Choix porteurs de vie

Auteur: Carol Doerksen

Nous sommes confrontés par des choix toute la vie. Chocolat ou vanille? Renault ou Peugeot? Appartement en ville ou maison à la compagne? Médecin ou avocat? La vie ou la mort? La grossesse non attendue ou l’avortement?

Un bébé se ne se présente pas toujours au moment idéal, que la femme soit jeune ou mûre, célibataire ou mariée, aisée ou pauvre. Qu’il s’agisse d’une jeune étudiante aux études où d’une femme au sommet de sa carrière, si la grossesse n’est pas attendue, le choix n’est pas facile. Et s’il n’y a pas de soutien de la part du partenaire ou de son entourage, la pression de terminer la grossesse va monter. Certaines femmes succombent à cette pression, même si c’est à contrecœur. Mais d’autres femmes y résistent.

Je pense à Mimi, une des meilleures amies de ma fille (bientôt) adolescente. Sa mère était encore au lycée quand elle a découvert qu’elle attendait un bébé. Aujourd’hui elle est mariée avec le père et ils ont eu un autre enfant. Leur premier enfant, sensible et comique, est souvent chez nous. Ma fille  ne peut pas imaginer sa vie sans elle. D’autres de ses amies sont aussi nées dans des circonstances moins qu’idéales. Je suis encouragée par le courage de ces jeunes mères célibataires qui prennent la décision difficile de donner naissance à un enfant, sachant que leur vie sera chamboulée ou qu’elles doivent sacrifier leurs rêves pour le bien-être de ce bébé.

Et il y a Maggie. Sa mère, ma nièce, a appris pendant la grossesse que son bébé était trop petit et qu’il risquait d’avoir des difformités. Les jeunes parents étaient très angoissés. Ils se demandaient comment leur vie allait changer avec un enfant handicapé. Mais ils ont décidé qu’il n’était pas question de mettre fin à la grossesse. Maggie sera toujours très petite, et elle a d’autres problèmes qui nécessitent des consultations spécialisées. Mais elle est pleine de vie et elle répand tant de joie autour d’elle! Sa famille ne peut pas imaginer leur vie sans elle.

Je pense aussi à Virginie. Un jour je lui ai demandé à quel âge elle s’est mariée, et j’ai appris qu’elle était enceinte le jour de son mariage. Elle avait la chance d’avoir le soutien d’un copain (qui est aujourd’hui son mari) et d’une famille chrétienne qui l’ont encouragé à faire un choix qui n’était pas basé sur la honte, mais plutôt sur la joie de pouvoir accueillir ce petit garçon dans leur grande famille. Le fils est maintenant père à son tour, et Virginie est très fière de lui. Elle ne peut pas imaginer sa vie sans son fils et ses petits-enfants

Et finalement il y a Lauren. Elle est née à une mère célibataire dans un pays pauvre. Le père est parti, peut-être en disant qu’il allait trouver du travail et envoyer de l’argent, mais finalement elle ne l’a pas revu. Sa famille n’avait pas les moyens de prendre soin du bébé. Dans son pays, l’avortement était une option et il est possible que des personnes dans son entourage l’ont encouragée de ne pas continuer la grossesse, mais elle a décidé d’avoir cet enfant. Un jour, mon mari et moi avons reçu l’appel d’Arménie. « Nous avons un bébé pour vous! Venez vite! » Grâce à une maman courageuse, qui voulait offrir la vie à cette petite fille, c’est nous qui avons pu avoir, après tant d’années d’attente, une petite fille et une petite sœur pour notre fils. Et nous ne pouvons pas imaginer notre vie sans Lauren.

Il y a tant de décisions à prendre dans cette vie. Parfois les décisions sont très douloureuses. Alors qu’un bébé à naître est censé être une bonne nouvelle, le choix de donner la vie, dans certaines circonstances, peut-être une décision pénible. Nous recevons tant de courrier de la part de femmes qui regrettent amèrement leur décision d’avorter. Mais je n’ai jamais reçu un message de la part d’une femme qui disait regretter la décision d’avoir eu son enfant.

Voici d’autres histoires de personnes qui ont eu un début de vie difficile, mais qui nous rappellent que chaque vie est précieuse :

Une vie sans bras ni jambes

La beauté de Jésus

Déjà grand-mère?

Que faire? Que faire lorsque nous nous trouvons devant des situations pénibles? Comment bien réagir aux multiples défis de la vie?

A regarder aussi :

Rescapée de l’avortement, Gianna Jessen

Les choix les plus pénibles

Ma soeur vient d’apprendre que son enfant naîtra handicapé
 

 

 

 

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires