10 idées pour passer du temps de qualité avec vos enfants

Auteur: Dave Klassen

par Dave Klassen–traduit de l’anglais par Fleur Clapot

familytimeCe matin, j’ai jeté un coup d’œil sur mon emploi du temps du weekend : Quatre matchs de baseball et deux fêtes d’anniversaire pour le gros du programme, plus une liste de tâches ménagères et de courses, plus longue que quiconque devrait avoir à faire. Et dire que je suis censé être en repos.

Les enfants sont une bénédiction et un privilège. Mais je me suis aussi rendu compte que plus la maison se remplit (j’ai 5 merveilleux enfants), plus il est difficile de donner à chacun l’attention dont il a besoin et qu’il mérite. Est-ce que cela vous parle? Si oui, voici dix choses que je fais pour approfondir ma relation avec mes enfants, malgré un emploi du temps de folie.

Aimer comme Jésus : Est-ce possible?

Vous voulez changer? Parlez-nous-en!

1. Trajets en voiture – j’emmène un de mes enfants avec moi lors de beaucoup des nombreuses courses que je dois faire, que ce soit à la déchetterie, à la librairie, ou au supermarché. Mon travail de conférencier me conduit souvent à faire de longs déplacements. Si je peux me le permettre financièrement et si cela ne pose pas de problème, j’emmène un de mes enfants avec moi. Chacun d’eux apprécie vraiment ce temps de qualité passé seul avec Papa (ou serait-ce nos passages au fastfood ?). Le temps que nous passons ensemble est précieux. Cela s’avère être une aventure inoubliable pour chacun de nous, et c’est une belle occasion de me sentir proche d’eux.

2. Surnoms – Chaque enfant a un surnom bien à lui. A la maison nous avons donc une Souris, un Ours, un Oiseau et même un Singe (encore un peu et nous pourrons ouvrir un zoo !). Je leur ai choisi ces petits noms pour symboliser toute l’affection que j’ai pour eux. « Tout le monde peut vous appeler par votre prénom, » « mais je suis le seul à pouvoir vous appeler par vos surnoms ! ». Je veux que mes enfants sachent qu’ils ont une place bien particulière dans ma vie et que je les aime chacun de façon unique et individuelle.

3. Rendez-vous – J’ai des rendez-vous avec chacun de mes enfants.mon Tout comme épouse, ils méritent mon attention complète de temps en temps. C’est bien plus que de les laisser venir faire des courses avec moi. Je construis le temps autour d’eux et nous le planifions ensemble. En règle générale je les emmène déjeuner un jour d’école. Je passe les prendre – en prenant soin de demander la permission à leur professeur : « Puis-je emmener ma fille à midi pour un repas extraordinaire ? » En route je leur dis toujours la même chose « Le ciel est notre seule limite, où veux tu que je t’emmène ? » Dans la mesure où le temps nous est compté avant de les ramener à l’école, le ciel est toujours plutôt bon marché.

4. Diplôme – Je veux tout savoir sur mes enfants. J’essaie d’obtenir mon diplôme en l’art de connaître ma famille. Je veux répondre à leurs besoins du mieux possible. Certains livres comme « Les 5 langages de l’amour » et « Le Rang de naissance » m’ont permis de mieux comprendre comment mes enfants grandissent et évoluent. Chacun d’eux est différent et unique. Je leur pose des questions comme, « Que ferais-tu avec 1 million de dollars ? » « Si cela était possible, quel super pouvoir choisirais-tu d’avoir ? » « Parmi les sports que tu pratiques, quel est ton préféré ? » En posant ce genre de questions, on peut en apprendre beaucoup sur les valeurs de nos enfants, leurs rêves, leurs désirs et leurs aspirations. Ces questions m’aident à comprendre mes enfants, et me permettent, comme on dit, « de me mettre dans leur peau ». Cela montre aussi à mes enfants que je m’intéresse à eux.

5. Manger ensemble – Chez nous, le petit déjeuner est chaotique et quand midi arrive, nous sommes tous disséminés ici et là. Autant que nos emplois du temps nous le permettent, nous essayons de dîner tous ensemble en famille. C’est le moment où nous pouvons nous retrouver et nous ressourcer après une journée bien remplie. C’est l’occasion de nous réjouir des victoires, de nous aider les uns les autres dans les moments difficiles, de lire une petite méditation, de rire, de pleurer, de plaisanter, d’écouter une histoire, de s’asseoir et de se sentir appartenir à une famille.

6. Prier ensemble – Prier c’est important pour moi. Que ce soit en route pour une sélection de football, dans la voiture lorsque nous croisons une ambulance qui se dirige vers le lieu d’un accident, le soir avant de se coucher, sur le chemin de l’école ou à table au dîner, nous prions pour le passé, le présent et le futur. Nous remercions Dieu de nous avoir envoyé Son fils, pour la façon dont Il nous a bénis et aidés. Nous prions pour leurs besoins et leurs préoccupations du moment, et afin qu’ils demeurent remplis d’espoir et forts dans leur foi. Nous prions aussi ensemble pour leurs futures professions, et leurs futurs conjoints, demandant à Dieu de leur permettre de grandir en foi et en pureté.

7. Voyages en famille – Je suis convaincu qu’une famille qui joue ensemble, reste ensemble. Pendant l’été nous empruntons l’appartement de montagne d’un ami (en général, personne ne s’en sert à cette période et la plupart des stations de ski sont désertes). C’est un bon moyen de passer du temps de qualité, sans interruption, avec mes enfants. Lorsque j’interviens lors de retraites, je m’arrange pour qu’une partie de mes honoraires se traduise par la possibilité d’utiliser les locaux avec ma famille lors d’un séjour ultérieur. Nous en profitons pour aller au lac, pour faire du vélo, de la randonnée, du camping, pour aller nager, au musée, à un défilé, à un feu d’artifice…la liste est sans fin. Et à propos…vous vous demandez peut-être si toutes ces activités me plaisent. Hum…non, pas toujours. Mais l’amour a l’esprit de sacrifice et j’aime mes enfants.

8. Etre disponible – Nos enfants ont besoin de savoir qu’ils sont importants pour nous. Mes enfants ont la permission de m’appeler sur mon téléphone portable ou au travail s’ils en ont besoin. Parfois ils laissent des messages du genre « Papa, je t’appelle juste pour te dire que je t’aime. » « Papa ! Maman veut que tu… ». Je trouve que les meilleurs moments sont ceux que je passe avec eux à l’heure du coucher. Je m’allonge simplement à côté d’eux et je les écoute me raconter leur journée.

9. Inclure leurs activités dans mon emploi du temps – Mon agenda est rempli des dates de leurs entraînements, de leurs matchs, de leurs réunions scolaires et des autres événements importants que je ne veux pas manquer. Je ne peux pas toujours y assister, mais autant que possible je suis là pour les encourager. Et si je ne peux pas être présent, je veux pouvoir m’en souvenir, pour en parler avec eux plus tard.

10. Jouer à leurs jeux – Chacun de mes enfants a ses centres d’intérêts et quand j’ai le temps, je participe à leurs jeux. Je peux me retrouver en train de faire le gardien au tire au but, de jouer à Uno ou aux dames, de regarder un film, de jouer au papa et à la maman, à la dinette ou à se déguiser, ou bien d’être le spectateur d’une pièce de théâtre maison.

La Bible compare les enfants à des flèches. Je m’imagine en train de viser, de tendre l’arc et de les projeter dans le monde. La cible qu’ils atteignent dépend largement de ce que j’investis en eux aujourd’hui. Je veux les aider à devenir indépendants et pleins de ressources, à être libres d’être ce que Dieu leur a donné d’être et les encourager à aller toujours plus haut et toujours plus loin. Est ce que cela demande des efforts ? Bien sûr que oui – c’est un travail à plein temps !

Est-ce qu’il m’arrive d’échouer ? Souvent. Mais j’ai l’impression que c’est comme courir un marathon avec mes enfants : j’ai un temps imparti avec chacun d’eux, et je veux faire ce que je peux avec le temps que j’ai. Je ne me fixe pas d’objectif trop ambitieux, je ne me compare pas aux autres pères plus spirituels ou plus parfaits ; je fais juste ce que je peux et je m’en remets à Dieu pour les résultats.

Parfois, me reposer est la meilleure chose que je puisse faire ; me recroqueviller sur le canapé et dormir. Parfois, je dois être devant eux, pour les tirer vers de nouvelles aventures ; parfois encore, je suis à leurs côtés, marchant près d’eux dans leurs victoires et leurs échecs. Et à d’autres moments, ma place est derrière eux, pour les inciter à foncer, à tendre la main, à retirer leurs propres flèches et pour les laisser voler.

Est-ce que certains choix sont difficiles à faire ? Oui. Est-ce que cela en vaut la peine ? Toujours.

Print


Une réponse à “10 idées pour passer du temps de qualité avec vos enfants”

Afficher vos commentaires