La famille à distance, 8 façons de rester en contact

Auteur: Sarah Hau

Toute ma vie, j’ai vécu à plus de trois jours de route de mes grands-parents et de la plupart de ma famille élargie. Bien qu’elle n’en ait pas été surprise, ce fut difficile pour ma mère de me voir suivre ses pas et déménager à l’autre bout du continent, loin d’elle et de mon père. Le besoin d’indépendance qui l’a motivée à quitter la Virginie pour aller s’installer dans l’Ontario, au Canada, le Nouveau Monde, m’a aussi encouragée à aller là où je voulais, même si cela signifiait de vivre une relation à distance avec ceux que j’aime.

Je m’entends très bien avec mes parents, mais je n’ai pas toujours fait ce qu’il fallait pour conserver ce lien. À la fac, je n’arrêtais pas de repousser le moment où il faudrait appeler mes parents et de lever les yeux au ciel lorsque mon père, pas très futile, disait qu’« on n’avait jamais de mes nouvelles

Le véritable langage de l'amour? La communication

Des questions? Parlez-en!
». Mais quand ma famille s’est agrandie et que je suis passée du statut d’étudiante à la fac à celui d’adulte mariée (avec une toute nouvelle famille dont il fallait s’occuper), rester proche de sa famille est devenu pour moi quelque chose de très important.

Il m’a fallu trouver le moyen de rester en contact malgré la distance. C’était d’autant plus important à Noël. En partageant mon temps entre la famille de mon mari et la mienne, nous ne parvenons jamais à nous retrouver tous ensemble pour les fêtes. J’ai trouvé ces huit façons de rester en contact, peu importe la distance qui nous sépare :

1. Inciter tout le monde à utiliser Skype. Cela a pris du temps mais, les uns après les autres, ma belle-famille, mes parents et mes frères et sœurs se sont créé un compte Skype gratuit. Skype permet de discuter via la messagerie instantanée et les appels vidéo gratuitement sur internet. Je discute avec mes parents pendant que je fais à manger et je me promène dans la maison avec mon PC portable pour leur montrer les décorations de Noël. Lorsqu’ils sont tous réunis pour regarder le football le dimanche, l’un d’entre eux m’envoie un message et j’ai l’impression d’être avec eux dans ce moment en famille. Le jour de Noël, j’organise une discussion vidéo avec toute la famille. Comme ça, on peut discuter en ouvrant les cadeaux. Je connais d’autres personnes qui organisent une discussion quotidienne entre les grands-parents et les petits-enfants pour qu’ils puissent « s’amuser » sur l’ordinateur. C’est gratuit, facile à apprendre et une fois que tout le monde a pris le coup, c’est comme si tous ceux qui vous sont chers se retrouvaient instantanément chez vous.

2. Créer un blogue. Au début, mon blogue était seulement un moyen de mettre en pratique ce que j’apprenais au travail, mais c’est très vite devenu un moyen de partager ma vie avec ma famille. J’écris à propos de tout ce qui se passe dans ma vie, je mets des photos et j’ai même relié mon compte sur Twitter à mon blogue pour que mes parents (qui ne sont pas sur Twitter… pour l’instant !) puissent profiter des petites mises à jour que je fais. Cela me prend beaucoup moins de temps que d’écrire des e-mails interminables sur la même chose aux différents membres de ma famille et c’est un bon moyen de partager des photos sans se soucier de la taille des e-mails et des pièces jointes. Mon père a même récemment crée son propre blogue de voyage et me renvoie maintenant l’ascenseur en me tenant au courant de tous ses déplacements.

3.  Procurez-vous des cartes téléphoniques. Si vous êtes dans la même situation que mon mari et moi, vous n’avez pas vraiment besoin d’une ligne fixe. Nous possédons tous les deux un Smartphone et nous préférons communiquer la plupart du temps par messagerie texte au lieu de nous appeler. Mais cela nous limite dans nos appels à nos grands-parents et aux autres membres de la famille qui n’utilisent pas Skype, qui n’ont pas de blogue ou pas d’ordinateur du tout. On a commencé à acheter des cartes téléphoniques que l’on garde avec nos téléphones ou dans nos portefeuilles. Pour un appel aux grands-parents de temps en temps, c’est bien moins cher que de prendre un abonnement pour les appels à l’étranger.

4.  Trouver des moyens simples et peu coûteux d’envoyer vos vœux pour les fêtes et anniversaires. Je vis au Canada et mes parents, mes frères et sœurs vivent tous aux États-Unis. Vous n’imaginez pas à quel point c’est difficile pour les colis de passer la frontière (ne me parlez pas de cartes d’anniversaire, sinon…) Il m’a fallu trouver d’autres solutions pour leur souhaiter un joyeux anniversaire ou un joyeux Noel à l’heure et sans avoir affaire aux douanes. Certains sites internet, tels que Etsy.com, acceptent les paiements par Paypal et livrent aux États-Unis. De cette façon, je peux faire envoyer les cadeaux directement à ma famille. Ecards est également une très bonne solution. Si rien ne marche, arrangez-vous avec un membre de votre famille (dans mon cas, une sœur accro au shopping dénicheuse de soldes) qui accepte d’être votre lutin personnel et de vous épargner les frais de livraison.

5. Intégrez votre famille au calendrier. J’ai une mauvaise mémoire des dates importantes et il m’est arrivé d’oublier plus d’un anniversaire. Dans l’agenda de ma boite de e-mail, j’essaie de créer des rappels avant l’arrivée du jour J. Cela me permet d’avoir de l’avance et de disposer d’assez de temps pour envoyer une carte ou appeler mon « lutin de famille » (voir conseil nº 4) et faire en sorte qu’il y ait quelque chose à temps pour ce jour spécial. Je me suis rendu compte que si je ne note pas ces dates dans mon emploi du temps comme je le fais pour mes réunions de travail, elles passent aux oubliettes et je laisse passer l’occasion de montrer à ma famille que je pense à eux.

6.  Recevez les offres dernière minute pour les billets d’avion. La plupart des sites de compagnies aériennes et de vols pas chers vous permettent de préciser quelles sont les destinations pour lesquelles vous cherchez des vols pas chers et vous envoient une notification par e-mail lorsque les prix chutent. Je conseille travelocity.com, orbitz.com, hotwire.com. Se tenir au courant de l’évolution des prix des billets nous permet, mon mari et moi, de multiplier les occasions de voir nos proches chaque année. Votre famille peut également s’impliquer dans ces recherches. Ma belle-mère m’a plus d’une fois envoyé un e-mail avec les promotions de WestJet et nous avons pu lui rendre visite grâce à des prix plus abordables.

7.  Faites quelque chose tous ensemble. Comment faire quelque chose ensemble alors qu’on ne vit pas dans le même pays ? Je me suis rendu compte qu’il existe des moyens de partager un lien ou une activité commune qui ne nécessite pas forcément la présence des deux personnes au même endroit et au même moment. Ma sœur et moi, nous faisons un calendrier avec nos photos de famille, une tradition annuelle qui a commencé l’année dernière. Tous les membres de la famille nous envoient leurs photos par e-mail, nous les mettons sur Snapfish.com et nous concevons le calendrier en travail d’équipe. C’est comme faire un album photo entre sœurs sans utiliser de papier ! Il existe d’autres activités, telles que créer un loto sportif en famille ou de faire le même projet créatif et mettre sur Facebook les photos des différentes étapes pour montrer à l’autre l’évolution de votre travail.

8.  La communication et les liens que vous avez doivent être une priorité. Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous vivez loin de ceux que vous aimez, celles-ci peuvent parfois engendrer des sentiments négatifs vis-à-vis de la raison pour laquelle vous ne cherchez pas à vous rapprocher d’eux. Il se peut que votre famille ne vive pas loin les uns des autres et que vous soyez toujours celui ou celle qui est absent lors des réunions de famille parce que la vie vous a fait emprunter un autre chemin. Quelle que soit la situation dans laquelle vous êtes, résistez à la tentation de laisser la communication s’affaiblir. Faites le premier pas pour engager les rapports même si c’est difficile pour vous ou si vous vous sentez à l’écart. Se mettre en retrait, c’est renforcer la distance entre vous et nourrir la crainte de voir ces liens se briser. Chaque occasion, telle que Noël, est bonne à prendre pour leur montrer, par les efforts que vous faites, qu’ils tiennent une place importante dans votre vie et que les liens qui vous unissent peuvent encore se renforcer, même si vous vivez loin.

Quels autres moyens efficaces utilisez-vous pour garder le contact et conserver les liens que vous avez avec vos proches ? Comment faites-vous face aux tensions causées par la distance ?

Print


Aucun commentaire

Afficher vos commentaires