Donnez à vos enfants l’ancre de la sécurité !

Auteur: Gail Rodgers

par Gail Rodgers–traduit de l’anglais par Alix Rouvinez

On raconte l’histoire de trois jeunes hommes qui avaient un rêve commun. Avec toutes leurs économies ils achetèrent un vieux bateau et se préparèrent à faire le tour du monde à la voile !  Bien des mois furent consacrés à la réparation, la préparation et la restauration du bateau.  Alors qu’ils venaient tout juste d’achever leurs préparatifs, ils apprirent qu’une tornade se dirigeait droit sur leur ville côtière.  Ils ne disposaient que de quelques précieuses heures pour mettre leur trésor à l’abri.  Une visite rapide au magasin local de bricolage leur permit d’acheter toute le cordage qu’ils pouvaient se permettre.

Ce qu'homme veut, femme veut?

Des commentaires? Partagez-les!

Ils commencèrent à amarrer leur bateau à tout ce qu’ils pouvaient. Ils l’attachèrent à l’embarcadère, aux arbres, à tout ce qui pouvait le stabiliser pendant la tornade imminente.  Alors que le ciel commençait à s’assombrir et que les arbres commençaient à plier sous les rafales de vent, un vieux loup de mer passa sur l’embarcadère.  « Mes garçons, » cria-t-il au-dessus du bruit du vent, «  tout ce à quoi vous l’avez amarré va céder et être détruit lorsque la tornade frappera.  Votre seul espoir est de défaire toutes ces cordes, éloigner votre bateau loin du rivage, jeter l’ancre bien profondément, vous accrocher, et prier. »

Je pense souvent à cette histoire lorsque des nuages orageux se dessinent à l’horizon de ma vie.  Souvent nous plaçons notre confiance dans ce qui s’avère être futile et qui n’a pas le pouvoir de nous retenir lorsque les tornades de la vie dévastent nos existences.  Lorsque la détresse nous atteint, la belle maison, les beaux habits, le compte en banque bien fourni ou le titre professionnel ne veulent pas dire grand-chose face aux difficultés qui nous tiennent éveillés jusqu’aux petites heures du matin.

En tant que parents, nous avons l’occasion unique d’aider nos enfants à trouver l’ancre qui les aidera à tenir bon même pendant les pires orages.  Nous savons tous que quelle que soit notre force personnelle en tant qu’individus, il y a des moments qui nous font vaciller, qui nous blessent au plus profond de notre être et nous laissent ensanglantés dans la douleur. C’est dans ces moments que nous avons besoin de quelque chose qui va au-delà de nous-mêmes pour nous offrir la stabilité dont nous avons besoin.  Pour notre famille, il s’agit de notre foi dans un Dieu qui se préoccupe de nous.

Je me souviens en particulier de l’année de CM1 d’un de nos fils. Nous avions chamboulé son monde avec un déménagement, non seulement dans une nouvelle communauté et une nouvelle école, mais aussi dans une maison hors du commun à l’étage supérieur du commerce que nous venions d’acquérir.  Cette année-là il a eu droit à son premier professeur de sexe masculin, un homme sarcastique qui aurait été plus à son aise avec des lycéens.  Notre fils, un jeune garçon sensible, n’a jamais pu décider si ce professeur était un ami ou un ennemi.  Cette année-là, notre fils a été mal dans sa peau. Toutes les mamans qui me lisent sauront que lorsqu’un enfant a mal, sa mère souffre aussi.  Ce fut une année difficile pour toute la famille.

C’est notre fille, à peine âgée de quelques années de plus que son frère, qui nous a rappelé comment jeter l’ancre.
Sa propre foi en un Dieu qui se soucie de ses enfants faisait déjà partie intégrale de sa jeune vie.  En voyant l’anxiété de son frère, elle écrit soigneusement sur un petit bout de papier ces mots, qu’elle avait appris par cœur de sa Bible, « Je puis tout par Celui qui me fortifie ». Elle le scotcha sur le mur à côté de son oreiller pour que lorsqu’il se coucherait et que les inquiétudes du lendemain commençaient à l’assaillir, il puisse le lire.  C’était l’espoir d’une aide venant d’au-delà de lui.  C’était une ancre solide et sûre.

Les années ont passé depuis, et le jeune garçon est maintenant un jeune homme plein d’assurance, et la petite fille une mère de famille.  Notre deuxième fils se fraye un chemin à travers la jungle du lycée.  Tous trois ont trouvé leur ancre personnelle dans un Dieu dont ils savent qu’Il se soucie d’eux en tant qu’individus.

Et je me rends compte que la foi a été l’ancre qui a donné la stabilité à notre foyer. Bien que notre foi ait été tour à tour forte et faible, Dieu s’est montré fidèle envers nous malgré nos faux-pas et nos défauts. Il s’est avéré être l’ancre qui nous a donné la sécurité dont nous avions besoin à travers les orages de la vie qui nous affectent tous.  En tant que parents, nous avons eu la preuve de la solidité de cette ancre encore et encore dans nos vies.

Bien que nous ayons bien des ressources disponibles au début de ce nouveau millénium, nous demeurons vulnérables aux sources de stress de nos mondes individuels.  Dans les profondeurs aussi bien que dans les hauteurs que nous pouvons atteindre, nous savons que la force de nos âmes est parfois insuffisante. Nous savons ce que cela peut vouloir dire de se sentir complètement vide.

Donner à nos enfants une ancre qui va au-delà d’eux-mêmes est l’unique et véritable cadeau que nous puissions leur offrir pour la vie, au sein d’un monde aussi changeant que le nôtre.  En tant que parents, nous ne serons pas toujours là pour calmer la douleur de nos enfants ou les protéger des orages qu’ils devront traverser.  Mais nous pouvons être certains que si nous leur donnons une ancre qui les surpasse, les orages feront peut-être des dégâts, mais eux-mêmes ne feront pas naufrage.

Avez-vous trouvé cette ancre pour votre vie?  On ne peut faire passer à la prochaine génération ce que nous ne possédons pas nous-mêmes.

Que vous voguiez paisiblement sur la mer de votre vie ou que vous vous trouviez au beau milieu d’un orage, il est important que vous vous posiez vous-même la question de la nature de l’ancre qui pourvoit votre sécurité.  Les amis, l’argent, la position sociale ou les possessions matérielles ne voudront plus dire grand-chose à l’annonce d’un tsunami personnel.

Choisissez d’ancrer votre cœur en Dieu et en Ses promesses.  Ancrez votre vie à l’espoir qu’il donne.  C’est Lui, le puits qui est assez profond pour y puiser la force et la paix intérieure, l’espoir et la sagesse, l’intelligence et l’amour, l’endurance et la foi. C’est Lui la source de tout ce dont vous avez besoin aujourd’hui – et au beau milieu d’un orage noir.

Pourquoi ne pas L’inviter à partager le périple de votre vie ?   Vous ne pouvez enseigner à vos enfants à trouver leur stabilité en Dieu si vous n’avez pas appris à le faire vous-même.  Lui seul peut donner un espoir absolu dans ce monde plein de difficultés et de changement.

Faites ce choix aujourd’hui, adressez-Lui cette prière sincèrement, de votre cœur, et faites la connaissance du Dieu de l’Espoir.

Seigneur Dieu,Ma vie est ancrée dans des choses futiles et fragiles. Aujourd’hui je veux placer mon espoir en Toi.  Toi seul a les ressources nécessaires pour me donner la force et la foi dont j’ai besoin pour naviguer sur l’océan de la vie.  Je te demande de venir dans mon cœur et prendre contrôle de ma vie. Amen

Cette prière représente-t-elle le désir de votre cœur?  Vous pouvez la prier dès à présent, et Jésus-Christ viendra dans votre vie, comme Il l’a promis.

Si vous avez invité Jésus-Christ dans votre vie, remerciez souvent Dieu de Sa présence dans votre vie, du fait qu’Il ne vous quittera ni ne vous abandonnera, et que vous avez la vie éternelle.  En approfondissant votre relation avec Dieu et en venant à comprendre à quel point Il vous aime, vous vivrez la vie dans toute sa plénitude.

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires