujours compliqué de garder notre poids sous contrôle et notre bureau en ordre.

Evidemment, la liste comprenait aussi les désillusions nous concernant l’un et l’autre – Dave, continuera de manger des glaces en cachette la nuit, oubliera de me prévenir s’il est en retard et ronronnera dans son sommeil. Claudia, continuera de prendre trop d’engagements, d’acheter des produits allégés, des encas insipides et de laisser le réservoir de la voiture vide.

Cela peut paraître négatif, mais malgré tout, ce fut une étape cruciale dans notre processus d’acceptation mutuelle. A ce stade de notre mariage, nous avons réalisé qu’il fallait considérer nos petits comportements idiosyncratiques comme des traits de caractère attendrissants, plutôt qu’irritants. Faire notre liste nous y a beaucoup aidé.

Peut-être est il temps que vous fassiez votre propre liste. Peut-être est il temps de tirer un trait sur les choses que vous ne changerez jamais chez l’autre, comme ces traits de caractère qui vous agacent ou le fait que vous ou votre conjoint ne gagnerez jamais beaucoup d’argent,ou bien que votre partenaire prend du poids et que la créature de rêve que vous avez épousé n’est plus aussi mince. Peut–être encore devez vous accepter que vos idées politiques ou religieuses soient différentes.

Plus les années passent, plus notre liste est longue, mais nous continuons d’essayer de  nous accepter l’un l’autre, aussi imparfaits que nous sommes. Le bon côté de cette tranche de vie, c’est que nous nous connaissons vraiment bien.

Savoir accepter l’autre entièrement, constitue un réel atout pour vivre une vie de couple épanouie après le départ des enfants. Savoir prendre le bon et le mauvais. Réaliser que votre conjoint ne changera jamais les petits travers de sa personnalité, est  un bon départ dans la construction d’un mariage réussi sur le long terme.

Aller de l’avant

Qu’avons nous fait après avoir dressé la liste de « ce que nous ne ferions jamais plus » ? Nous avons tout d’abord admis qu’il nous fallait accepter et tirer un trait sur certaines choses si nous voulions continuer à grandir ensemble.

Puis nous avons tourné nos regards vers le futur en dressant une nouvelle liste – celle des choses que nous ferions sans les enfants. Elle comprenait les choses que nous choisissons de faire pour le bien être du reste de notre mariage. Nous souhaitons vous faire part de cette liste en espérant qu’elle vous encouragera à dresser la vôtre.

Ce que nous ferons sans les enfants

  • Nous tirerons un trait sur nos rêves manqués et nos déceptions, concernant, notre couple, nos enfants, nos parents et nous même.
  • Nous nous accepterons réciproquement entièrement
  • Nous continuerons à pardonner et à demander pardon
  • Nous renouvèlerons notre engagement l’un envers l’autre, et envers notre vie à deux dans cette seconde partie de notre mariage.

Nous voulons vous encourager à prendre de nouveaux engagements envers vous même, envers votre conjoint et envers votre mariage. Il est temps d’avancer. Soyez en sûrs, le meilleur est à venir.

A lire aussi: Quand le nid est vide, que faisons-nous de notre vie?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires