Trouver un mari

Auteur: Candice Z Watters

Traduit de l’anglais par Isa Martinetto

Vous désirez vous marier, mais vous ne trouvez pas le bon gars? Peut-être cherchez-vous dans les mauvais endroits? Ou peut-être êtes-vous vous-même difficile à trouver?

Durant mes études supérieures, j’ai vécu avec trois amies proches. Nous avons partagé une maison de 4 chambres à coucher, les tâches ménagères et un fort désir de trouver un mari. Bien que nous n’en parlions pas en société, nous en discutions beaucoup dans l’intimité de notre maison. C’était probablement le sujet dont nous parlions le plus. Assises dans le couloir, tout en mangeant du pop-corn en pyjama, nous reconnaissions que notre désir le plus profond, plus encore que le succès dans nos carrières, était de nous marier. Alors nous nous lamentions du fait que la plupart de nos camarades masculins n’étaient pas prêts pour le mariage ou étaient déjà pris.

La confiance : Est-ce possible de la faire renaître?

Besoin d'en parler, en toute confidentialité?

Nous nous demandions souvent si nous n’aggraverions pas la situation en obtenant nos diplômes d’études supérieures. Nous savions que nous étions prêtes à tout abandonner — la carrière, le gros salaire, les signes extérieurs de succès — si l’homme idéal se présentait. Mais les hommes dans nos vies ne savaient pas ce que nous ressentions à ce sujet. Et si, nous le craignions, nous rencontrions enfin quelqu’un et qu’il interprétait mal notre ambition?

C’est là que Marie Morken, l’épouse de l’un de nos professeurs, est intervenue. Elle nous a encouragées à être honnêtes avec nous-mêmes — et avec nos amis masculins. Ce qu’elle nous disait avait du sens : « Amorcez des conversations sur le mariage parmi vos amis — pas en ce qui vous concerne, vous et la personne qui vous intéresse en particulier, mais de façon générale, de la même manière dont vous parlez ensemble de politique ou de religion. » Nous n’avions pas peur d’aborder d’autres sujets difficiles quand nous étions ensemble, alors pourquoi ne pas parler de quelque chose de si important?

Marie nous encourageait donc à ne pas cacher nos intentions. Les femmes américaines sont connues pour leur grande réussite dans tous les domaines, mais celui qui nous tenait le plus à cœur était : les relations. Malheureusement, nous sommes membres d’une génération qui, dans l’ensemble, désire le mariage, mais ne sait pas comment y arriver ou croit que rien ne presse pour y arriver.

Quand il s’agit de relations engagées, nous avons tendance à partir à la dérive. Je le sais, car c’était mon cas. J’ai passé près d’un an comme simple amie de Steve Watters. Il m’a fallu beaucoup de temps pour finalement lui demander quelque chose de plus. Il s’avère qu’il y a des choses que vous pouvez faire pour faire évoluer une relation. Mais vous devez savoir premièrement ce qu’il faut éviter de faire.

Résister aux contrefaçons

Quelques mauvaises habitudes peuvent saboter une relation, et pourtant beaucoup de femmes semblent ne pas le comprendre. Certaines sortent avec un « copain », en simple amitié, en n’osant jamais lui demander de préciser ses intentions. D’autres ont des relations sexuelles avant le mariage et ne comprennent pas pourquoi leur « partenaire » ne parle pas du mariage. La plupart passent tout leur temps avec le même groupe, même après avoir décidé que personne dans ce groupe ne serait un mari éventuel.

Ces habitudes sont très bonnes pour éviter la solitude du week-end. Mais ces choses mêmes que les célibataires font pour éviter d’être seules le samedi soir peuvent les amener à être seules pour le reste de leur vie.

Si vous voulez un compagnon qui vous respecte, vous devez vous respecter vous-même. Cela signifie qu’il vous faut fixer des normes élevées dans vos relations. Êtes-vous la nana vers qui les gars se tournent pour obtenir des conseils sur d’autres femmes? Passez-vous tout votre temps avec un mec qui n’est pas votre petit ami? Êtes-vous un livre ouvert pour un homme qui n’a pas pris d’engagement envers vous? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous devriez peut-être envisager de fixer de meilleures limites à vos relations afin de protéger votre temps et votre cœur. Les limites vous aident à résister à la tentation de passer vos années de jeunesse avec des contrefaçons.

D’un autre côté, l’adoption de certains principes en ce qui concerne vos relations avec le sexe opposé ne peut que les renforcir. Développez un caractère noble : traitez les hommes avec bonté, soyez honnête, ne mentez pas, ne ragotez pas, ne manipulez pas; soyez dignes de confiance. Tout homme qui en vaut la peine le remarquera.

Mettre le sexe à sa place

C’est un vieux cliché, mais pas moins vrai aujourd’hui qu’au moment où il a été inventé : les hommes ne vont pas acheter une vache quand ils obtiennent le lait gratuitement. Si vous avez des rapports sexuels en dehors du mariage, vous diminuez votre puissance sexuelle et votre capacité à trouver la personne qui vous correspondra vraiment. Au lieu d’améliorer votre relation, le sexe va la diriger et la miner et va polariser toutes vos décisions.

Le désir sexuel non satisfait est un puissant facteur de motivation pour les hommes et les femmes. Beaucoup de nos parents et grands-parents ont été courtisés peu de temps avant d’être demandés en mariage grâce à cette force naturelle. Les hommes qui ont leurs besoins sexuels comblés avant le mariage seront moins pressés de se marier et auront moins de raisons pour s’engager envers les responsabilités du mariage.

Le sexe ne devrait se vivre que dans le cadre d’une relation voulue par Dieu. Il a été conçu pour adoucir une vie d’engagement. Lorsque les couples y font appel prématurément, il a tendance à se gâter. C’est un peu comme manger le dessert avant d’avoir eu le dîner. Beaucoup de chrétiens qui ont eu des rapports sexuels avant le mariage finissent par se marier, mais cela ne soulage que très peu leur conscience et se traduit souvent par un désastre.

Revoyez vos choix

Beaucoup de femmes ont de bons amis qui sont des hommes. Elles les décrivent en disant : « Oh, nous sommes juste amis, nous n’avons jamais pensé à sortir ensemble. » Trop souvent, nous reléguons ces hommes dans la catégorie des « juste amis », car nous ne sommes pas « attirés » par eux. (Mes amis et moi étions coupables de cela.)

Au lieu de vous demander qui vous attire, posez-vous cette question : « Parmi mes amis, qui serait un mari pieux, un partenaire solide et un bon père? » En regardant les hommes de cette façon, vous pourriez être surprise par qui commencera à vous attirer.

Les parents avaient l’habitude de choisir les maris de leurs filles pour elles. Vous pouvez être certaine que la dernière qualité considérée était l’apparence physique. Ils savaient que les apparences jouaient un rôle mineur — le cas échéant — dans la création d’une famille saine.

Je ne suis pas en train de suggérer un retour à cette époque — cela n’était pas sans problèmes —, mais nous pouvons emprunter un de ces principes : si une femme est unie à un homme honnête, l’amour aura une chance de se développer. Nous devrions chercher des hommes à l’intégrité exceptionnelle et prier pour que Dieu rende le sol fertile pour faire croître l’amour.

Vérifiez vos attentes

Un rapport annuel détaillé intitulé State of Our Unions pour 2002 rapporte une tendance chez les hommes célibataires à prendre rendez-vous avec quelqu’un tout en gardant un œil sur quelqu’un d’autre. Ils ont des rapports sexuels avec leurs petites amies, mais admettent qu’ils ne les épouseront jamais parce qu’elles ne sont pas leur « âme sœur ».

La plupart des gens veulent un compagnon qui les connaît profondément et les aime complètement, mais le problème avec la recherche de l’âme sœur, c’est que vous risquez de vous mettre en situation d’échec. Lorsqu’on leur demande de décrire leur âme sœur, de nombreux célibataires imaginent une personne qui « les complète », et vice-versa. Ils sont sûrs que leur âme sœur va les aimer tels qu’ils sont et ne leur demanderont jamais de changer. Mais qu’advient-il lorsque ces deux âmes sœurs rencontrent les turbulences du mariage? Ces attentes les amènent à douter de ce qu’ils aient vraiment trouvé leur « âme sœur ».

Les relations humaines seront toujours imparfaites parce que nous sommes des créatures déchues. Espérer le contraire est une voie vers le divorce

Au contraire des fantaisies voulant que le mariage soit un éternel rendez-vous amoureux, un partenariat qui dure toute la vie est le fait de bien vivre ensemble les responsabilités quotidiennes : élever les enfants, payer les factures, faire le ménage, etc. Un mariage durable exige un engagement inconditionnel. Il faut entrer dans le mariage en s’attendant à des hauts et des bas, bien qu’un bon mariage peut rendre les bas beaucoup plus supportables.

Demandez de l’aide aux personnes que vous connaissez

Jusqu’à récemment, le mariage était considéré comme faisant partie de notre culture. C’était le but principal de la vie pour la plupart des gens. Les parents et amis étaient des partenaires disposés à aider les célibataires à rencontrer d’autres célibataires qui leur correspondaient. C’est pourquoi il était utile de connaître des gens de différents âges. Si nous passons notre temps seulement avec nos pairs du même âge, la compétition pour les hommes disponibles sera probablement féroce. Mais si nos amis sont de toutes les générations, il est probable qu’ils vont connaître des hommes éligibles. Et si ces amis croient au  mariage – et qu’ils savent que vous désirez vous marier —,  ils peuvent être des alliés utiles.

Si votre but est le mariage, il est logique de faire ce qui est en votre pouvoir pour y parvenir, même si cela paraît contraire à la nature en premier. Ne vous méprenez pas : vous ne pouvez pas forcer les choses. Il n’y a pas de formule pour faire que deux personnes tombent amoureuses et consacrent leur vie l’une à l’autre. En outre, pour les célibataires qui ont donné leur vie au Christ, le temps favorable dépend de lui. Mais vous avez quand même un rôle à jouer. Si vous faites des choses qui vous mènent loin de l’autel, pourquoi ne pas choisir de changer de direction?

Copyright © 2003 Candice Watters Z.. Tous droits réservés. Le droit d’auteur international sécurisé.

Lire aussi: La bénédiction de la solitude
Je suis célibataire et attrayante
L’amitié, le réseau des célibataires

Print


2 réponses à “Trouver un mari”

  • steven says:

    salut,moi c’est steven ,je pense pour ma part que la réussite dans toute chose dépend de la crainte du seigneur ,en ce qui concerne le mariage le tout n’est pas de se marier mais d’être sur qu’on le fait avec la bonne personne cela nécessite beaucoup de prière,de patience,et de pardon car on n’est face à une nouvelle personne dont on doit apprendre à connaitre,mes chers frères en christ rien n’est facile dans la vie,c’est notre sauveur nous recommande l’humilité en toute chose.en tout et pour tout soyez béni!!!

  • Jessica says:

    Bonsoir,

    Je viens de lire cette article et je me pose une question:
    les chrétiens sont ils obligés de rechercher leur époux/épouses au sein des assemblées? Je sais qu’il existe la notion de joug étranger mais ne peuvent- ils pas les trouvés dans le monde, les permettre de se convertir et les épouser ?

    Merci d’avance

Afficher vos commentaires